Péninsule de Shiretoko

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Shiretoko *
Logo du patrimoine mondial Patrimoine mondial de l'UNESCO
Le mont Rausu, point culminant de la péninsule
Le mont Rausu, point culminant de la péninsule
Coordonnées 43° 56′ 58″ N 144° 57′ 57″ E / 43.94944, 144.9658343° 56′ 58″ Nord 144° 57′ 57″ Est / 43.94944, 144.96583  
Pays Drapeau du Japon Japon
Subdivision Préfecture de Hokkaidō
Type Naturel
Critères (ix) (x)
Numéro
d’identification
1193
Zone géographique Asie et Pacifique **
Année d’inscription 2005 (29e session)
* Descriptif officiel UNESCO
** Classification géographique UNESCO

La péninsule de Shiretoko (知床半島, Shiretoko-hantō?) se trouve dans la région nord-est de l'île de Hokkaidō et donne sur la mer d'Okhotsk. Le 14 juillet 2005, elle a été enregistrée au patrimoine mondial (patrimoine naturel) de l'UNESCO.

La plus grande partie de la péninsule fait partie du parc national de Shiretoko[1].

Son nom vient de la langue aïnou, dans laquelle il signifie « l'extrémité de la terre » ou « l'endroit où la terre fait saillie ». Il a donné son nom à la version 3.5 du navigateur Mozilla Firefox.

Géographie[modifier | modifier le code]

Position de la péninsule de Shiretoko
Vue satellite de la péninsule de Shiretoko

Montagnes[modifier | modifier le code]

Le centre de la péninsule possède une couche volcanique et on y trouve, du nord au sud, les monts et sommets suivants : Shiretoko-dake (en) (1 254 m), Shiretoko Iō-zan (en) (1 562 m), Rausu-dake (1 660 m), Onnebetsu-dake (ja) (1 331 m) et Unabetsu-dake (ja) (1 419 m).

Lacs et cours d'eau[modifier | modifier le code]

On trouve du côté est le lac Rausu (羅臼湖, Rausu-ko?), et du côté ouest l'ensemble de lacs Shiretoko goko (ja), ainsi que les chutes Kamuiwakka-taki (en) et Oshinkoshin no taki (ja).

Sources thermales[modifier | modifier le code]

La région, qui attire de nombreux touristes, compte un grand nombre d'onsen, dont ceux de Rausu, Seseki et Iwaobetsu, ainsi que de nombreux points où les eaux thermales jaillissent naturellement du sol.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :