Asque (cellule)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Asque.
Asques de morille

Un asque est une cellule reproductrice, caractéristique des champignons ascomycètes, à l'intérieur de laquelle se forment en général huit spores (ascospores, endospores), résultats d'une méiose qui est un mode de division cellulaire conduisant à une réduction de moitié du nombre de chromosomes de chaque cellule fille.

Classification[modifier | modifier le code]

Asques avec 16 ascospores d'Hypocrea virens

La description des asques a joué et joue toujours un rôle important dans la classification des ascomycètes. L'asque est entouré de deux membranes ou tuniques. Lorsque la membrane interne est épaisse et bien distincte, on parle d'asque bituniqué. Lorsque les deux membranes sont inséparables, on parle d'asque unituniqué. Lorsque les membranes sont peu consistantes et évanescentes, on parle d'asque prototuniqué.

On peut donc classer les asques en trois types :

  • unituniqué
  • bituniqué
  • prototuniqué

En fonction du système apical qui permet la libération des ascopores, on peut distinguer quatre types d'asques :

  • operculé : un clapet retenu par une languette au sommet d'asques unituniqués permet la libération des ascospores, on trouve ce système chez les pezizales, comme les morilles.
  • annélascé : un anneau entoure un tube (manubrium), ce type se rencontre chez les sordariomycetes.
  • nassascé : le dôme apical contient une structure en forme de nasse.
  • archéascé : le dôme apical contient à la fois une nasse et un anneau.

Voir aussi[modifier | modifier le code]