Konik

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Konik (polski)
Image illustrative de l'article Konik

Espèce Cheval (Equus caballus)
Région d’origine
Région Drapeau de la Pologne Pologne
Caractéristiques
Morphologie Poney
Taille 1,34 m en moyenne
Koniks

Le konik, ou konik polski, est une race de petit cheval très rustique d'origine polonaise, rappelant un poney à demi-sauvage.

Le mot "konik" est un diminutif de "koń" ("cheval" en polonais). Certains koniks ont conservé les caractères sauvages de leurs ancêtres préhistoriques, dont la robe et une ligne foncée parcourant leur dos.

En 1936, le professeur Tadeusz Vetulani (pl) de l'Université de Poznań chercha à reconstituer la race éteinte des chevaux tarpans à partir des koniks ayant conservé des caractères jugés primitifs. Ces chevaux sont utilisés pour la gestion écologique de nombreux parcs et réserves naturelles en raison de leur rusticité.

Réserves naturelles[modifier | modifier le code]

Chevaux koniks dans la réserve naturelle d'Oostvaardersplassen, Pays-Bas
Poulain konik, Białowieża, Pologne

Jugé génétiquement très proche du cheval sauvage européen désormais disparu, le tarpan, d'un poids léger, a notamment été introduit aux Pays-Bas pour gérer de grandes réserves telle que l'Oostvaardersplassen en jouant son rôle de grand herbivore. Il entretient dès lors des réseaux de clairières et de paysages ouverts, avec les cerfs et d'autres animaux (aurochs reconstitué, bovins de la race Heck qui ne nécessitent pas de fourrage en hiver).

En 1988, dans le village de Pagny-sur-Meuse, le Conservatoire des espaces naturels de Lorraine ( ex-conservatoire des sites lorrains), en collaboration avec la commune, a choisi d'expérimenter le pâturage extensif permanent avec 3 chevaux polonais de la Réserve naturelle de Popielno en Pologne. Aujourd'hui, ce ne sont pas moins d'une dizaine de chevaux qui pâturent sur les sites naturels de Pagny-sur-Meuse (Tourbière alcaline) et Lay-saint-Rémy ( Marais alcalin) sur une superficie d'un peu plus de 100 ha.

À Maastricht, aux Pays-Bas, en 1995, dans la réserve 'de Kleine Weerd', sur une bande de 12 hectares (100 m X 100m pour 1 ha soit ici 120 000 m²) ils pâturent le long de la Meuse dont les berges ont été "renaturées" (reconstitution de zones inondables). Cette zone est ouverte au public, qui est simplement averti de ne pas essayer d'approcher ou toucher les chevaux.

Des Koniks ont aussi été introduits en Lituanie, au Royaume-Uni, en France suite au succès des premiers programmes.

Caractéristiques physiques[modifier | modifier le code]

  • Hauteur épaules : 134 cm
  • Circonférences : 168 cm

Population en Pologne[modifier | modifier le code]

  • Chez des éleveurs privés : 310 juments, 90 étalons
  • Troupeaux publics : 120 juments, 50 étalons

Centres d'élevage[modifier | modifier le code]

  • Élevages en France :
Haute-Vienne, Élevage de Nouic. Les Konik Polski vivent en groupe avec des Tarpans, Sorraias, et Poitevins Mulassiers.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Markerink, M., 2002. Koniks, wilde paarden in Nederland. Stichting Ark, Hoog Keppel.
  • (en) (cs) Volf, Jiří 1979. Tarpanoidni kůň ("konik") a jeho chov v Popielne (Polsko)/ The tarpanoid horse ("konik") and its breeding in Popielno (Poland). Gazella 2:67-73.