Jacques Verger

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Verger (homonymie).

Jacques Verger, né le 13 octobre 1943[1], est un médiéviste français, spécialiste de l'histoire des universités au Moyen Âge, membre de l'Académie des inscriptions et belles-lettres depuis son élection au fauteuil d'André Laronde le 1er juin 2012.

Ancien élève de l'École normale supérieure (1962-1967), agrégé d'histoire (1966), ancien membre de l'École française de Rome (1969-1972), ancien assistant à l'université de Nancy II. Il est docteur d'État depuis 1995 pour sa thèse intitulée : Les Universités du Midi de la France à la fin du Moyen Âge (v. 1300-v. 1450) (Paris IV, 1995).

Jacques Verger est aujourd'hui professeur émérite d'histoire médiévale à l'université de Paris IV et directeur d'études à l'École pratique des hautes études (IVe section).

Fonctions[modifier | modifier le code]

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • 1973 : Les universités au Moyen Age, PUF, coll. « Sup / L'Historien » (no 14), Paris, 214 p. ; rééd. coll. « Quadrige », 226 p., 1999 (ISBN 2-13-050014-5) et 2007 (ISBN 978-2-13-056091-3)
  • 1975 : Naissance et premier essor de l'Occident chrétien, PUF, coll. « Le Fil des temps » (no 3), 281 p.
  • 1982 : Bernard-Abélard ou Le cloître et l'école, avec Jean Jolivet, Fayard-Mame, coll. « Douze hommes dans l'histoire de l'Église », Paris, 237 p. (ISBN 2-7289-0086-8)
  • 1994 : Histoire des universités, avec Christophe Charle, PUF, coll. « Que sais-je ? » (no 391), Paris, 128 p. (ISBN 2-13-046530-7)
  • 1995 : Les universités françaises au Moyen Âge, Brill, coll. « Education and society in the Middle Ages and Renaissance » (no 7), 255 p. (ISBN 90-04-10312-0)
  • 1996 : L'amour castré : L'histoire d'Héloïse et Abélard, Hermann, coll. « Savoir / Lettres », Paris, 1996, 201 p. (ISBN 2-7056-6286-3)
  • 1996 : La Renaissance du XIIe siècle, Cerf, coll. « Initiations au Moyen Âge », Paris, 144 p. (ISBN 2-204-05454-2)
  • 1997 : Les gens de savoir dans l'Europe de la fin du Moyen Age, PUF, coll. « Moyen Âge », Paris, 239 p. (ISBN 2-13-048764-5)
  • 1997 : L'essor des universités au XIIIe siècle, Cerf, Paris, coll. « Initiations au Moyen Âge », Paris, 148 p. (ISBN 2-204-05515-8)
  • 1999 : Culture, enseignement et société en Occident aux XIIe et XIIIe siècles, PUR, coll. « Histoire », Rennes, 194 p. (ISBN 2-86847-344-X)
  • 2006 : Des nains sur des épaules de géants : Maîtres et élèves au Moyen Âge, avec Pierre Riché, Tallandier, Paris, 351 p. (ISBN 2-84734-256-7)

Références[modifier | modifier le code]

  1. Verger, Jacques (1943-....), notice d'autorité personne no FRBNF11927958, catalogue général, BnF. Créée le 21 mai 1976, mise à jour le 2 juin 2005.
  2. Arrêté du 23 juin 2003 portant nomination à des sections du Comité des travaux historiques et scientifiques, JORF no 149 du 29 juin 2003, p. 11003, texte no 32, NOR MENR0301368A, sur Légifrance.
  3. Arrêté du 17 juin 2004 portant nomination au conseil scientifique de l'École nationale des chartes, JORF no 144 du 23 juin 2004, p. 11324, texte no 35, NOR MENS0401285A, sur Légifrance.
  4. Arrêté du 8 juin 2007 portant nomination au conseil scientifique de l'École nationale des chartes, JORF no 143 du 22 juin 2007, p. 10763, texte no 32, NOR ESRS0754642A, sur Légifrance.

Lien externe[modifier | modifier le code]