Logique non monotone

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Une logique non-monotone est une logique formelle dont la relation de conséquence n'est pas monotone. De nombreuses logiques formelles sont monotones, ce qui signifie qu'ajouter un fait à un ensemble de règles n'enlève pas de déductions de cet ensemble. Intuitivement, cela signifie qu'ajouter une nouvelle connaissance à un système ne fera qu'augmenter les déductions faites à partir de ce système. Les logiques monotones ne peuvent faire de la révision de connaissance.

La possibilité de réviser une croyance amène à la logique doxastique (en), contrairement à la logique épistémique, où les connaissances étant nécessairement vraies, ne peuvent être révisées.

Exemple[modifier | modifier le code]

Un exemple typique de révision de connaissance est :

vole(X) :- oiseau(X), not pinguin(X).
oiseau(titi).

On peut déduire de ce programme l'atome vole(titi). Si on rajoute à ce programme pinguin(titi), on ne peut plus déduire vole(titi): En augmentant la base d'axiomes, on peut diminuer la base de déductions.