PDP-8

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
PDP-8

Le PDP-8 a été le premier mini-ordinateur à grand succès de la société Digital Equipment : 50 000 exemplaires produits entre son lancement le 22 mars 1965 et son arrêt de fabrication.

Sa taille de mots était de 12 bits, car il était principalement destiné à l'instrumentation de laboratoire (par intégration OEM) et ces 12 bits correspondaient à la résolution maximale des capteurs disponibles à l'époque. Le coût de la mémoire étant alors élevé, ce choix constituait un optimum économique puisque ni les télécommunications, ni le traitement de texte n'imposaient alors l'octet. Celui-ci ne sera utilisé chez DEC que bien plus tard, avec le PDP-11.

Sa mémoire standard était de 4096 mots de 12 bits (maximum adressable avec ces 12 bits de toute façon), possédant un temps de cycle de 1,5 µs. Une extension mémoire permettait d'augmenter la mémoire à 8 pages de 4096 mots de 12 bits en faisant appel à un registre de page. C'était une mémoire à tores de ferrite, conservant ses données lors d'une coupure d'alimentation.

Il utilisait comme unité de pupitrage un télétype ASR33 et comportait un disque dur fixe complété de DECtapes, bandes magnétiques adressables. Il était cependant possible de l'alimenter en programmes avec le lecteur de ruban perforé (papier) de l'ASR33.

Il se programmait, outre en assembleur, soit dans un langage propre à DEC, le FOCAL, soit en FORTRAN (dont le compilateur tenait en 4 K !). Un interprêteur BASIC était disponible, un système d'exploitation appelé OS-8 permettait de gérer les périphériques divers (disques durs, disquettes 8 pouces...)

Octal[modifier | modifier le code]

La taille de mot de 12 bits du PDP-8 avait fait choisir pour cette machine l'usage généralisé de l'octal plutôt que de l'hexadécimal. Le contenu d'un mot aussi bien que les adresses étaient représentés par 4 chiffres en octal.

Articles connexes[modifier | modifier le code]