Henri Bachelin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Henri Bachelin

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Henri Bachelin en 1929

Activités Écrivain, romancier, critique littéraire, musicologue
Naissance 27 mars 1879
Lormes (Nièvre)
Décès 21 septembre 1941 (à 62 ans)
Paris
Langue d'écriture Français
Genres Roman, nouvelle, poésie, essai
Distinctions Prix Femina, Prix Jean Revel, Légion d'honneur

Œuvres principales

  • Pas-comme-les-autres (1906)
  • Le Serviteur (1918)
  • Le Village (1919)
  • Les Grandes Orgues (1925)

Henri Bachelin est un écrivain français né le 27 mars 1879 à Lormes (Nièvre) dans le quartier de La Grange Billon dans la maison de son grand-père. Il est décédé à Paris le 21 septembre 1941.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après des études au séminaire de Nevers, suivies de quatre années dans l'armée, il exerça la profession d'employé de banque, qu'il abandonna en 1911 pour se consacrer exclusivement à la littérature. Il publia une quarantaine de livres, essentiellement des romans et des nouvelles, mais aussi des ouvrages de critique littéraire et de musicologie. Ce sont souvent des œuvres régionalistes où il dépeint le Morvan avec beaucoup de réalisme comme dans Sous d'humbles toits, Juliette la jolie ou Le Village. Il est également l'auteur de romans historiques (L'Abbaye-Vézelay au XIIe siècle, La mort de Bibracte), de romans de mœurs (Le Péché de la Vierge, La Vénus rustique) et de romans de formation nourris d'éléments autobiographiques (L'Héritage, Le Chant du coq). Il a reçu le prix Femina en 1918 pour Le Serviteur, récit dans lequel il rend un hommage très émouvant à son père.

Son intérêt pour la musique religieuse s'est traduit par un roman (Les Grandes Orgues) et par un ouvrage théorique de référence (L'Orgue, ses éléments, son histoire, son esthétique) écrit en collaboration avec Alexandre Cellier. En 1925, il fut chargé de préparer l'édition du Journal de Jules Renard, dont il avait été à ses débuts l'ami et le disciple. Il collabora à de nombreuses revues comme le Mercure de France et la NRF.

Bien que « monté » à Paris, où il fréquenta Charles-Louis Philippe, Jules Romains, André Gide et Paul Léautaud, il resta toujours très attaché à sa ville natale. Lormes a édifié un buste à sa mémoire à côté des « Promenades » devant la maison où il passa son enfance. Il a laissé plusieurs manuscrits inédits. Le premier tome de son Journal (rédigé de 1926 à 1941) est paru en 2009.

L'Association Henri Bachelin, que préside Jean-Pierre Lacroix et dont le siège est à Lormes, a pour objet de faire connaître son œuvre ; elle publie deux bulletins par an et organise chaque été une journée "Rencontres Henri Bachelin".

Montsauche-les-Settons, Rue Henri Bachelin

Œuvres[modifier | modifier le code]

Poésie
  • Horizons et coins du Morvan (Paris, 1904 ; 2de éd. Nevers, 1909)

Contes et nouvelles

  • Pas-comme-les-autres (1906 ; 2de éd. 2012)
  • Les Manigants (1907)
  • Robes noires (1910)
  • La Bancale (1910)
  • Les Sports aux champs (1911)
  • Sous d'humbles toits (1913)
  • La Guerre sur le hameau (1917)
  • Sous les marronniers en fleurs (1920)
  • Vieilles images d'un canton de France (1999)
Romans
  • Juliette la jolie (1912)
  • L'Héritage (1914)
  • Le Serviteur (1918 ; 2de éd. 1944), Prix Femina
  • L'Eclaircie (1918)
  • Le Village (1919 ; 2de éd. 1981), Prix Jean Revel
  • Le Petit (1919)
  • Le Bélier, la brebis et le mouton (1920)
  • Les Rustres (1922)
  • Le Chant du coq (1923)
  • Le Péché de la Vierge (1924)
  • Les Grandes Orgues (1925)
  • La Cornemuse de Saulieu (1925)
  • La Vénus rustique (1926)
  • Dondon Juan (1926)
  • La maison d'Annike (1927)
  • Le Taureau et les bœufs (1927)
  • L'Abbaye - Vézelay au XIIe siècle (1927)
  • L'Eté de la Saint Martin (1928)
  • L'Orage d'hiver (1929)
  • La mort de Bibracte (1930 ; 2de éd. 1985)
  • Le Sergent Valentin (1931)
  • Monsieur Ildefonse (1937)
  • Le Sabreur (1938)
  • Les Parsonniers (1981)
Etudes littéraires
  • Jules Renard et son œuvre (1909)
  • Gustave Flaubert (1909)
  • J.-K. Huysmans. Du naturalisme littéraire au naturalisme mystique (1926)
  • Charles-Louis Philippe. Son oeuvre (1929)
  • Jules Renard (1864-1910). Son oeuvre (1930)
  • Nos paysans d'après Jules Renard, précédé de Jules Renard en Nivernais (1945)
Musicologie
  • Les noëls français (1927)
  • Les Maîtrises et la musique de chœur (1930)
  • L'Orgue. Ses éléments, son histoire, son esthétique [en collab. avec Alexandre Cellier] (1933 ; rééd. 1980 et 1997)
Divers
  • P.-J. Proudhon, socialiste national (1809-1865) (1941)
  • Collines et buttes parisiennes (1944)
  • Correspondances avec André Gide et Romain Rolland (1994)
  • Journal - tome I - 1926-1929 (éditions du Pas de l'Âne, Autun, 2009)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

  • Jules Bertaut, Le roman nouveau (Paris, Renaissance du Livre, 1920)
  • André Billy, La terrasse du Luxembourg (Paris, Arthème Fayard, 1945)
  • Jean Drouillet, Pages choisies d'Henri Bachelin (Moulins, Crépin-Leblond, 1948)
  • René Dumesnil, Préface à l'édition définitive du Serviteur (Mercure de France, 1944)
  • Maurice Le Blond, Henri Bachelin, poète et romancier du Morvan (conférence donnée en 1943 et publiée dans L'Horizon de pourpre, n°18, 2000)
  • André Pasquet, Deux romanciers morvandiaux : Henri Bachelin - Le marquis de Montmorillon (Autun, Impr. Taverne & Chandioux, 1939)
  • Jean Séverin, Henri Bachelin ou le triomphe de l'oubli (Académie du Morvan, n°14, 1981)
  • Jean-François Vacquer, À la découverte d'Henri Bachelin (Association H. Bachelin, 1996)
  • Jean-François Vacquer, Le Morvan vu par Henri Bachelin (Académie du Morvan, n°46-47, 1999)
  • L'Horizon de pourpre, bulletin semestriel de l'Association Henri Bachelin (44 numéros parus de 1991 à 2013).