Michèle Sabban

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Sabban.
Michèle Sabban
Image illustrative de l'article Michèle Sabban
Fonctions
Conseillère régionale d'Île-de-France
En fonction depuis le
Élection 15 mars 1998
Réélection 28 mars 2004
21 mars 2010
Biographie
Date de naissance (59 ans)
Nationalité Française
Parti politique Parti socialiste

Michèle Sabban est une femme politique française née le au Kef en Tunisie, particulièrement engagée en faveur de l'égalité entre les hommes et les femmes[réf. nécessaire].

Biographie[modifier | modifier le code]

Vie personnelle[modifier | modifier le code]

Michèle Sabban est née le au Kef, en Tunisie. Elle est mariée et a trois enfants.

Vie politique[modifier | modifier le code]

  • Adhésion au Parti socialiste en 1981.
  • Membre du conseil national du parti socialiste depuis 1983.
  • Conseillère technique chargée de la promotion des femmes de 1997 à 2002.
  • Secrétaire Nationale aux Droits des Femmes de novembre 1997 à 2003.
  • Première Secrétaire de la Fédération du Parti socialiste du Val-de-Marne de 1997 à 2008.
  • Vice-présidente du Conseil régional d'Ile-de-France, chargée de l'Administration Générale et du Personnel depuis 1998.
  • Vice-présidente de l'Internationale Socialiste des Femmes Méditerranée Nord et Sud depuis 2003.
  • Présidente de l’Assemblée des régions d'Europe (élue en novembre 2008, réélue en novembre 2010 jusqu'en mai 2013). Elle prend alors la présidence du programme d'échanges interrégionaux de stagiaires européens Eurodyssée, programme de l'Assemblée des régions d'Europe.
  • Présidente du R20 depuis 2011, organisation fondée par Arnold Schwarzenegger en 2010 et qui vise à promouvoir et financer des projets de développement durable menés par des entités régionales ou des États fédérés.
  • Battue comme tête de liste aux municipales 2008 à Boissy-Saint-Léger (26,22 % au premier tour), devancée par une liste DVG qui l'emporte au second tour face au maire sortant UMP.
  • En 2011, elle est membre de l'équipe de campagne de Manuel Valls dans le cadre de la primaire du Parti socialiste en vue de l'élection présidentielle de 2012. Proche de Dominique Strauss-Kahn[1], elle le soutient dans son projet de candidature à la primaire, jusqu'à l'affaire d'agression sexuelle qui met un terme à cette ambition ; elle prend néanmoins sa défense dans les médias.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.lemonde.fr/politique/article/2011/10/29/la-strauss-kahnie-entre-rage-et-amertume_1595845_823448.html

Lien externe[modifier | modifier le code]