JAG (série télévisée)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir JAG.

JAG

Description de l'image  JAG title.svg.
Titre original JAG
Genre Série judiciaire
Création Donald P. Bellisario
Musique Bruce Broughton
Pays d'origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Chaîne d'origine NBC (1995-1996)
CBS (1997-2005)
Nb. de saisons 10
Nb. d'épisodes 227 (liste)
Durée 1 × 90 minutes
226 × 42 minutes
Diff. originale 23 septembre 199529 avril 2005

JAG est une série télévisée américaine en un pilote de 90 minutes et 226 épisodes de 42 minutes, créée par Donald P. Bellisario et diffusée du 23 septembre 1995 au 22 mai 1996 sur NBC et du 3 janvier 1997 au 29 avril 2005 sur CBS.

En France, la série a été diffusée à partir du 24 août 1996 sur France 2 et rediffusée en 2008 et en 2012 sur France 4 ; en Belgique sur RTL-TVi et au Québec du 26 août 2002[1] au 23 septembre 2006[2] sur Historia.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Harmon Rabb Junior est un pilote de l'aéronavale américaine qui perd la vision nocturne à la suite du crash de son F-14 Tomcat en mer. Il est affecté au JAG (Judge Avocate Général). Il est aidé par différents avocats comme lui (Lieutenant Bud Roberts, Major Sarah Mackenzie...).

Durant les différentes saisons, il va être de plus en plus attiré par son ex-métier de pilote dans l'aéronavale américaine. Il va également chercher son père, fait prisonnier pendant la guerre du Viêt Nam.

Accroche[modifier | modifier le code]

Pilote de l'aéronavale comme l'était son père, le capitaine de corvette Harmon Rabb Jr est blessé dans le crash de son Tomcat lors d'une tornade en mer. Sujet à des troubles de la vision nocturne, il est affecté auprès du Juge Avocat General, le JAG. Sa mission aujourd'hui : enquêter, défendre ou mettre en accusation afin que règne la loi sur les mers. Désormais avec le major Sarah MacKenzie, avocat comme lui, il vole de tribunaux en cours de justice avec une bravoure et une ténacité égales à celles qui avaient fait de lui un as de l'aviation.

Distribution[modifier | modifier le code]

Épisodes[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Liste des épisodes de JAG.

Commentaires[modifier | modifier le code]

  • La série était initialement programmée sur le réseau NBC qui l'annula au bout d'une saison. Cependant le dernier épisode de cette première saison se terminait sur un cliffhanger avec l'arrestation du capitaine Harmon Rabb suspecté de meurtre. Lorsque le réseau concurrent CBS décida de reprendre la série il ne donna pas de fin à l'intrigue de cet épisode. Les spectateurs durent attendre le 19e épisode de la 3e saison pour connaître la fin de l'histoire, même si les scénaristes de cet épisode décidèrent de prendre quelques libertés avec l'intrigue originale.
  • Au cours des saisons, le lieutenant de vaisseau Rabb monte en grade. Il obtient tout d'abord le grade de capitaine de corvette (saison 1 épisode 13), puis quelques années plus tard (saison 5 épisode 9), Rabb obtiendra le grade de capitaine de frégate, le plaçant ainsi au même rang que le lieutenant-colonel MacKenzie et que le capitaine de frégate Turner. Enfin, à la fin l'avant-dernier épisode, le capitaine de frégate Rabb est promu au grade de capitaine de vaisseau, le général Cresswell lui dit alors : « félicitations commandant ». Voir l'article Grades des forces armées des États-Unis.
  • À l'époque de sa diffusion originale au Québec, la série était la plus populaire de la chaîne Historia[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Pour expliquer la confusion par rapport aux grades de capitaine, la version française a fait une traduction correcte des noms des grades : capitaine de corvette, capitaine de frégate et capitaine de vaisseau, mais pas de leur appellation ; ainsi en français, on s'adresserait au capitaine de corvette Rabb en lui disant « commandant » (de même que pour les grades de capitaine de frégate ou de vaisseau) et non « capitaine » (appellation correspondant au grade de « lieutenant de vaisseau »).

Notes[modifier | modifier le code]


Références[modifier | modifier le code]

  • Références diverses

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :