Clan Ōuchi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le clan Ōuchi (大内氏, Ōuchi-shi?) est une des familles les plus puissantes et importantes du Japon féodal durant l'époque des shoguns Ashikaga du XIIe siècle au XIVe siècle et qui prétend descendre de la dynastie coréenne Baekje établie au Japon en 611.

Les domaines que le clan dirige depuis la ville-château de Yamaguchi, comprennent six provinces du temps où la famille Ōuchi est la plus puissante et elle joue un rôle majeur par son soutien aux Ashikaga dans les guerres contre la cour impériale de l'époque Nanboku-chō. Les Ōuchi restent puissants jusqu'aux années 1560 quand leurs vassaux du clan Mōri les supplantent.

Basés dans la province de Suō, à l'extrémité ouest de l'île de Honshū où ils bâtissent plusieurs châteaux, les Ōuchi sont parmi les premières familles à s'engager dans le commerce et les relations extérieures, particulièrement avec la Chine. À la suite de la guerre d'Ōnin (1467-1477), une forte rivalité se développe entre les Ōuchi et le clan Hosokawa qui est à présent au pouvoir. Les deux familles s'affrontent à Ningpo en 1523 avec pour résultat que la Chine ferme Ningpo aux commerçants Japanais. Quand les Ōuchi sont de nouveau autorisés à envoyer un navire quelque temps plus tard, le commerce est sur le point de s'éteindre. Les relations commerciales du clan avec la Chine se terminent définitivement en 1548, leur monopole étant brisé par les commerçants du port maritime de Sakai. Le clan Ōuchi héberge également pendant quelque temps le missionnaire jésuite espagnol François Xavier en 1551.

En conséquence de leurs richesse et de leurs contacts commerciaux, les Ōuchi se font un nom dans le monde des arts et de la culture en général. Ils possèdent d'innombrables pièces de collection du Japon et de la Chine comme du monde extérieur. L'invitation à Yamaguchi en 1486 du célèbre peintre Sesshū par Ōuchi Masahiro reste fameuse.

Membres influents du clan[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Sansom, George (1961). "A History of Japan: 1334-1615." Stanford: Stanford University Press.
  • Sansom, George Bailey (1962). "Japan: A short cultural history." New York: Appleton-Century-Crofts, Inc.
  • Turnbull, Stephen (1998). 'The Samurai Sourcebook'. London: Cassell & Co.

Source de la traduction[modifier | modifier le code]