Iriomote-jima

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Île d'Iriomote
西表島 (ja)
Une plage de Iriomote Jima
Une plage de Iriomote Jima
Géographie
Pays Drapeau du Japon Japon
Archipel Îles Yaeyama
Localisation Océan Pacifique
Coordonnées 24° 33′ 29″ N 124° 00′ 00″ E / 24.558, 12424° 33′ 29″ N 124° 00′ 00″ E / 24.558, 124  
Superficie 289 km2
Géologie
Géologie Île volcanique
Type Volcan gris
Activité Actif
Dernière éruption 31 octobre 1924
Code 0802-01=
Observatoire Geographical Survey Institute
Administration
Préfecture Okinawa
Démographie
Population 2 000 hab.
Densité 6,92 hab./km2
Autres informations
Découverte Préhistoire
Fuseau horaire UTC+9

Géolocalisation sur la carte : Japon

(Voir situation sur carte : Japon)
Île d'Iriomote
Île d'Iriomote
Îles du Japon

L'île d'Iriomote (西表島, Iriomote-jima?) est par sa surface la plus grande île de l'archipel des Îles Yaeyama au sud-ouest du Japon, faisant partie de l'archipel Sakishima, avec les îles Miyako à l'est et les îles Senkaku plus au nord, et donc des îles Ryūkyū. Elle fait partie du département d'Okinawa et compte environ 2 000 habitants pour une surface de 289 km2. Il y a un port principal et une route principale sur l'île. La route principale ne fait pas le tour de l'île, seulement la moitié environ, aussi certains villages ne sont accessibles que par la voie des eaux. La très large majorité de la surface de l'île est sauvage, couverte de mangroves, d'une forêt dense et de (petites) montagnes.

Géographie[modifier | modifier le code]

Cette île est accessible en bateau depuis sa voisine plus peuplée Ishigaki-jima (石垣島?), il faut compter environ une heure. Il y a deux débarcadères sur cette île, presque diamétralement opposés, utilisés en fonction des conditions météorologiques (cette île est sur la route des typhons de l'Asie du Sud-Est, ceux qui touchent la Chine ou le Japon, d'août à mi-octobre). Cependant, la compagnie de bateaux peut assurer le transfert en bus.

L'île fut autrefois frappée chroniquement de malaria, ce qui y rendait difficile un séjour prolongé. Pour cette raison, l'île est restée très sauvage et son développement a pris du retard par rapport aux îles voisines comme Ishigaki. La malaria y fut enfin éradiquée après la Seconde Guerre mondiale.

Îles Yaeyama, avec Iriomote-jima au centre

Tourisme[modifier | modifier le code]

Cette île est assez connue des Japonais car elle présente un intérêt touristique certain, par trois aspects au moins :

  • Sur cette île existe une espèce particulière de chat, dit Iriomote yamaneko (chat sauvage d'Iriomote, Felis iriomotensis). Cette espèce y est endémique et considérée comme un trésor du patrimoine national japonais. Il y aurait actuellement entre cinquante et cent individus vivants, regroupés sur les parties basses de l'île.
  • La mangrove couvre une partie importante de l'île. Il est possible de remonter en bateau la rivière principale, bordée uniquement de mangrove dans sa zone d'embouchure sous influence de la marée. La mangrove de l'archipel Yaeyama est la plus septentrionale de la région d'Asie du Sud-Est.
  • Comme toutes les îles de l'archipel, elle est entourée par une barrière de corail. Il y a des possibilités d'excursions pour des zones remarquables de la barrière de corail depuis le port principal.

Cette île étant fort loin du Japon, et n'ayant qu'une route, les habitants s'inquiétaient que leurs enfants n'aient pas le réflexe feux rouges. Afin de le leur apprendre, ils firent installer deux feux rouges sur la route, l'un juste à la sortie de l'embarcadère principal, l'autre près de l'école.

Sur les autres projets Wikimedia :