Hyménium

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Hyménium à lamelles
Hyménium chez les Polyporus à tubes courts

L'hyménium (du grec humenion = petite membrane) est la partie fertile du sporophore des champignons. C'est un pseudo-tissu porté par l'hyménophore et donnant naissance aux spores. Il peut se présenter sous le chapeau, sous forme de tubes, de lames, de plis ou d'aiguillons, tapisser la face interne (face supérieure) des champignons en forme de coupe comme les Pézizes, ou encore constituer l'intérieur (gléba) des Vesses-de-loup.

L'hyménium des basidiomycètes est essentiellement composé de basides placées côte à côte, tandis que celui des ascomycètes comporte des asques, eux aussi dressés côte à côte.

Chez la plupart des basidiomycètes (à l'exception des gastéromycètes), l'hyménium tapisse l'extérieur de l'organe qui le porte, de sorte que les spores, une fois mûres, sont à l'air libre. C'est le cas par exemple des agarics, dont les deux faces des lamelles sont tapissées d'hyménium, mais aussi des bolets avec leurs tubes, des hydnes avec leurs aiguillons, ou des girolles, dans lesquelles l'hyménium est constitué par les plis formés à l'extrémité supérieure du pied.

Formes des hyméniums[modifier | modifier le code]

Morphologie de l'hyménium du sporophore. Les lames, tubes, plis, aiguillons et pores vont se trouver sous le chapeau.

Formes principales des appareils reproducteurs des champignons.

Lames - Tubes - Plis - Aiguillons - Pores[modifier | modifier le code]

On trouve cinq formes distinctes de système reproducteur sous les chapeaux des champignons; elles peuvent présenter de multiples aspects de formes complexes, de couleurs et odeurs distinctes, etc.

Glèbe[modifier | modifier le code]

Lorsque le système reproducteur est complètement entouré par la cuticule, on parle de glèbe.

Hymenium lamellaire[modifier | modifier le code]

L'hymenium est lamellaire lorsqu'il présente une morphologie de lames : s'il est normal de ne pas le préciser chez les agaricale, c'est plus étonnant quand les boletaceae présentent cette caractéristique.

Exemples:

Hymenium tubé[modifier | modifier le code]

Champignons qui ont des tubes sous le chapeau

Hyménium plissé[modifier | modifier le code]

L'extérieur du chapeau plus ou moins en forme de trompette à pied plein et fausses lames plissées ou ridées.

Hyménium lisse[modifier | modifier le code]

L'extérieur du champignon ne présente aucune aspérité.

Hyménium hydné[modifier | modifier le code]

Le chapeau soutient des aiguillons, on les trouve dans deux familles.

Hyménium alveolé[modifier | modifier le code]

L'hyménium est alvéolé lorsqu'il présente une morphologie d'alvéoles :

Exemples

Disposition des lames, tubes plis et aiguillons au pied (stipe)[modifier | modifier le code]

Les lames, les tubes, les plis et les picots se présentent par rapport au pied de différentes manières : Ils sont libres s'ils ne touchent pas le pied ; adnexés s'ils sont légèrement attachés au pied ; adnés s'ils adhérent au pied de manière perpendiculaire ; subdécurrents ou décurrents s'ils descendent peu ou largement le long du pied du champignon.

Changement de couleur[modifier | modifier le code]

Sous l'action d'une blessure ou lors d'une coupe la chair et les tubes du champignon peuvent changer et passer du jaune au bleu en quelques secondes, ceci dû à l'oxydation. C'est une caractéristique que l'on retrouve chez certains bolets. Elle n'a rien à voir avec la comestibilité. A contrario, certains champignons ne présentent aucune modification de leur chair : ils sont dits immuables.

Exemple de cyanescence, nigrescence, immuabilité