Itsukushima-jinja

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Sanctuaire shinto d'Itsukushima *
Logo du patrimoine mondial Patrimoine mondial de l'UNESCO
Le grand torii du sanctuaire d'Itsukushima
Le grand torii du sanctuaire d'Itsukushima
Coordonnées 34° 17′ 46.43″ N 132° 19′ 10.34″ E / 34.2962306, 132.319538934° 17′ 46.43″ Nord 132° 19′ 10.34″ Est / 34.2962306, 132.3195389  
Pays Drapeau du Japon Japon
Subdivision Miyajima, préfecture de Hiroshima
Type Culturel
Critères (i) (ii) (iv) (vi)
Numéro
d’identification
776
Zone géographique Asie et Pacifique **
Année d’inscription 1996 (20e session)
* Descriptif officiel UNESCO
** Classification géographique UNESCO

Le sanctuaire d'Itsukushima (厳島神社, Itsukushima-Jinja?) est un sanctuaire shinto situé dans la ville de Miyajima sur l'île d'Itsukushima, dans la préfecture de Hiroshima, au Japon. Ce site est inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l'Unesco depuis 1996. Le gouvernement japonais en a désigné plusieurs bâtiments et dépendances comme Trésors Nationaux. La majorité de la structure est laquée de rouge vermillon.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le sanctuaire date du VIe siècle ; il existe dans sa forme actuelle depuis 1168[1] grâce aux dons de Taira no Kiyomori. La construction du sanctuaire, consistant en des structures sur pilotis et des pontons, est due au statut sacré de l'île. Les visiteurs n'avaient en effet pas le droit d'y mettre pied à terre ; ils devaient, en arrivant par bateau, passer sous le torii flottant et accoster sur les pontons. Une scène de théâtre , également sur pilotis, se trouve à proximité du temple.

Vue à partir du torii à marée basse

Le torii flottant[modifier | modifier le code]

Le sanctuaire d'Itsukushima à marée haute.

Le grand torii (大鳥居?) flottant du sanctuaire d'Itsukushima est l'une des attractions touristiques les plus populaires du Japon. La vue du torii avec en fond le mont Misen, est désignée comme l'une des « trois vues les plus célèbres du Japon » avec le banc de sable d'Amanohashidate et la baie de Matsushima. On l'appelle aussi « la porte du Japon ».

Le torii, qui semble flotter à marée haute[2], n'est accessible depuis le rivage qu'à marée basse.

Le sanctuaire est doté d'un torii depuis 1168, bien que l'actuel ne date que de 1875. Il mesure 16 mètres de hauteur et possède quatre montants (style ryōbu 両部, ou yotsuashi 四脚) afin de lui donner plus de stabilité. Depuis sa construction, il n'a jamais été complètement restauré. Pour qu'il ne pourrisse pas avec l'eau de mer, on pratique le sugekae (挿げ替え?), technique qui consiste à seulement changer tous les 100 ans les parties immergées.

Typhon[modifier | modifier le code]

Le 7 septembre 2004, le typhon no 18 a causé d’importants dommages au sanctuaire. Les pontons et le toit ont été partiellement détruits, ce qui a conduit à une fermeture temporaire du sanctuaire.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Liens[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :