Gare de Survilliers - Fosses

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Survilliers - Fosses
Image illustrative de l'article Gare de Survilliers - Fosses
Bâtiment voyageurs
Localisation
Pays France
Commune Fosses
Adresse Place Jean Moulin
95470 Fosses
Coordonnées géographiques 49° 05′ 58″ N 2° 31′ 33″ E / 49.09957, 2.52588949° 05′ 58″ Nord 2° 31′ 33″ Est / 49.09957, 2.525889  
Gestion et exploitation
Propriétaire RFF / SNCF
Exploitant SNCF
Ligne (RER)(D)
Caractéristiques
Ligne(s) Ligne de Paris-Nord à Lille
Voies 2 à quai + voies sans quai
Quais 2 latéraux
Zone 5 (tarification Île-de-France)
Altitude env. 118 m
Historique
Mise en service 1er juin 1859
Architecte Lejeune
Correspondances
Bus Voir Correspondances

La gare de Survilliers - Fosses est une gare ferroviaire française de la ligne de Paris-Nord à Lille, située dans la commune de Fosses (département du Val-d'Oise), à proximité de Survilliers.

C'est une gare de la Société nationale des chemins de fer français (SNCF) desservie par les trains de la ligne D du RER.

La gare[modifier | modifier le code]

Rame Z 20500 quittant la gare voie 1 en direction d'Orry-la-Ville - Coye
(code mission HIVA).

La gare est desservie par les trains de la ligne D du RER. Au-delà de cette gare en direction de la Picardie, la tarification relevant du syndicat des transports d'Île-de-France (STIF) n'est pas applicable.

Les principales communes concernées par cette gare sont Fosses, Survilliers, Bellefontaine, Saint-Witz, Plailly (Oise), Mortefontaine (Oise) ainsi que La Chapelle-en-Serval (Oise). Cette dernière commune est reliée par une ligne d'autocars à la gare d'Orry-la-Ville - Coye, mais la gare de Survilliers - Fosses est tout aussi proche.

Le nombre de voyageurs quotidiens était de 3 640 en 2009[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

Les deux communes de Fosses et Survilliers sont desservies par la gare de Survilliers - Fosses située au km 29,655 de la ligne de Paris-Nord à Lille, ouverte le 1er juin 1859[2] sur son nouvel itinéraire direct entre Saint-Denis - Creil via Survilliers - Fosses. La gare est implantée sur la commune de Fosses, mais le nom de la commune de Survilliers est toutefois mentionné en premier lieu dans le nom de la gare, puisqu'à l'ouverture de la ligne, le village de Fosses fut fort éloigné de la station et ne s'en rapprocha qu'avec la construction de lotissements à partir des années 1920. Par ailleurs, la gare se nommait initialement Survilliers - Luzarches[3] jusqu'en 1885[4], et puis Survilliers - Morte-Fontaine jusqu'en 1926, et devint enfin Survilliers - Fosses[5].

Depuis la mise à quatre voies de la section Paris - Survilliers au 15 avril 1905[6], la gare de Survilliers - Fosses est uniquement desservie par les trains de banlieue. Ces derniers sont assurés en traction électrique depuis l'électrification Paris - Creil, devenue effective le 9 décembre 1958[7]. Trois ans et demi plus tard, en mai 1962, les voies sont quadruplées sur les 4 km manquants jusqu'à Orry-la-Ville - Coye. En même temps, Survilliers cesse d'être le terminus pour certains trains de la relation de Paris-Nord à Survilliers - Fosses, suite à l'implantation d'un nouveau terminus intermédiaire à Orry-la-Ville - Coye[8]. Ensuite, la situation reste inchangée jusqu'en septembre 1990[9] qui voit la première phase de la mise en service de la ligne D du RER en lieu et place des trains de banlieue classiques. Dès lors, les trains ne sont plus limités à la gare du Nord, mais desservent également la gare de Châtelet-Les Halles, et depuis le 24 septembre 1995, sont interconnectés avec la banlieue sud-est[10].

 La place de la gare de Survilliers, avec des omnibus à cheval pour Mortefontaine (à g.) et La Chapelle-en-Serval.
Place de la gare vers 1890, avec des omnibus à cheval pour Mortefontaine (à g.) et La Chapelle-en-Serval.

La gare de Survilliers - Fosses propose des correspondances par des lignes routières dès son inauguration. Trois lignes d'omnibus hippomobiles desservaient :

Les autres communes mentionnées sont toujours reliées à la gare de Survilliers - Fosses par des lignes de bus Optile.

Le bâtiment-voyageurs a été profondément rénové en 2008, et l'« espace accueil » a été réaménagé et agrandi à cette occasion afin de permettre à tous les voyageurs d'attendre le train à l'intérieur du bâtiment. En même temps, le contrôle automatique des billets à l'entrée aux quais a été instauré, la sortie n'étant pas soumise au contrôle des billets.

Avec Goussainville, Survilliers - Fosses est la dernière gare à desserte marchandises le long de la ligne D du RER, au nord de Paris. Cette desserte, très importante avec plusieurs mouvements de trains par jour ouvrable (mais avec des fluctuations saisonnières), porte sur des trains complets en provenance et à destination des installations terminales embranchées (ITE) de la zone industrielle de Moimont de Fosses - Marly-la-Ville. Sont transportés notamment des automobiles neuves et des produits électroménagers. Un locotracteur de Fret SNCF est affecté en permanence à la gare de Survilliers - Fosses.

Services voyageurs[modifier | modifier le code]

Accueil et équipement[modifier | modifier le code]

Le parc relais de la gare est éloigné de 250 m environ, situé au nord sur la D 922 près du rond-point. Il dispose de 250 places de stationnement environ, gratuites pendant toute l’année. À proximité immédiate de la gare, seules quelques places de stationnement à durée limitée avec disque de zone bleue sont disponibles.

La gare dispose d’un guichet Transilien aux heures d’ouverture suivantes :

  • du lundi au vendredi : de h 30 à 13 h, de 13 h 30 à 15 h et de 15 h 30 à 21 h ;
  • les samedi, dimanches et fêtes : de h 30 à 15 h et de 15 h 30 à 21 h.

La vente de billets Grandes lignes est assurée sauf les cinq premiers et derniers jours de chaque mois, du lundi à vendredi à partir de 10 h et le week-end pendant toute la journée.

Deux distributeurs automatiques Transilien sont disponibles ; un à l’intérieur et un à l’extérieur. Ces distributeurs ne proposent que des billets à destination des gares d’Île-de-France, ainsi que la recharge du Passe Navigo.

Seule la voie no 1 en provenance de Paris et à destination d'Orry-la-Ville – Coye est accessible aux personnes à mobilité réduite. La gare est équipée d'un système de vidéosurveillance sur les quais et sur la gare routière.

Depuis 2010, la ville de Fosses organise un marché sur la place de la gare, les mercredis après-midi et les jeudis, afin de permettre aux voyageurs de faire plus facilement leurs courses. Un café-tabac, une pizzeria, une boulangerie-pâtisserie, une pharmacie et plusieurs banques ainsi que quelques autres commerces se trouvent dans les environs immédiats de la gare.

Desserte[modifier | modifier le code]

La gare est uniquement desservie par les trains de la ligne D du RER. Ces trains circulent sur la relation Orry-la-Ville – CoyeMelun par Paris et Combs-la-Ville, cette dernière gare étant terminus partiel pour certains trains. Au lieu d’Orry-la-Ville – Coye, certains trains ont comme origine ou terminus Creil, mais le plus souvent, un changement en gare d’Orry est nécessaire pour les déplacements entre le sud de l’Oise et le Val-d'Oise.

Survilliers - Fosses est desservie tous les quarts d'heure aux heures de pointe et toutes les demi-heures aux heures creuses, ainsi que pendant le week-end. Les trains mettent 35 min pour atteindre la gare de Paris-Nord et 39 min pour atteindre la gare de Châtelet - Les Halles. Ils sont tous omnibus. Le premier départ en direction de Paris a lieu tous les jours à h 3 et le dernier départ à 23 h 53[11].

La tarification est celle relevant du STIF pour les trajets intérieurs à l'Île-de-France. Toutefois, des tickets à l'unité sans limitation de validité ainsi que des carnets de dix tickets sont proposés pour les gares jusqu'à Creil, dans le département de l'Oise.

L'accessibilité du quai vers Paris est limitée par deux escaliers.[pas clair]

Correspondances[modifier | modifier le code]

La gare est desservie par :

Les arrêts de l'ensemble des lignes de bus en correspondance se trouvent sur la gare routière face à la gare (place Jean-Moulin).

La correspondance train→bus est garantie depuis le 2 janvier 2009 pour les lignes régulières : le dernier bus attend le train du RER jusqu'à 20 min en cas de retard.

Des taxis sont disponibles uniquement s'ils ont été commandés au préalable par téléphone.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.stif.org/IMG/pdf/Tableaux_de_bord_poles_PDU_septembre_2009_.pdf
  2. Cf. Marc Gayda, André Jacquot, Patricia Laederich, Pierre Laederich Histoire du réseau ferroviaire français, Éditions de l’Ormet, Valignat (03) 1996, ISBN 2-906575-22-4, p. 144.
  3. a et b Cf. Adolphe Joanne, Les environs de Paris illustrés, L. Hachette et Cie., Paris, 1868 (deuxième édition), 664 p., p. 302.
  4. Cf. Jean-Michel Rat et Rénée Baure, Luzarches : Histoire d'une ville en pays de France, des origines à 1914, Syndicat d'initiave de Luzarches, Luzarches, 1983, 164 p., ISBN 9782904494000; p. 131.
  5. a et b Cf. Jean et Gilberte Ducos, Contribution à l'Histoire de la Commune de Fosses. Le Village, l'église Saint-Étienne, l'abbaye de Hérivaux, C.G.H.F.M., Fosses s.d., 112 p., ISBN 2-9522444-0-5, p. 32.
  6. Cf. Bruno Carrière, Les Trains de Banlieue. Tome I. De 1837 à 1938, Ed. La Vie du Rail, Paris 1997, ISBN 2-902808-66-6, p. 86. En effet, les deux nouvelles voies affectées au trains rapides contournent les gares et ne sont pas munis de quais (ibd.).
  7. Cf. Bernard Collardey, Les Trains de Banlieue. Tome II. De 1938 à 1999, Ed. La Vie du Rail, Paris 1997, ISBN 2-902808-76-3, p. 57.
  8. Cf. Les Trains de Banlieue. Tome II. De 1938 à 1999, op. cit., p. 59.
  9. Cf. Les Trains de Banlieue. Tome II. De 1938 à 1999, op. cit., p. 227.
  10. Cf. Les Trains de Banlieue. Tome II, op. cit., p. 247-249, p. 256.
  11. Cf. la fiche horaire téléchargeable sur « Fiches horaires en poche », sur www.transilien.com (consulté le 10 janvier 2011)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Origine Arrêt précédent Train Arrêt suivant Destination
Creil D3
Orry-la-Ville - Coye D1
La Borne-Blanche (RER) (D) Louvres Corbeil-Essonnes D6
(par Ris-Orangis)