Maçanet de Cabrenys

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Maçanet de Cabrenys
Blason de Maçanet de Cabrenys
Héraldique
Drapeau de Maçanet de Cabrenys
Drapeau
Administration
Pays Drapeau de l'Espagne Espagne
Communauté autonome Catalogne Catalogne
Province Province de Gérone Province de Gérone
Comarque Alt Empordà
Maire
Mandat
Lluís Carbó Sagué (CiU)
2007
Code postal 17720
Démographie
Gentilé maçanetenc, maçanetenca (catalan)
Population 723 hab. (2008)
Densité 11 hab./km2
Géographie
Coordonnées 42° 23′ 19″ N 2° 45′ 07″ E / 42.388611, 2.751944 ()42° 23′ 19″ Nord 2° 45′ 07″ Est / 42.388611, 2.751944 ()  
Altitude 370 m
Superficie 6 790 ha = 67,9 km2
Localisation
Localisation de Maçanet de Cabrenys

Géolocalisation sur la carte : Catalogne

Voir sur la carte administrative de Catalogne
City locator 14.svg
Maçanet de Cabrenys

Géolocalisation sur la carte : Espagne

Voir la carte administrative d'Espagne
City locator 14.svg
Maçanet de Cabrenys

Géolocalisation sur la carte : Espagne

Voir la carte topographique d'Espagne
City locator 14.svg
Maçanet de Cabrenys
Liens
Site web Site de la mairie de Maçanet de Cabrenys

Maçanet de Cabrenys est une commune de la comarque d'Alt Empordà dans la Province de Gérone en Catalogne (Espagne). Elle se trouve à la frontière de la France.

Géographie[modifier | modifier le code]

Limitrophe des Pyrénées-Orientales[1], elle jouxte les communes françaises de :

La commune est reliée à la France par la route GI 503 traversant la commune espagnole d'Albanyà pour rejoindre le pont transfrontalier et la Départementale 3 en direction de Coustouges.

Maçanet de Cabrenys en hiver

Localités habitées[modifier | modifier le code]

Outre l'agglomération, sept autres localités sont peuplées :

Localité Habitants
Arnera 32
les Creus 8
Maçanet de Cabrenys 639
les Mines 7
Oliveda 6
les Salines 8
Tapis 29
els Vilars 6

Histoire[modifier | modifier le code]

Le clocher de l'église de Sant Martí après les maisons du vieux pont

Au XIXe siècle, près la rivière Arnera ont été trouvées des haches néolithiques qui, avec le menhir de La Pedra Dreta, démontrent que la vallée de l'Arnera était peuplée à l'époque préhistorique. Le premier document nommant le lieu apparaît dans le précepte de Louis le Pieux de l'an 814. Dans celui-ci il est mentionné que Céret est limitrophe au sud avec villam quae dicitur Macanetum.

En l'an 954 le comte Guifré II de Besalú fait donation au monastère de Sant Pere de Camprodon de l'allleu de Tapis, pour que soit bâti le sanctuaire de Les Salines. Pendant le Moyen Âge il a été fortifié, en conservant restes de la muraille avec trois couvertures du XVe siècle. En 1440 on a ajouté de Cabrenys au nom de Maçanet, parce que la possession du village passe à la baronnie de Cabrenys, de la lignée des Rocabertí. En 1553 la peste noire y anéantit la moitié de la population. En juillet 1675 le lieutenant-général français Le Bret[2], avec 1 500 hommes, pille le village.

Économie[modifier | modifier le code]

Le village possède des nombreuses sources et son climat agréable attire de nombreux touristes, qui sont la principale source de revenus économiques, ainsi que la construction, l'agriculture et l'élevage. Les restaurants y sont nombreux. Une usine d'embouteillage de l'eau de la source de Les Creus y est implantée, qui actuellement appartient au groupe Vichy Catalán. Il existait auparavant une industrie textile et métallurgique ainsi que des usines de bouchons de liège et une grande usine de pipes. Maintenant il ne reste quelques petits ateliers. L'agriculture, l'élevage et l'industrie forestière ont presque disparu.

Monuments[modifier | modifier le code]

Église de Sant Martí[modifier | modifier le code]

L'église de Sant Martí, du XIIe ou XIIIe siècle, appartient au roman tardif. Elle se compose d'une seule nef rectangulaire couverte par une voûte en arc ogival et d'une abside en demi-cercle couverte par une voûte en forme d'amande. Le portail est composé d'un tympan-lisse de quatre arcs et d'une archivolte; la porte, en bois, est décorée avec du fer forgé caractéristique de l'époque.

Chapelle de Sant Sebastià[modifier | modifier le code]

Elle a été construite après l'épidémie de peste, à la fin du XVIe siècle, grâce à des contributions populaires. La chapelle actuelle correspond à une rénovation en profondeur faite au XVIIIe siècle.

Sanctuaire de Notre-Dame des Salines[modifier | modifier le code]

Le sanctuaire de Notre-Dame des Salines est situé près du pic des Salines, à 1 100 mètres de hauteur et à 15 kilomètres du village. A été construite en 1271 et réformée au XVIIIe siècle.

Autres points[modifier | modifier le code]

Vue d'El Moixer

Au sommet du Puig El Moixer, alt 1443.3 m, implantation d'un centre emetteur de télécommunication et Radio-TV diffusant notamment la TDT (TNT) nationale espagnole et les TV régionales de Catalogne pour la couverture nord de cette province avec débordements hertziens sur une partie du Roussillon. Canaux TV /frequences et composition des Multiplex employés sur Emetteur El Moixer-Figueres : http://www.tdt1.com/canales-figueres/

À proximité, le Roc de Frausa dit aussi Roc de France qui est un point frontalier.

Tapis[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Tapis (Gérone).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (fr) « Carte géographique », sur maps.google.fr (consulté en 14 août 2010)
  2. [1] David Steward: Assimilation and acculturation in seventeenth-century Europe: Roussillon and France 1659-1715

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]