Macamic

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Macamic
Image illustrative de l'article Macamic
Administration
Pays Drapeau du Canada Canada
Province Drapeau : Québec Québec
Région Abitibi-Témiscamingue
Comté ou équivalent Abitibi-Ouest
Statut municipal Ville
Maire
Mandat
Claude Nelson Morin
2013 - 2017
Constitution 6 mars 2002
Démographie
Gentilé Macamicois, Macamicoise
Population 2 817 hab. (2014)
Densité 14 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 45′ 00″ N 79° 00′ 00″ O / 48.750005, -79.00000548° 45′ 00″ Nord 79° 00′ 00″ Ouest / 48.750005, -79.000005  
Superficie 20 234 ha = 202,34 km2
Divers
Code géographique 24 87058
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Québec

Voir la carte administrative du Québec
City locator 14.svg
Macamic

Géolocalisation sur la carte : Québec

Voir la carte topographique du Québec
City locator 14.svg
Macamic

Macamic est une municipalité québécoise située dans la municipalité régionale de comté d'Abitibi-Ouest et dans la région administrative de l'Abitibi-Témiscamingue[1].

Le recensement de 2006 y dénombre 2 726 habitants, 3,9 % de moins qu'en 2001[2].

Toponyme[modifier | modifier le code]

Macamic a emprunté son nom au lac homonyme, nom qui signifie en algonquin castor boiteux[3].

Histoire[modifier | modifier le code]

L'actuelle ville de Macamic a été créée le 6 mars 2002. Elle est issue du regroupement de la ville de Macamic et de la municipalité de Colombourg.

Histoire du secteur Colombourg[modifier | modifier le code]

Cette ancienne municipalité, aujourd'hui fusionnée à la ville de Macamic, a primitivement reçu la pittoresque dénomination de Jument-Blanche, du nom de l'animal de Louis Ayotte, l'un des premiers colons à s'y installer en 1912.

Cette appellation sera remplacée lors de l'élection municipale en 1926 par celle de Colombourg, modification graphique de Colon-bourg, nom primitif de l'endroit, qui souligne l'apport des colons au développement de la municipalité. Cette dénomination identifiait le bureau de poste local dès 1921.

Gentilé[modifier | modifier le code]

Les personnes qui habitent la ville de Macamic sont appelés "Macamicois" et "Macamicoise".

Chronologie[modifier | modifier le code]

  • 15 février 1918 : Constitution de la municipalité des cantons unis de Royal-Roussillon-et-Poularies.
  • 23 avril 1919 : La municipalité village de Macamic se détache de Royal-Roussillon-et-Poularies.
  • 7 mai 1924 : Poularies se détache de Royal-Roussillon-et-Poularies.
  • 27 août 1926 : Constitution de la municipalité de Colombourg.
  • 9 mai 1952 : Royal-Roussillon-et-Poularies deviennent la municipalité de la paroisse de Royal-Roussillon-de-Macamic.
  • 1955 : Le village de Macamic change son statut pour celui de ville.
  • 29 juillet 1961 : Royal-Roussillon-de-Macamic devient la municipalité de la paroisse de Macamic.
  • 14 novembre 1992 : Annexion d'une partie de Macamic Paroisse à la Ville de macamic
  • 13 juin 2001 : Constitution de la nouvelle ville de Macamic suite à la fusion de l'ancienne ville et de la paroisse de Macamic.
  • 6 mars 2002 : Constitution de la nouvelle ville de Macamic par la fusion de l'ancienne ville et Colombourg.

Politique[modifier | modifier le code]

Rue Principale
Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
octobre 2013[4] en cours Claude Nelson Morin    
1979[5] octobre 2013 Daniel Rancourt    
Les données manquantes sont à compléter.

Personnalités natives de Macamic[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Municipalités limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents La Sarre Chazel Authier-Nord Rose des vents
Sainte-Hélène-de-Mancebourg N Authier
O    Macamic    E
S
Palmarolle Poularies

Notes et références[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]