Lion blanc

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Deux lionnes blanches vivant au zoo de Jurques (Basse-Normandie, France)

Le lion blanc est une forme mutante du lion de la sous-espèce Panthera leo krugeri ; il ne s'agit pas d'une sous-espèce séparée. On le croise occasionnellement dans les réserves naturelles d'Afrique du Sud, et il fait l'objet d'élevages sélectifs dans des zoos du monde entier.

L'allèle responsable de la mutation est récessif, si bien que les lions blancs restent rares dans la nature et seul un couple de lions blancs peut avoir des lionceaux blancs à coup sûr ; il arrive que des lionceaux blancs naissent de lions normaux à Timbawati et dans le parc national de Kruger. La plus grande population de lions blancs se trouve dans les zoos, où ils sont élevés dans le but de perpétuer leur couleur, ce qui présente des risques de consanguinité.

Les lions blancs ne sont pas atteints d'albinisme. Leur mutation est appelée leucistisme (ou parfois chinchilla[réf. souhaitée]), et donne à leur fourrure une couleur qui varie du blond au blanc presque pur. Cette couleur donne aux lions un désavantage dans la nature[réf. souhaitée], car elle les rend plus visibles aux yeux de leurs proies. Dans les années 1970, Chris McBride parle du lion blanc dans son livre Les lions blancs de Timbavati (The White Lions of Timbavati).

Comportement et physiologie[modifier | modifier le code]

Articles principaux : Lion et Lion d'Afrique.

Élevage des lions blancs[modifier | modifier le code]

La couleur des lions blancs leur vient d'un allèle récessif, qui est également responsable de la couleur des tigres blancs. Les lions peuvent donc faire l'objet d'un élevage sélectif destiné à obtenir des lignées de lions blancs pour les zoos et les cirques. Comme pour les tigres blancs, cet élevage présente des risques de consanguinité et donc d'apparition de troubles génétiques comme des problèmes cardiaques ou des paralysies.

Lions blancs de Timbavati[modifier | modifier le code]

Les premières observations de lions blancs remontent à 1928 et au début des années 1940. En 1959, un clan avec deux lionceaux blancs fut observé près de Tshokwane dans le parc national de Kruger avant de disparaître. Des lions albinos ont également été observés dans le secteur, selon David Alberton dans son livre Wild Cats of the World.

En 1975, deux lionceaux blancs ont été observés dans la réserve privée de Timbavati, adjacente au parc national de Kruger. Leur histoire est racontée par Chris McBride dans The White Lions of Timbavati. Les deux lionceaux, Temba (« espoir » en zoulou) et Tombi (« fille ») avaient un frère de couleur normale, nommé Vela (« surprise »). En 1976, une lionne blanche nommé Phuma (« hors de l'ordinaire ») fut observée à Timbavati. Elle fut tuée par des chasseurs à l'âge de deux ans et sa peau fut revendue dans une boutique de la ville de Sabi. En 1977, un lion blond de deux ans fut observé dans le district central.

Après la mort de Phuma, Temba, Tombi et Vela (qui portait l'allèle mutant récessif) furent confiés au zoo national de Pretoria en Afrique du Sud. Temba engendra plusieurs petits et mourut en 1986. Tombi eut un lionceau blanc en 1981 qui ne survécut pas. Vela eut une portée, mais on ignore si ses descendants ont survécu. Les lions blancs du parc de Ouwehands dans les Pays-Bas semblent être de la lignée de Temba ou peut-être de Vela. Quelques autres lions blancs ou blonds sont nés à Timbavati après Temba, Tombi et Vela. Une femelle vécut plusieurs années avant d'être tuée dans un combat pour le territoire en 1993. Depuis lors, la mutation leucistique semble perdue chez les lions sauvages.

Il existe une autre lignée de lions blancs potentiellement issue des lions de Timbavati, fondée par un mâle blanc capturé dans la zone de Timbavati à la fin des années 1980 et élevé dans une réserve privée.

Des descendants de Temba vivent en captivité. Un lion fauve hétérozygote (portant l'allèle mutant récessif) du zoo de Pretoria peut passer l'allèle mutant à ses descendants. Deux mâles fauves hétérozygotes venant du zoo de Cincinnati vivent actuellement dans une réserve privée africaine. Une femelle blanche et un mâle fauve hétérozygote ont été envoyés au centre de reproduction d'Indiana aux États-Unis. Une autre femelle a été tuée accidentellement lors d'un combat entre femelles alors qu'elle était prêtée à un zoo.

Les lions du zoo de Johannesburg[modifier | modifier le code]

En 1977, le zoo de Johannesburg captura un mâle fauve hétérozygote qui avait un frère blanc. Ce zoo se vante d'être le premier à avoir élevé des lions blancs en captivité. Timba, un lion fauve blessé de Timbavati, fut amené au zoo pour y être soigné. On pensa qu'il portait la mutation des lions blancs et il fut donc croisé avec une femelle puis avec une de ses propres filles. Cela donna une lionne blanche nommée Bella en 1982, qui engendra à son tour plusieurs lionceaux blancs. Cette lignée est représentée dans des zoos à Philadelphie, Toronto, en Chine, en Allemagne et au Japon.

Une autre lignée de lions blancs à la "Rhino and Lion Nature Reserve" près de Johannesburg fut fondée par un lionceau blanc abandonné, Thandile, découvert dans la réserve en 1999. Thandile a les yeux bleus et n'est pas albinos. En 1998, un lionceau blanc à moitié dévoré fut découvert dans la réserve. Les lions blancs vivant actuellement dans cette réserve ont tous les yeux gris-bleu.

Les lions blancs de Kruger et Umfolozi[modifier | modifier le code]

En 1979, trois portées contenant des lions blancs furent observées dans le parc national Kruger. En mars, une lionne avec trois lionceaux blancs fut observée près de Tshokwane. En septembre, trois lionceaux blancs issus de deux mères différentes furent capturés dans le parc national Kruger. Un lion blanc a également été vu dans la réserve d'Umfolozi en territoire zoulou.

Lions blancs d'origine inconnue[modifier | modifier le code]

  • Un programme d'élevage de lions blancs est en cours dans la réserve privée d'Inkwenkwezi à l'est du Cap (Afrique du Sud).
  • Quatre lionceaux blancs sont nés au zoo de Papanack près d'Ottawa mais ne sont pas restés blancs. Un lionceau blanc est né dans un parc safari en Floride (la date est incertaine) mais n'est pas resté blanc.
  • Récemment on a observé des lions blancs à l'état sauvage, y compris un mâle qui dirigeait un petit clan.

Les lions blancs en captivité actuellement[modifier | modifier le code]

En 1974, un lionceau gris clair est né au zoo de Birmingham en Alabama.

Les archives du New York Times de 1980 rapportent la naissance de trois lionceaux blancs au King Kong Zoo de Tampa, les premiers en dehors de l'Afrique du Sud. Deux lionnes blanches et deux lions fauves hétérozygotes venant de Johannesburg furent exhibés en 1993 au zoo de Philadelphie. Ce zoo aurait reçu deux lions blancs d'Allemagne, dont un nommé Banjo. Kanya, né là-bas en mai 1994, fut le résultat de plusieurs croisements consanguins avec la famille de Timba. Tous les lions blancs en captivité descendent de Timba et Bella.

En 1995, il y avait moins de dix lions blancs dans le monde. Cette année-là, Sarmoti, une lionne blanche, et Shaka, un mâle fauve hétérozygote, du zoo de Johannesburg, furent achetés par Siegfried et Roy[1]. En septembre 1996, Siegfried et Roy avaient sept lions blancs, dont certains furent confiés au Safari parc de Fritz Wurm à Stuckenbrock (Rhénanie-du-Nord-Westphalie) en Allemagne. Les descendants des lions blancs de Siegfried et Roy, issus de ceux d'Allemagne, furent présentés au zoo de Cincinnati comme « les lions blancs de Timbavati ». Une exposition homonyme fut présentée au zoo de Toronto en 1995.

