Mauregat des Asturies

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Portait fictif de Mauregat des Asturies

Mauregat des Asturies (mort en 788) est roi des Asturies de 783 à 788 [1],

Biographie[modifier | modifier le code]

Il est le fils naturel d’Alphonse 1er le catholique et d’une maure[2].

À la mort de Silo, le trône semble acquis au fils de Fruela 1er, Alphonse, qui bénéficie de l'appui de sa tante Audesinde, femme de Silo. Mais Mauregat, soutenu par la noblesse en réponse à certains excès de Fruela 1er, oblige Alphonse à s’exiler du royaume et devient roi des Asturies. La tradition attribue à Mauregat le « Tribut des cent Vierges ». La légende veut qu’en obtenant l’aide puis la paix d' Abd al-Rahman Ier l’émir Cordoue, il ait dû lui verser ce tribut annuel en signe de vassalité et qui devait comprendre en réalité un certain nombre d'esclaves[3]. .

Mais c’est la rivalité sur la doctrine adoptioniste[4] qui marque le règne de Mauregat, provoquant l’intervention de Charlemagne, qui la condamne, de l’Archevêque de Tolède, Élipand qui la soutient, et du moine Beatus de Liébana qui en 785 rédige l'« Apologétique » en réponse au tolédan [5]. L'une des conséquence de la condamnation des thèses du métropolitain est l'émancipation à la fin du VIIIe siècle du clergé du nord de la péninsule de la tutelle de l'archevêque de Tolède, « dhimmi » des musulmans [6].

Mauregat meurt en 788 à Pravia où il repose dans l'église Saint-Jean, il aurait épousé une femme nommée Cruesa; de ce mariage, serait né un fils, Hermenegildo.

Source[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Adeline Rucquoi Histoire médiévale de la Péninsule ibérique Point Histoire H 180 éditions du Seuil Paris 1993 (ISBN 2020129353)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) & (de) Peter Truhart, Regents of Nations, K. G Saur Münich, 1984-1988 (ISBN 359810491X), Art. « Europe/Southern Europe Europa/Südeuropa » Asturias, p. 3171
  2. Faite prisonnière lors des incursions d’Alphonse 1er le catholique en terre arabes du Duero ou servante à la cour, les avis divergent
  3. Adeline Rucquoi Histoire médiévale de la Péninsule ibérique Point Histoire H 180 éditions du Seuil Paris 1993 (ISBN 2020129353) p. 163
  4. L'adoptianisme est une doctrine religieuse selon laquelle Jésus ne serait devenu le fils de Dieu que par adoption à la suite de son baptême dans le Jourdain par Jean-Baptiste.
  5. il s'agit d'un Commentaire de l'Apocalypse qui fut un des ouvrages les plus célèbres du Haut Moyen Âge espagnol, en raison de sa dimension théologique mais aussi politique.
  6. Adeline Rucquoi op.cit p. 164