Malartic (Québec)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Malartic.
Malartic
Image illustrative de l'article Malartic (Québec)
Administration
Pays Drapeau du Canada Canada
Province Drapeau : Québec Québec[1]
Région Abitibi-Témiscamingue
Comté ou équivalent La Vallée-de-l'Or
Statut municipal Ville
Maire
Mandat
Martin Ferron
2013 - 2017
Code postal J0Y 1Z0
Constitution 28 avril 1939
Démographie
Gentilé Malarticois, e
Population 3 342 hab. (2014)
Densité 23 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 08′ 00″ N 78° 08′ 00″ O / 48.133338, -78.13333848° 08′ 00″ Nord 78° 08′ 00″ Ouest / 48.133338, -78.133338  
Superficie 14 587 ha = 145,87 km2
Divers
Langue(s) Français
Fuseau horaire Est (UTC-5)
Indicatif +1 819
Code géographique 24 89015
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Québec

Voir la carte administrative du Québec
City locator 14.svg
Malartic

Géolocalisation sur la carte : Québec

Voir la carte topographique du Québec
City locator 14.svg
Malartic
Liens
Site web ville.malartic.qc.ca

Malartic est une ville minière du Québec située dans la municipalité régionale de comté de La Vallée-de-l'Or et dans la région administrative de l'Abitibi-Témiscamingue[2].

Géographie[modifier | modifier le code]

Elle est située à 70 km à l'est de Rouyn-Noranda dans le nord-ouest québécois. Les principales mines qui ont produit à Malartic sont : Canadian Malartic Mines, East-Malartic Gold Mines, Malartic GoldFields Mines ainsi que la Barnat-Sladen Mines. Un total de plus de 8 millions d'onces d'or furent extraits des sols de Malartic.

Histoire[modifier | modifier le code]

À l'instar de plusieurs villages de l'Abitibi-Témiscamingue, on a voulu rendre hommage à un militaire, Anne-Joseph-Hippolyte de Maurès de Malartic (1730-1800), officier du régiment de Béarn qui a pris une part active à la bataille des plaines d'Abraham en 1759. Ce compagnon d'armes de Montcalm a laissé un mémoire intitulé Journal des campagnes au Canada de 1755 à 1760. Blessé à la poitrine lors de la bataille de Sainte-Foy en 1760, il quitta le Canada en septembre de la même année.

Jacques Miquelon, le député unioniste d'Abitibi-Est de 1948 à 1960, a vécu une vingtaine d'année à Malartic.

  • 1916 : Proclamation du canton de Fournière.
  • 28 avril 1939 : Le canton de Malartic devient la ville de Malartic. M. William B. Hetherington est élu maire.
  • 2006 : La compagnie minière Osisko Exploration démarre un projet de mine à ciel ouvert à Malartic. Osisko doit déménager plusieurs maisons vers un nouveau quartier avant de pouvoir commencer la construction. Le déménagement a débuté en 2008 et devrait être complété en 2009. La minière Osisko prévoit de commencer ses activités en 2011.
  • 2008 : André Vezeau devient maire de Malartic par acclamation.
  • 2009 : La minière Osisko obtient l'accord de Québec d'exploiter une mine à ciel ouvert, Canadian Malartic, sur le territoire de la Ville. Avant cet accord, la minière avait commencé à déménager plus de 100 maisons du quartier sud, car le gisement se trouve juste en dessous de la ville. C'est la première mine d'or à ciel ouvert d'une telle envergure au Canada, nécessitant la relocalisation et l'expropriation de la population urbaine. Cette mine emploiera 800 travailleurs durant sa phase de construction, qui commencera d'ici quelques semaines (septembre 2009), et l'extraction du minerai devrait commencer d'ici 2012.
  • 2009 : André Vezeau est réélu maire de Malartic par acclamation.
Vue sur le centre-ville de Malartic, rue Royale.

Démographie[modifier | modifier le code]

Cette ville compte plus de 3 300 habitants.

Administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
novembre 2013[3] en cours Martin Ferron    
novembre 2008[4] novembre 2013 André Vézeau    
novembre 2003[5] septembre 2008 Fernand Carpentier    
Les données manquantes sont à compléter.

Économie[modifier | modifier le code]

La mine Canadian Malartic d'Osisko, corporation minière Osisko ou la plus grande mine à ciel ouvert d'or au Canada.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Les informations de la fiche proviennent de Gouvernement du Québec, « Malartic », 89015, sur Répertoire des municipalités, Ministère des Affaires municipales, des Régions et de l'Occupation du territoire du Québec (consulté le 22 février 2014).
  2. Gouvernement du Québec, « Malartic », 89015, sur Répertoire des municipalités, Ministère des Affaires municipales, des Régions et de l'Occupation du territoire du Québec (consulté le 22 février 2014).
  3. Archives des résultats des élections municipales
  4. André Vézeau élu maire, Radio-Canada.ca
  5. Archives des résultats des élections municipales

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Municipalités limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Rivière-Héva, Rouyn-Noranda Amos, Barraute Rose des vents
N Val-d'Or
O    Malartic    E
S
Lac-Fouillac