Des lions blancs de ces différentes lignées furent accouplés au centre de reproduction pour améliorer la diversité génétique des lions blancs et réduire ainsi la consanguinité.

Actuellement, tous les lions blancs appartiennent à la sous-espèce du parc de Kruger et n'ont pas été croisés avec d'autres sous-espèces de lion, sauf une lionne blanche du zoo de Toronto qui a été croisée avec un mâle métis.

Lion blanc du zoo de Bratislava (Slovaquie)

Un lion blanc nommé Haldir vit au zoo de Bratislava en Slovaquie. Haldir est né au ZooParc de Beauval en France en juillet 2004.

Un programme d'élevage de lions blancs a également démarré aux Zion Wildlife Gardens en Nouvelle-Zélande qui possèdent trois femelles et un mâle nommé Gandor. Le programme a de grandes chances de produire plusieurs lionceaux blancs.

Le West Midlands Safari Park à Bewdley dans le Worcestershire a introduit le premier clan de lions blancs britanniques en 2004. En août 2006, quatre lionceaux, Casper, Kiara, Lara et Toto, sont nés, portant à huit le nombre total de lions blancs dans le parc.

Les lions blancs en France[modifier | modifier le code]

Actuellement, neuf parcs zoologiques et trois cirques français présentent des lions blancs en France.

Du fait des nombreuses naissances et transferts dans d'autres zoos, il est cependant difficile d'estimer précisément le nombre de lions blancs vivant actuellement en France.

A titre indicatif, au premier trimestre 2014, la population des lions blancs vivants sur le territoire français était estimée à près d'une trentaine d'individus répartis dans les neuf parcs zoologiques listés ci-dessous, chacun en conservant en moyenne deux ou trois spécimens, auxquels s'ajoutent une quinzaine de lions blancs présents dans les cirques, soit un total d'environ quarante à cinquante individus.

Parcs zoologiques[modifier | modifier le code]

  • Zoo de Beauval (Loir-et-Cher)

En avril 1999, le zoo de Beauval dans le Loir-et-Cher, fut le premier en France et le deuxième en Europe, à accueillir un couple de lions blancs[2]: Makalali et Makwalo, originaires d'Afrique du Sud[3]. Durant cinq années, il a été le seul parc zoologique français à posséder des lions blancs.

Le premier lionceau blanc né sur le territoire français, le 28 mai 2000[4], est nommé Timba, en référence aux lions blancs de Timbavati. Cependant, Makalali, sa mère naturelle, ne s'en occupant pas, il est recueilli et élevé au biberon par la directrice du zoo[4], puis transféré au Zoo d'Attica en Grèce[3].

Viennent ensuite Nanouk, le 12 avril 2001, puis Magda et Saskia, deux lionnes nées en août 2001[3]. Magda sera transférée au Zoo d'Attica en même temps que son frère Timba[3], quant à Nanouk et Saskia, elles seront transférées au parc des félins, à Nesles en Seine-et-Marne pour son ouverture en octobre 2006.

D'autres naissances suivirent : Haldir en juillet 2004, transféré au zoo de Bratislava en Slovaquie, puis deux femelles : Hélona le 20 décembre 2006[5], quittera Beauval durant l'année 2010[6],[7], et Anouchka, née le 12 juin 2008, qui est la seule toujours présente à Beauval avec Makwalo et Makalali[8] . Le 14 octobre 2007, une portée de deux lionceaux n'a pas survécu[9].

  • Zoo de Jurques (Calvados)

Lors d'une visite au zoo de Beauval, le directeur du zoo de Jurques tombe en admiration devant les quatre premiers lions blancs nés sur le sol français : Timba, Nanouk, Magda et Saskia. Il rêve alors d'intégrer cet animal d'exception à son parc[10]. En 2004, le zoo de Jurques dans le Calvados, devient alors le deuxième zoo de France à accueillir des lions blancs[11], Nyala et Timba.

Le 20 mai 2007, à l'occasion des 30 ans du parc, la direction du zoo annonce la naissance de quatre lionceaux[12]. Mais rejetés par leur mère, les quatre lionceaux décéderont quelques jours plus tard malgré le suivi vétérinaire et les soins intensifs[13].

Trois autres lionceaux naissent ensuite en octobre 2008 : Bamako, Efia et Jaya. Leur mère Nyala n'ayant toujours pas la fibre maternelle, ce sont les directeurs du zoo qui ont pris en charge l'élevage, avec succès cette fois[11].

Une dernière portée de deux femelles, Malinka et Yanka, nait le 12 juillet 2009[14]. Puis, en octobre 2011, les deux parents, Timba et Nyala, sont transférés au parc animalier de Casteil dans le département des Pyrénées-Orientales[15].

  • Parc des félins, Lumigny-Nesles-Ormeaux (Seine-et-Marne)

Dès son ouverture le 14 octobre 2006[16], le parc des félins, à Lumigny-Nesles-Ormeaux en Seine-et-Marne, accueille trois lions blancs : deux femelles nées en 2001 au zoo de Beauval : Nanouk et Saskia, ainsi qu'un jeune mâle provenant d'Afrique du Sud[17].

  • Zoo du bassin d'Arcachon, La Teste-de-Buch (Gironde)

En 2007, le zoo du bassin d'Arcachon, situé à La Teste-de-Buch dans le département de la Gironde, accueille un mâle, né dans un zoo allemand[18], puis deux femelles âgées de 3 ans en provenance d’Afrique du Sud, le 5 juillet 2011[19]. Le 24 novembre 2011 nait une première portée de trois lionceaux : Selen, la femelle, Klaus et Aslan, ses deux frères[20], puis le 7 avril 2012, un mâle prénommé Kruger, et enfin, en mai 2012, deux derniers lionceaux, avant que les deux femelles ne soient pucées pour stopper la reproduction[18].

  • Zoo de La Flèche (Sarthe)

Le 14 avril 2008, le zoo de La Flèche dans la Sarthe, est le cinquième zoo de France à accueillir un couple de lions blancs : Jabu, un mâle de 16 mois, et Nikita, une femelle de 10 mois, en provenance d'une ferme d'élevage sud-africaine[21]. En septembre 2009 naissent trois lionceaux, dont un seul survivra[22]. Ce jeune lionceau, prénommé Bouba, sera transféré au parc zoologique de Bordeaux Pessac dans le département de la Gironde, en avril 2011[23]. Deux autres lions blancs naissent le 2 mars 2012[24], également transférés au parc zoologique de Bordeaux Pessac début 2013[réf. souhaitée].

  • Zoo de Pont-Scorff (Morbihan)

En décembre 2010, Indaba (mâle) et Swéleka (femelle), deux lions blancs âgés de 10 ans, en provenance du zoo de Rhenen (Pays-Bas)[25], arrivent au zoo de Pont-Scorff dans le Morbihan. Le 17 mai 2011, ils donnent naissance à quatre lionceaux mâles[26], tous transférés dans d'autres zoos en Belgique, Hongrie et Allemagne[27]. Trois autres lionceaux naissent le 24 février 2013[27].

  • Parc zoologique de Bordeaux Pessac (Gironde)

En avril 2011, le parc zoologique de Bordeaux Pessac dans le département de la Gironde, accueille un couple de lions blancs : Bouba, un jeune mâle de 18 mois, né au zoo de La Flèche, et Malindi, une femelle du même âge, issue d'une ferme d'élevage en Afrique du Sud[23]. Le 1er juillet 2012, ils donnent naissance à deux lionceaux, dont l'un ne survivra pas[28]. Tous trois seront transférés au zoo d'Amnéville le 20 mars 2013[29]. Depuis, le zoo accueille deux lions blancs nés au zoo de La Flèche[réf. souhaitée].

  • Parc animalier de Casteil (Pyrénées-Orientales)

En octobre 2011, les deux plus anciens lions blancs du zoo de Jurques dans le Calvados, Nyala (9 ans) et Timba (9 ans), sont transférés au parc animalier de Casteil dans le département des Pyrénées-Orientales[15].

  • Zoo d'Amnéville (Moselle)

Le 20 mars 2013, le zoo d'Amnéville dans le département de la Moselle, accueille trois lions blancs en provenance du parc zoologique de Bordeaux Pessac : Bouba, un mâle de 4 ans né au zoo de La Flèche en septembre 2009, Mallindi, une femelle de 4 ans, et Madiba, née en juillet 2012 au parc zoologique de Bordeaux Pessac dans le département de la Gironde[30].

  • Parc des félins de Saint-Léger-en-Bray (Oise)

Le Parc des félins de Saint-Léger-en-Bray, dans le département de l'Oise, en Picardie, ouvert depuis le 5 juillet 2014[31], accueille une quarantaine de fauves, dont un lion blanc né en 2008, prénommé Apache. Ce lion faisait partie du spectacle organisé chaque saison par le dresseur-dompteur Kid Bauer au parc d'attraction Bagatelle à Merlimont dans le Nord-Pas-de-Calais.

Cirques[modifier | modifier le code]

  • Cirque Medrano

Le cirque Medrano est le tout premier cirque français a avoir présenté un numéro avec un lion blanc lors de sa tournée 2007[32], à l'occasion de son 20e anniversaire[33].

  • Cirque Claudio Zavatta

Depuis 2008, le cirque Claudio Zavatta, dirigé par la famille Prein, possède un lion blanc, prénommé Bryan, né fin 2007, dont le dompteur est Didier Prein[34]. De 2008 à 2013, Bryan a été le seul et unique lion blanc présent dans un cirque en Europe[35],[36].

Le 11 mars 2011, Bryan devient le père d'un jeune lionceau femelle prénommé Africaine, alors que le cirque venait juste de s'installer à Alençon dans l'Orne[37],[36].

  • Cirque Lydia Zavatta

Le 6 mai 2013, le cirque Lydia Zavatta, créé en 1996 par la fille d'Achille Zavatta, et actuellement dirigé par la famille Caplot, accueille à son tour un jeune lion blanc âgé de 11 mois[38], qui commence ses représentations dès août 2013 sous le nom de Zoulou avec la complicité de son dompteur Steeve Caplot[39].

  • Cirque Sébastien Zavatta

Trois lionceaux blancs sont nés au cirque Sébastien Zavatta, dirigé par la famille Douchet, le 2 octobre 2013 à Nantes[40].

  • Cirque Pinder

Pour 2014, Frédéric Edelstein, actuel directeur du cirque Pinder, et dresseur de fauves, prévoit un tout nouveau spectacle avec 15 lions blancs originaires d'Afrique du Sud[41].

Dingaan et Tchaka, nés début 2012, sont les deux premiers lions blancs acquis par Frédéric Edelstein, qu'il a obtenus lorsqu'ils avaient tout juste deux mois[42]. En juillet 2013, le cirque Pinder possédait 10 lions blancs, et en attendait encore 5 pour compléter la préparation du futur numéro[43].

  • Parc de Bagatelle, Merlimont (Pas-de-Calais)

De 2004[44] à 2013, le parc d'attractions Bagatelle, situé à Merlimont dans le Pas-de-Calais, a accueilli le dompteur Kid Bauer[45] et son spectacle de fauves basé sur la complicité avec les félins. Un lion blanc prénommé Apache[46], né en 2008, en a été la vedette avant d'être transféré au futur Parc des félins de Saint-Léger-en-Bray fin 2013[47].

