Gare de Saint-Denis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Gare de Saint-Denis (homonymie).
Page d'aide sur l'homonymie Ne doit pas être confondu avec Gare du Stade de France - Saint-Denis.
Saint-Denis
Image illustrative de l'article Gare de Saint-Denis
La place de la Gare.
Localisation
Pays France
Ville Saint-Denis
Adresse 1, Place des victimes
du 17-Octobre-1961
93200 Saint-Denis
Coordonnées géographiques 48° 56′ 06″ N 2° 20′ 43″ E / 48.93509, 2.34539 ()48° 56′ 06″ Nord 2° 20′ 43″ Est / 48.93509, 2.34539 ()  
Gestion et exploitation
Propriétaire RFF / SNCF
RATP ((T)(1))
Exploitant (RER)(D) TransilienLigne H du Transilien SNCF / (T)(1) RATP
Services (T)(1), (RER)(D) TransilienLigne H du Transilien
Caractéristiques
Ligne(s) Ligne Paris-Nord - Lille
Saint-Denis - Dieppe
Voies RATP ((T)(1)) : 2 voies
SNCF : 8 voies dont 1 sans quai
Quais RATP ((T)(1)) : 2 quais latéraux
SNCF : 3 quais latéraux et 2 quais centraux
Zone 3 (tarification Île-de-France)
Historique
Ouverture 20 juin 1846
Correspondances
Bus et Noctilien Voir Correspondances

La gare de Saint-Denis est une gare ferroviaire française de la ligne Paris-Nord - Lille, située dans la commune de Saint-Denis (département de la Seine-Saint-Denis). Elle est à l'origine de la ligne Saint-Denis - Pontoise.

Elle est l'une des trois gares[1] qui desservent la commune, plus particulièrement le centre-ville de Saint-Denis, ainsi que la commune de L'Île-Saint-Denis située à l'ouest.

Avec ses 70 000 voyageurs par jour, cette gare constitue le troisième pôle multimodal d'Île-de-France. Sous-dimensionnée, elle fait l'objet d'études dans le cadre du comité de pôle du plan de déplacements urbains (PDU) afin de la rendre plus fonctionnelle, plus confortable et lui permettre d'accueillir les flux induits par le prolongement de la ligne de tramway T1 vers l'ouest et par la création de la ligne de tramway T8[2].

Situation ferroviaire[modifier | modifier le code]

La gare est située au PK 6,131 de la ligne de Paris-Nord à Lille. Gare de bifurcation, elle est aussi à l'origine de la ligne de Saint-Denis - Dieppe.

La gare[modifier | modifier le code]

La gare se trouve Place des Victimes du 17-Octobre-1961, dénomination depuis mars 2007 de l'ancienne Place de la Gare.

Celle-ci se situe à l'ouest de Saint-Denis, au nord de la partie du territoire communal comprise entre la Seine et le canal Saint-Denis, à la hauteur de l'avant-dernière écluse de ce dernier avant le fleuve. Un pont constituant une partie de la rue du Port et une passerelle pour piétons au-dessus du canal permettent de passer vers le centre de Saint-Denis. En 2011, le parvis de la gare est réaménagé par Plaine Commune, dans le cadre de la piétonnisation du quartier de la Gare et de la création de la ligne 8 du tramway d'Île-de-France[2].

Vers l'ouest, la rue du Port passe sous les voies ferrées pour donner accès à la Seine et à l'Île-Saint-Denis

La gare est desservie par les trains :

Elle était aussi le terminus de la ligne de tramway T1, située sur le pont du Canal, et dont le prolongement vers Asnières - Gennevilliers - Les Courtilles est réalisé depuis le 15 novembre 2012.

La gare accueille un trafic quotidien de 70 000 voyageurs, étant le centre du troisième pôle de transports multimodal de la banlieue parisienne, tous types de transports collectifs cumulés.

En 2009, les abords de la gare sont connus pour être un centre majeur du trafic de crack en Île-de-France[3].

Répartition des voies de la gare de Saint-Denis

Histoire[modifier | modifier le code]

Rame Z20500 n° 92V (rénovée en 2007) assurant une mission ZYCK à destination de Melun via Combs-la-Ville.
Espace devant la gare au début du XXe siècle.
Départ en direction du sud, vue de la cabine de conduite d'une rame Z 20500 du RER D.

La gare de Saint-Denis fut ouverte le 20 juin 1846 par la compagnie du Nord Paris-frontière belge. La ligne se dirigeait vers Ermont puis Saint-Ouen-l'Aumône avant de bifurquer vers Creil en suivant la vallée de l'Oise.

La ligne plus directe Saint-Denis - Creil via Survilliers fut ouverte en 1859 après six ans d'études puis doublée en 1907.

La ligne Épinay - Persan - Beaumont via Montsoult fut quant à elle ouverte en 1877, l'embranchement Montsoult - Luzarches en 1880[4].

Un court raccordement en forte pente et en courbe reliait la gare de Saint-Denis au quai du canal en contrebas, pour la desserte marchandise de ce dernier. L'emplacement de ce raccordement, à l'extrémité ouest de la gare, a été réutilisé lors de travaux d'aménagement des voies de cette dernière dans les années 1970.

Correspondances[modifier | modifier le code]

Des lignes de transports en commun routiers ont un arrêt à proximité de la gare SNCF :

Les projets[modifier | modifier le code]

La restructuration de la gare de Saint-Denis[modifier | modifier le code]

Des travaux sont prévus à l'ouest de la gare pour y aménager un nouveau parvis donnant sur la rue Charles Michels et le nouveau quartier Gare-confluence[2].

Le T8[modifier | modifier le code]

Fin 2014, la ligne de tramway T8 desservira également la gare de Saint-Denis, donnant ainsi un accès aisé à Villetaneuse et Épinay-sur-Seine, puis, ultérieurement, à la Plaine Saint-Denis.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. NOTA : les autres gares de Saint-Denis sont :
  2. a, b et c « Gare:Confluence : le projet d'aménagement autour de la Gare de Saint-Denis » (consulté le 14 mai 2011)
  3. « L'usage du crack se banalise en Ile-de-France », Le Monde,‎ 18 juillet 2009 (consulté le 19 juillet 2009)
  4. Michel Rival, Le Refoulons, p. 248.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]


Origine Arrêt précédent Train Arrêt suivant Destination
Creil
ou Orry-la-Ville - Coye
ou Goussainville
ou Villiers-le-Bel - Gonesse
Pierrefitte - Stains (RER) (D) Stade de France - Saint-Denis Corbeil-Essonnes
ou Melun
ou Malesherbes
Luzarches
ou Sarcelles - Saint-Brice
ou Saint-Leu-la-Forêt
ou Persan - Beaumont
ou Pontoise
Épinay - Villetaneuse Transilien Ligne H du Transilien Paris-Nord Paris-Nord