Louis Remacle (philologue)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Louis Remacle.

Louis Remacle

Activités Écrivain, philologue
Naissance 30 septembre 1910
à La Gleize (province de Liège)
Décès 10 mai 1997 (à 86 ans)
à Verviers (province de Liège)
Distinctions Prix Francqui

Louis Remacle, né le 30 septembre 1910 à La Gleize (Stoumont, province de Liège) et mort à Verviers le 10 mai 1997, est un écrivain et philologue belge, ainsi qu'un militant wallon.

Il fut lauréat du Prix Francqui et académicien. On le considère également comme un écrivain de langue wallonne important.

Biographie[modifier | modifier le code]

Docteur en philologie romane de l'université de Liège (1932), Louis Remacle enseigna tout d'abord à l'Athénée de Seraing (1935-1946). Il est nommé professeur à l'Université de Liège en 1946 et il y avait déjà succédé à Jean Haust pour la chaire de dialectologie en 1938. Il accède à la chaire d'orthophonie en 1944 et du latin vulgaire en 1946. Sa thèse doctorale sur le parler de Stavelot, modèle de monographie scientifique[1] est publiée par l'Académie royale de langue et de littérature françaises de Belgique.

Il démontra en 1948 dans Le problème de l'ancien wallon que, pour ce qui concerne en tout cas la littérature française écrite en Wallonie au Moyen Âge, il ne s'agit pas à proprement parler du Wallon comme tel, mais d'une langue française parsemée de traits dialectaux. En analyse de textes littéraires français il exerça une grande influence par les Cahiers de l'analyse textuelle qu'il dirigea de 1959 à 1979. Il est connu également comme poète de langue wallonne et l'Anthologie de la littérature wallonne de Maurice Piron lui fait une place enviable. Il fut parmi les parrains du Congrès culturel wallon de Liège en 1955.

En 1956, il reçoit le Prix Francqui.

En 1947 avec 52 autres académiciens, il signe la pétition la Wallonie en alerte attirant l'attention sur la nécessité de remettre à une date ultérieure l'adaption des sièges à la Chambre et au Sénat, car le vote d'une telle loi sur l'adaptation des sièges condamnerait la Wallonie à une minorité perpétuelle et il faut au contraire qu'on garantisse à la Wallonie l'existence en tant que nationalité [2]. Cette lettre envoyée aux deux chambres n'empêcha pas que, effectivement, l'adaptation en question ait lieu en 1961.

Maurice Piron lui accorde une place importante dans l'Anthologie de la littérature wallonne

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Louis Remacle, Orthoépie: Essai de contrôle de trois dictionnaires de prononciation française, Librairie Droz,‎ 1994, 162 p. (ISBN 2870192630 et 9782870192634, lire en ligne)
  • Jacques De Caluwé, "Notes pour une étude thématique des poèmes wallons de Louis Remacle" dans "Mélanges offerts à Carl Theodor Gossen", Berne, 1978 p, 169-184.

Annexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

  • Notice biographique (site de l'Académie royale de langue et littérature françaises de Belgique)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Encyclopédie du Mouvement wallon tome III, p. 1374
  2. Encyclopédie du Mouvement wallon, op. cit.