Julia Fischer

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Fischer.

Julia Fischer

Description de l'image  Geigerin 09.jpg.
Naissance 15 juin 1983
Munich, Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Activité principale violoniste
Activités annexes pianiste
Maîtres Ana Chumachenko

Julia Fischer (née à Munich le 15 juin 1983) est une violoniste et pianiste allemande.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fille d'une pianiste d'origine slovaque Viera Fischer (née Krenková) et d'un mathématicien allemand Frank-Michael Fischer, elle commence l'étude du violon à l'âge de quatre ans avec la méthode Suzuki. Elle entre, à 9 ans, à l'Académie musicale de Munich avec Ana Chumachenko comme professeur. À 11 ans, elle est lauréate du Concours Yehudi Menuhin de violon en 1995, en présence du maître. En 1996, elle remporte le Concours Eurovision des jeunes musiciens. Elle entame une carrière de concertiste avant l'âge de 15 ans et a effectué plusieurs enregistrements.

Son répertoire reste essentiellement la musique concertante pour violon et orchestre. Elle n'a que peu abordé le domaine de la musique de chambre si ce n'est un enregistrement des Sonates et partitas pour violon solo de Johann Sebastian Bach ainsi qu'un enregistrement des trios pour piano de Mendelssohn en compagnie de Daniel Müller-Schott (violoncelle) et Jonathan Gilad (piano). Elle joue sur un violon de Giovanni Battista Guadagnini de 1750. Elle a joué les quatre saisons de Vivaldi avec l'orchestre de l'Academy of St Martin in the Fields.

En 2005, à seulement 22 ans, elle est nommée professeur au Conservatoire de Francfort (de) (la plus jeune ayant jamais enseigné). Elle est désignée par le magazine britannique Gramophone « Musicienne de l'année 2007 ».

Julia Fischer est également pianiste professionnelle. Sa première représentation en tant que telle date du 1er janvier 2008 lorsqu'elle interprète lors d'un même concert le Concerto pour violon nº 3 de Saint-Saëns et le Concerto pour piano de Grieg sous la direction de Matthias Pintscher (en) à l'Alte Oper Frankfurt[1]. Depuis lors, elle joue au piano en musique de chambre au moins une fois par an[2].

En 2010, elle enregistre les Caprices de Paganini.

Elle est mariée et mère d'un garçon[3].

Œuvres dédiées[modifier | modifier le code]

  • Tchaikovsky : Violin Concerto in D, Op. 35, label : Pentatone.
  • Mendelssohn : Piano Trios Nos. 1 & 2, label : Pentatone.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

  • « Julia Fischer, prodigue et prodige », entretien avec X Rey, Classica-Répertoire, avril 2007, no 91, p. 52-54.
  1. Tutti Magazine: revue du DVD.
  2. Site officiel, biographie
  3. Julia Fischer, "Le choix du violon", Le Monde, vendredi 12 novembre 2010

Lien externe[modifier | modifier le code]