Micral

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Un Micral, exposé à la Cité des sciences et de l'industrie.

Le Micral est le premier micro-ordinateur ; cette nouvelle appellation désignant un ordinateur basé sur un microprocesseur.

Le Micral d'origine[modifier | modifier le code]

Un Micral P2, exposé au Musée de l'Informatique (La Défense).

Il a été développé en 1972 par R2E, jeune société française créée et dirigée par Paul Magneron pour répondre à une commande de l'INRA pour un système de mesure et de calcul de l'évapotranspiration des sols, à meilleur marché sue le mini-ordinateur PDP-8 4K (à 45 000 FF 1972, 43 026 euros 2011[1]).

Le premier modèle comporte une façade avec de nombreux interrupteurs. La paternité du Micral a été disputée par André Truong Trong Thi à François Gernelle, alors ingénieur à R2E, qui l'a emporté en justice[2] en 1998.

Le Micral N était vendu à un prix extrêmement bas pour l'époque : 8 500 francs français de 1972. Par la suite, de nombreux autres modèles ont été développés, en bénéficiant de processeurs plus puissants et de l'apparition du disque dur.

Le Micral était conçu autour d'un microprocesseur Intel 8008. en 1978, R2E est rachetée par Bull, qui continue un temps à commercialiser des produits sous le nom Bull-Micral et Questar 400.

Bull, le Micral reçoit le système d'exploitation de Prologue et CP/M, rivaux du MS-DOS de Microsoft, qui continueront à équiper la génération des Bull Micral compatibles PC. Le Micral passe ensuite au MS-DOS.

R2E, le fabricant du Micral, avait une filiale américaine basée à Minéapolis, « R2E of America », qui a lancé en octobre 1982 un Micral plus puissant mais sans bénéficier d'un soutien marketing important[3].

Compatibles PC[modifier | modifier le code]

En 1985 Bull sort le Bull Micral 30, son premier compatible PC-XT avec un processeur Intel 8088 à 4,77 MHz et un disque dur de 10 Mo. Les compatibles PC de Bull se suivront :

  • 1986 : Bull Micral 60 Compatible PC-AT avec un processeur Intel 80286 à 6MHz.
  • 1986 : Bull Micral 35 avec un processeur Intel 80286 à 8MHz.
  • 1987 : Bull Micral 40 avec un processeur Intel 80286 à 8MHz.
  • 1988 : Bull Micral 45 avec un processeur Intel 80286 à 12MHz.
  • 1988 : Bull Micral 65 avec un processeur Intel 80286 à 12MHz.
  • 1988 : Bull Micral 75 avec un processeur Intel 80386 à 8MHz.
  • 1988 : Bull Micral Attaché portable avec un processeur Intel 8086 à 9,54MHz.
  • 1989 : Bull Micral 200 avec un processeur Intel 80286 à 12MHz.
  • 1989 : Bull Micral 600 avec un processeur Intel 80386 à 25MHz.

En 1989, Bull rachète le constructeur Zenith Data Systems. Dorénavant, la gamme de compatibles PC s'appellera Zenith.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Calcul effectué via le site France Inflation.
  2. Arrêt no 571 du 19 novembre 1998 de la Cour d'appel de Versailles reconnaissant la paternité de l'invention du Micral N à François Gernelle.
  3. « French firm introduces micro to US market », dans Magazine InfoWorld, 18 octobre 1982 [1].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :