Joseph Gallagher

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Gallagher en 2008

Joseph Gerard Gallagher (plus connu sous le nom de Joe Gallagher) (4 mai 1964 -) est un joueur d'échecs. Grand maître international d'origine britannique, il s'est installé en Suisse dont il a pris la nationalité.

Biographie et carrière[modifier | modifier le code]

Ses parents Norah et Patrick sont d'origine irlandaise. Joe est l'aîné d'une famille de 6 enfants (Catherine, Noreen, Pauline, Marie et Stephen) qui tous ont joué aux échecs. Sa sœur Marie a même joué à un niveau international à l'âge de 11 ans. Il a joué pendant plusieurs années sur le circuit européen en participant à de nombreux tournois open, avant de se marier et de s'installer à Neuchâtel en Suisse où il a pris la nationalité suisse et obtenu le titre de grand maître international. Il a remporté le championnat britannique en 2001 et le championnat suisse en 1997, 1998, 2004, 2005, 2007[1] et 2012[2].

Il fait partie du club d'échecs de Bienne Schachgesellschaft Biel, avec lequel il a remporté plusieurs fois le championnat suisse par équipe. Il fait enfin partie de l'équipe nationale suisse et a participé plusieurs fois aux Olympiades d'échecs sous les couleurs helvétiques.

En parallèle, il a également joué en ligue nationale allemande, en particulier avec le club de Brême (SV Werder Bremen).

Gallagher est aussi un auteur réputé. Il a produit quantité de monographies sur la théorie des ouvertures. Il est un expert de la défense est-indienne avec les Noirs et s'est fait connaître et redouter pour son travail sur le gambit du roi.

Au 1er mars 2013, son classement Elo est 2 507. Son meilleur classement est 2566[3].

Gallagher est aussi un joueur de poker.

Publications[modifier | modifier le code]

  • (en) Joe Gallagher, Winning With the King's Gambit, Batsford, 1992, (ISBN 0-7134-6944-7)
  • (en) John Nunn & Joe Gallagher, Beating the Sicilian 3, Batsford, 1995, (ISBN 0-7134-7844-6)
  • (en) Joe Gallagher, The Samisch King's Indian, Batsford, 1995, (ISBN 0-8050-3902-7[à vérifier : isbn invalide])
  • (en) Joe Gallagher, Beating the Anti-King's Indian, Batsford, 1996, (ISBN 0-7134-8012-2)
  • (en) John Nunn & Joe Gallagher, The New Classical King's Indian, Batsford, 1997, (ISBN 0-7134-8059-9)
  • (en) Joe Gallagher, The Trompovsky, Chess Press, 1998, (ISBN 1-901259-09-9)
  • (en) John Nunn & Joe Gallagher, The Complete Najdorf: Modern Lines, Batsford, 1998, (ISBN 0-7134-8218-4)
  • (en) John Nunn, Graham Burgess, John Emms, Joe Gallagher, Nunn's Chess Openings (NCO), Everyman Chess, 1999, (ISBN 1-85744-221-0)
  • (en) Joe Gallagher, 101 Attacking Ideas in Chess, Gambit Publications, 2000, (ISBN 1-901983-20-X)
  • (en) Joe Gallagher, The Magic of Mikhail Tal, Everyman Chess, 2001, (ISBN 1-85744-266-0)
  • (en) Joe Gallagher, Starting Out: the Caro-Kann, Everyman Chess, 2002, (ISBN 1-85744-303-9)
  • (en) Joe Gallagher, Starting Out: King's Indian, Everyman Chess, 2002, (ISBN 1-85744-234-2)
  • (en) Joe Gallagher, Starting Out: The Pirc/Modern, Everyman Chess, 2003, (ISBN 1-85744-336-5)
  • (en) Joe Gallagher, Play the King's Indian, Everyman Chess, 2004, (ISBN 1-85744-324-0[à vérifier : isbn invalide])

Notes[modifier | modifier le code]

  1. La partie décisive s'est achevée de façon inattendue au 11e coup quand le téléphone portable de son adversaire, le maître international Hansjürg Kaenel s'est mis à sonner, ce qui a entrainé la défaite immédiate, conformément au règlement en vigueur.
  2. compte-rendu du championnat sur le site de la fédération suisse des échecs.
  3. Classement FIDE

Liens externes[modifier | modifier le code]