Génétique du lion blanc[modifier | modifier le code]

Les lions blancs ne sont pas atteints d'albinisme mais de leucistisme. Des pigments sont visibles dans leurs yeux (qui ne peuvent jamais être rouge, mais dorés/noisette comme ceux des lions normaux, mais aussi bleus-gris ou verts - il est possible d'élever sélectivement des lions aux yeux bleus), sur leurs coussinets et leurs lèvres. Leur leucistisme est dû à l'allèle mutant chinchilla, qui inhibe le dépôt de pigment sauf sur les extrémités des poils. En conséquence, la couleur des lions blancs varie du blond au blanc presque pur. Les crinières et les « pinceaux » caudaux des mâles sont blonds ou crème au lieu d'être noirs.

Les lions blancs dans la culture populaire[modifier | modifier le code]

  • Un des exemples les plus célèbres de lions blancs est Léo le roi de la jungle, créé par Osamu Tezuka.
  • Dans le dessin animé de Dreamworks Father of the Pride, Larry et sa famille sont blancs, et d'autres lions blancs font leur apparition.
  • Dans les séries télévisées japonaises Lion-Maru et Lion-Maru G, le héros est un guerrier leuco-léontocéphale.
  • Dans la série télévisée américaine Weeds [épisode 04*08] "I am the table", on peut apercevoir un lion blanc.
  • Dans le manga Head-Trick[48], créé par ED et K'Yat, une ancienne équipe légendaire dirigée par Soul'Z porte le nom de "Lions Blancs" (Tome 7).

Références[modifier | modifier le code]

  1. Lions blancs chez Siegfried et Roy (artistes du spectacle).
  2. http://www.leszoosdanslemonde.com/leszoosdanslemonde/europe/france/saint_aignan/saint_aignan_2002.htm
  3. a, b, c et d http://archive.today/h1x3T
  4. a et b http://www.leparisien.fr/loisirs-et-spectacles/blanc-comme-un-lion-31-07-2000-2001536680.php
  5. https://fr-fr.facebook.com/pages/Le-blog-de-didy-sur-Le-ZooParc-de-Beauval-Page-non-officielle-du-Zoo/203746526303131
  6. http://www.leszoosdanslemonde.com/forum/viewtopic.php?f=4&t=5587&start=30
  7. http://passion-lion.skyrock.com/2986217815-Makwalo.html
  8. http://www.leszoosdanslemonde.com/forum/viewtopic.php?f=4&t=8500&start=15
  9. http://actuzoo.forumactif.com/t3919p40-zooparc-de-beauval-visite-de-2008
  10. http://www.leszoosdanslemonde.com/forum/viewtopic.php?f=21&t=2900
  11. a et b http://www.zoodejurques.fr/index.php/fr/lions-blancs
  12. http://www.la-croix.com/Semaine-en-images/Naissance-de-quatre-lionceaux-blancs-a-Caen-_NG_-2007-05-25-522846
  13. http://www.leszoosdanslemonde.com/forum/viewtopic.php?f=8&t=2871&st=0&sk=t&sd=a&start=30
  14. http://www.tendanceouest.com/print.php?id=3972
  15. a et b http://www.lindependant.fr/2011/10/06/le-couple-de-lions-blancs-rugit-au-parc-animalier,69683.php
  16. http://www.leszoosdanslemonde.com/forum/viewtopic.php?f=7&t=843&st=0&sk=t&sd=a&start=60
  17. http://www.leszoosdanslemonde.com/forum/viewtopic.php?f=7&t=2160
  18. a et b http://www.tvba.fr/videos-2/emissions/a-la-rencontre-des-lions-blancs-du-zoo-du-bassin-darcachon.html
  19. http://www.sudouest.fr/2011/07/08/des-lionnes-immaculees-446830-2918.php
  20. http://www.sudouest.fr/2012/02/09/des-bebes-chez-les-lions-blancs-et-des-otocyons-628809-2733.php
  21. http://www.leszoosdanslemonde.com/forum/viewtopic.php?f=8&t=4143
  22. http://actuzoo.forumactif.com/t6024-zoo-de-la-fleche-naissance-d-un-lion-blanc
  23. a et b http://www.leszoosdanslemonde.com/forum/viewtopic.php?f=7&t=2605&p=100135
  24. http://nature.skytopic.org/12572708540-zoo-de-la-fleche-naissance-de-deux-lions-blancs
  25. http://actuzoo.forumactif.com/t6905p160-zoo-de-pont-scorff-nouveaute-2011-les-lions-blancs
  26. http://www.ouest-france.fr/region/bretagne_detail_-Naissance-de-lionceaux-au-zoo-de-Pont-Scorff_8619-1814941_actu.Htm
  27. a et b http://www.ouest-france.fr/2013/04/17/morbihan/Trois-bebes-lions-blancs-au-zoo-de-Pont-Scorff--64982667.html
  28. http://www.aqui.fr/societes/a-pessac-le-lionceau-est-de-sortie,7144.html
  29. http://www.republicain-lorrain.fr/fil-info/2013/03/20/zoo
  30. http://www.republicain-lorrain.fr/moselle/2013/03/21/le-zoo-se-taille-la-part-du-lion-blanc
  31. http://www.courrier-picard.fr/region/saint-leger-en-bray-60-le-parc-a-felins-ouvre-enfin-ce-samedi-ia186b0n400299
  32. www.jds.fr/agenda/manifestations/c-est-la-fete-au-cirque-medrano--3549_A
  33. http://topkapy.skyrock.com/650161582-MEDRANO-Direction-Raoul-GIBAULT.html
  34. http://universducirque.free.fr/actualite-cirque.php?annee=2012&mois=05
  35. http://www.lunion.presse.fr/article/culture-et-loisirs/aux-isles-le-lion-blanc-du-cirque-zavatta-joue-les-divas
  36. a et b www.rennes.maville.com/actu/forum.php?idDoc=1727335
  37. http://archives-lepost.huffingtonpost.fr/article/2011/03/15/2435598_a-alencon-la-naissance-d-un-lion-blanc-dans-un-cirque.html
  38. http://circusphotomagazinenews.blogspot.fr/2013/05/les-jeunes-lionnes-du-cirque-lydia.html
  39. http://www.lavoixdunord.fr/region/bethune-le-cirque-lydia-zavatta-s-installe-avec-toute-ia30b53934n1459422
  40. http://www.presseocean.fr/actualite/trois-lionceaux-blancs-sont-nes-au-cirque-sebastien-zavatta-cette-nuit-a-nantes-02-10-2013
  41. http://www.ouest-france.fr/actu/actuLocale_-Dans-les-coulisses-de-la-cage-aux-fauves-_40738-2097930------50502-aud_actu.Htm
  42. http://www.ladepeche.fr/article/2013/02/28/1571616-comment-pinder-eleve-ses-lionceaux.html
  43. http://www.normandie-tv.com/Des-lions-blanc-au-cirque-Pinder-a-Ouistreham_v4482.html
  44. http://baggyworld.fr/2012-09/news-fin-saison-2012
  45. http://www.aucirque.com/actus.php?num=14591&comp=yes
  46. http://universducirque.free.fr/actualite-cirque.php?annee=2012&mois=08
  47. https://fr-fr.facebook.com/pages/Parc-Bagatelle/455052474552408
  48. http://www.head-trick.com/
  • (en) Chris McBride, The White Lions of Timbavati, 1977, E. Stanton. (ISBN 0-949997-32-3)
  • (en) Chris McBride, Operation White Lion, 1981, St Martin's Press. (ISBN 0-312-58680-9)
  • (en) Linda Tucker, Mystery of the White Lions - Children of the Sun God, 2003, Npenvu Press. (ISBN 0-620-31409-5)