Université Nancy-II

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Université Nancy 2
Image illustrative de l'article Université Nancy-II
Informations
Fondation 1970
Dissolution 2012
Type Université publique
Régime linguistique Français
Localisation
Coordonnées 48° 41′ 34″ N 6° 10′ 06″ E / 48.692846, 6.16833748° 41′ 34″ Nord 6° 10′ 06″ Est / 48.692846, 6.168337  
Ville Nancy
Pays Drapeau de la France France
Région Lorraine
Direction
Président Martial Delignon
Divers
Affiliation Nancy-Université
Site web www.univ-nancy2.fr

Géolocalisation sur la carte : Lorraine

(Voir situation sur carte : Lorraine)
Université Nancy 2
Université de Nancy 2, Faculté de droit

L'université Nancy 2 est une université française créée en 1970[1]. Avec 18 770 étudiants en 2005, elle est une université pluridisciplinaire tournée principalement vers les sciences humaines et de la société, qui offre au-delà de la formation initiale, un large éventail de programmes en formation continue et en enseignements en formation ouverte et à distance. Elle encourage traditionnellement les formations professionnalisantes et le développement des formations à et par la recherche.

L'équipe pédagogique de Nancy 2 se compose de 715 enseignants-chercheurs, chercheurs et enseignants du second degré. Les personnels BIATOS représentent, quant à eux, 500 personnes environ.

Au 1er janvier 2012, l'université Nancy 2 a disparu pour laisser place à une fusion englobant les universités de Nancy et de Metz au sein de l'université de Lorraine, regroupant environ 55 000 étudiants. Un projet de décret a vu le jour à ce sujet en janvier 2011[2]. Il a été publié au JO du 22 septembre 2011.

Historique[modifier | modifier le code]

La première université[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Université de Nancy (historique).

La première université de Lorraine fut fondée en 1572 de la volonté conjointe du duc Charles III de Lorraine et du cardinal Charles de Lorraine (1524-1574) dans la ville proche de Pont-à-Mousson.

L'université moderne[modifier | modifier le code]

Historique des présidents[modifier | modifier le code]

Composantes[modifier | modifier le code]

Unités de formation et de recherche[modifier | modifier le code]

L'université compte sept unités de formation et de recherche[5]

  • UFR Connaissance de l'Homme
  • UFR Faculté de Droit, Sciences Economiques et Gestion
  • UFR Langues et Cultures Étrangères
  • UFR Lettres
  • UFR Mathématiques et Informatique
  • UFR Sciences du Langage
  • UFR Sciences Historiques et Géographiques, Musicologie

Écoles et instituts[modifier | modifier le code]

Implantations[modifier | modifier le code]

L'université Nancy-II comporte plusieurs sites à Nancy :

  • Le campus Lettres, Sciences humaines et sociales
  • Le campus Carnot Ravinelle : droit, sciences économiques, administration économique et sociale
  • L'IUT Nancy-Charlemagne

Formation et recherche[modifier | modifier le code]

Diplômes[modifier | modifier le code]

Nancy-II propose 245 diplômes nationaux dans plus d'une trentaine de disciplines, principalement dans les domaines suivants :

Relations internationales[modifier | modifier le code]

Recherche[modifier | modifier le code]

Documentation[modifier | modifier le code]

Le service commun de documentation de Nancy 2 administre 35 bibliothèques, comptant environ 500 000 documents, dont au moins 250 000 livres.

Édition[modifier | modifier le code]

Les Presses universitaires de Nancy (PUN), service commun de l'université publient des ouvrages universitaires dans des secteurs variés (Sciences humaines, Sciences Sociales, Lettres, Philosophie, Histoire, Géographie, Arts, Chimie…) depuis 1993. Leur mission est de diffuser, vulgariser et de contribuer à valoriser la connaissance scientifique. Le catalogue de cette maison d'édition est consultable sur le site du Comptoir des Presses Universitaires et s'élève à environ 600 titres. Les Presses universitaires de Nancy publient également deux revues : « Verbum » et « Questions de Communication ».

Personnalités liées à l'université[modifier | modifier le code]

en droit[modifier | modifier le code]

  • François Gény (1861-1959), célèbre pour sa critique de la méthode d’interprétation fondée uniquement sur l’exégèse de textes légaux et réglementaires, agrégé et doyen de la faculté.
  • Maurice Barrès (1862-1923), écrivain, Académicien français, député de Meurthe-et-Moselle (1889-1893), député de la Seine (1906-1923).
  • Carré de Malberg (1861-1935), professeur de droit public
  • Pierre-Henri Teitgen (1908-1997), résistant, juriste et homme politique, fit son droit à la Faculté et devint, en 1935, le plus jeune agrégé de droit.
  • Jack Lang (né en 1939) professeur de droit public de 1971 à 1981 et doyen de la faculté de droit
  • Laurence Parisot (née en 1959) fit ses études à la faculté de droit,
  • Hubert Haenel (né en 1942), maître des requêtes au Conseil d'État, Sénateur UMP du Haut-Rhin, membre du Conseil constitutionnel.
  • Frans Timmermans (né en 1961), ministre des affaires étrangères du Royaume des Pays-Bas.
  • Xavier Bettel, maire de Luxembourg et formateur du gouvernement luxembourgeois (2013)..

en linguistique[modifier | modifier le code]

en géographie[modifier | modifier le code]

  • Paul Vidal de la Blache (1845-1918), un des fondateurs de la géographie française, y tint sa première chaire.
  • Stéphane Rosière (1959...), spécialiste de la géographie politique, y a été maître de conférences.

en lettres[modifier | modifier le code]

en histoire[modifier | modifier le code]

en économie[modifier | modifier le code]

en sociologie[modifier | modifier le code]

en musicologie[modifier | modifier le code]

autre[modifier | modifier le code]

Vie étudiante[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

Évolution démographique de la population universitaire

1987 1988 1989 1990 1991 2000 2001 2002
12 739[6] 13 977[6] 15 684[6] 17 033[6] 17 575[6] 18 957[7] 18 299[8] 18 990[9]
2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010
19 279[10] 18 120[11] 17 996[12] 17 412[13] 16 735[14] 16 051[15] 16 226[16] 16 806[17]

Vie associative[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Histoire : 500 ans de vie universitaire », sur Université Henry Pointcarré (consulté le 17 avril 2011)
  2. Decret du 14 janvier 2011
  3. « François LE POULTIER », Educpro, février 2011, consulté sur www.educpros.fr le 13 février 2011
  4. « Martial Delignon élu président de l'université Nancy 2 », Educpro, 9 février 2011, consulté sur www.educpros.fr le 13 février 2011
  5. Je recherche une UFR, un institut, une école ..., www.univ-nancy2.fr, consulté le 11 mai 2010
  6. a, b, c, d et e Comité national d'évaluation, L'université de Metz, rapport d'évaluation, Paris,‎ 1993, 212 p.,p. 10
  7. Jean-Richard Cytemann, Repères et références statistiques sur les enseignements, la formation et la recherche, édition 2001, Imprimerie nationale, p. 161, (ISBN 2-11-092136-6), consulté sur www.education.gouv.fr le 10 août 2010
  8. Jean-Richard Cytemann, Repères et références statistiques sur les enseignements, la formation et la recherche, édition 2002, Imprimerie nationale, p. 159, (ISBN 2-11-092152-8), consulté sur www.education.gouv.fr le 10 août 2010
  9. Claudine Peretti, Repères et références statistiques sur les enseignements, la formation et la recherche, édition 2003, Imprimerie nationale, p. 155, (ISBN 2-11-093455-7), consulté sur www.education.gouv.fr le 10 août 2010
  10. Claudine Peretti, Repères et références statistiques sur les enseignements, la formation et la recherche, édition 2004, Imprimerie nationale, p. 159, (ISBN 2-11-094345-9), consulté sur www.education.gouv.fr le 10 août 2010
  11. Claudine Peretti, Repères et références statistiques sur les enseignements, la formation et la recherche, édition 2005, Imprimerie nationale, p. 175, (ISBN 2-11-095390 X), consulté sur www.education.gouv.fr le 10 août 2010
  12. Repères et références statistiques sur les enseignements, la formation et la recherche, édition 2006, Imprimerie nationale, p. 179, consulté sur www.education.gouv.fr le 10 août 2010
  13. Repères et références statistiques sur les enseignements, la formation et la recherche, édition 2007, Imprimerie nationale, p. 181, consulté sur www.education.gouv.fr le 10 août 2010
  14. Repères et références statistiques sur les enseignements, la formation et la recherche, édition 2008, Imprimerie nationale, p. 173, consulté sur www.education.gouv.fr le 10 août 2010
  15. Daniel Vitry, Repères et références statistiques sur les enseignements, la formation et la recherche, édition 2009, Imprimerie moderne de l’Est, p. 175, (ISBN 978-2-11-097805-9), consulté sur www.education.gouv.fr le 10 août 2010
  16. Michel Quéré, Repères et références statistiques sur les enseignements, la formation et la recherche, édition 2010, Imprimerie moderne de l’Est, p. 173, (ISBN 978-2-11-097819-6), consulté sur www.education.gouv.fr le 17 septembre 2010
  17. Michel Quéré, Repères et références statistiques sur les enseignements, la formation et la recherche, édition 2011, Imprimerie moderne de l’Est, p. 175, (ISBN 978-2-11-097810-3), consulté sur www.education.gouv.fr le 2 septembre 2011

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]