Hermann von Oppeln-Bronikowski

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Hermann von Oppeln-Bronikowski
Image illustrative de l'article Hermann von Oppeln-Bronikowski

Naissance 2 janvier 1899
Berlin, Allemagne
Décès 19 septembre 1966 (à 67 ans)
Gaißach, Allemagne
Origine Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Arme Panzer
Grade Generalmajor (Général de brigade)
Conflits Première Guerre mondiale,
Seconde Guerre mondiale
Commandement 20e Panzerdivision
Distinctions Ritterkreuz des Eisernen Kreuzes mit Eichenlaub und Schwertern (Croix de chevalier avec feuilles de chêne et glaives)
Autres fonctions médaille d'or par équipe en dressage (équitation) aux J.O. de 1936

Hermann Leopold August von Oppeln-Bronikowski2 janvier 1899 à Berlin ; † 19 septembre 1966 à Gaißach, Bavière) était un général et un champion olympique d'équitation allemand.

Biographie[modifier | modifier le code]

En 1917, durant la Première Guerre mondiale, Hermann von Oppeln-Bronikowski, issu d'une ancienne famille noble prussienne, est entré à l'âge de 17 ans, en tant que volontaire, dans le 10e régiment de Uhlans. Il combat d'abord sur le front russe, puis en France, dans la région de Champagne et d'Argonne. Il termine la guerre avec le grade de lieutenant.

Après la guerre, il intègre la Reichswehr comme officier de cavalerie et, lors des Jeux olympiques d'été de 1936 à Berlin, il obtient la médaille d'or en dressage (équitation) par équipe.

Au début de la Seconde Guerre mondiale (1939), il commandz la compagnie de reconnaissance de la 24e division d'infanterie durant la campagne de Pologne. Après une affectation à l'état major du commandement suprême de l'armée de terre (Oberkommando des Heeres), von Oppeln-Bronikowski rejoint l'état-major de la 4e Panzerdivision sur le front russe.

Après avoir été blessé en 1943, von Oppeln-Bronikowski prend au mois d'octobre de la même année le commandement du 22e régiment blindé de la 21e Panzerdivision qui se trouve alors en France, en Normandie. Après le débarquement des Alliés, son régiment participe aux combats autour de la ville de Caen et parvient à se dégager de la poche de Falaise. Le 28 juillet 1944, von Oppeln-Bronikowski, alors colonel (Oberst), obtient les feuilles de chêne pour sa croix de chevalier de la croix de fer. En octobre de la même année il obtient le commandement de la 20e Panzerdivision et, le 30 janvier 1945, il est nommé au grade de général de division (Generalmajor). Durant les derniers mois de la guerre, sa division participe aux combats défensifs en Hongrie et sur le front de l'Oder avec beaucoup de bravoure, ce qui lui vaut de se voir remettre la Croix de chevalier de la Croix de fer avec feuilles de chêne et glaives. Le 8 mai 1945 il dissout les restes de sa division et après une brève captivité, il retrouve la liberté en 1947.

Après la guerre il participe, en tant que consultant civil, à la reconstitution de l'armée allemande (Bundeswehr) et il officie comme entraîneur au sein de l'équipe canadienne de dressage (équitation) lors des Jeux olympiques d'été de 1964 à Tokyo. Hermann von Oppeln-Bronikowski est décédé en 1966.


Sur les autres projets Wikimedia :