Marie-Anne de Sardaigne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Marie-Anne d'Autriche.
Marie-Anne d’Autriche
L'impératrice Marie-Anne d'Autriche, par J. N. Ender, vers 1830
L'impératrice Marie-Anne d'Autriche,
par J. N. Ender, vers 1830
Titre
Impératrice consort d'Autriche,
reine consort de Hongrie, de Bohême et
de Lombardie-Vénétie
2 mars 18352 décembre 1848
(13 ans, 9 mois et 0 jour)
Prédécesseur Caroline-Auguste de Bavière
Successeur Élisabeth de Wittelsbach
Biographie
Dynastie Habsbourg-Lorraine, Maison de Savoie
Date de naissance 19 septembre 1803
Lieu de naissance Rome (États pontificaux)
Date de décès 4 mai 1884 (à 80 ans)
Lieu de décès Vienne (Autriche-Hongrie)
Sépulture Crypte des Capucins
Père Victor-Emmanuel Ier de Sardaigne
Mère Marie-Thérèse d'Autriche-Este
Conjoint Ferdinand Ier d'Autriche
Impératrices consorts d'Autriche

Marie-Anne, Caroline, Pie de Savoie, princesse de Sardaigne, née le 19 septembre 1803 à Rome et morte le 4 mai 1884 à Vienne, fut l'épouse de l'empereur Ferdinand Ier d'Autriche, avec lequel elle se maria en 1831 et, à ce titre, impératrice consort d'Autriche ainsi que reine consort de Hongrie, de Bohême et de Lombardie-Vénétie jusqu'en 1848, date de l'abdication de son époux. Elle a pour sœur jumelle Marie-Thérèse de Savoie, princesse de Lucques puis duchesse de Parme.

Biographie[modifier | modifier le code]

Marie-Anne de Savoie, portrait anonyme, vers 1830

Marie-Anne est née au Palazzo Colonna de Rome, fille du roi Victor-Emmanuel Ier de Sardaigne et de son épouse, l'archiduchesse Marie-Thérèse d'Autriche-Este. Elle est baptisée avec sa sœur jumelle par le pape Pie VII au Palazzo Colonna le 20 septembre. Un tableau représentant la scène est conservé au Museo di Roma[1].

Le 12 février 1831, Marie-Anne de Savoie est mariée par procuration, à Turin, à Ferdinand de Habsbourg qui deviendra par la suite Ferdinand V de Hongrie et empereur d'Autriche le 2 mars 1835. Le couple sera uni physiquement le 27 février de la même année à Vienne. Les époux n'auront pas de descendance. Le 12 septembre 1836, elle est également couronnée reine consort de Bohême à Prague.

Pendant la révolution de 1848, elle soutient sa belle-sœur, l'archiduchesse Sophie et convainc son mari d'abdiquer en faveur de son neveu François-Joseph.

Après l'abdication de Ferdinand le 2 décembre 1848, elle se retire en sa compagnie partageant son temps entre le château de Prague et celui de Reichstadt. Elle décède le 4 mai 1884, neuf ans après son mari auprès duquel elle est enterrée dans la crypte Ferdinand de la crypte des Capucins.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Noel S. McFerran, Museo di Roma (A Jacobite Gazetteer, Rome)

Source[modifier | modifier le code]

  • (de) Constantin Wurzbach, Biographische Lexikon des Kaiserthums Österreich, vol. VII, éd. K u. K. Hofdruckerei, Vienne, 1861, Pp. 28, 29, article en ligne

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :