Front (unité soviétique)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Front.

Dans l'armée soviétique un front (en russe : фронт) désignait non un front militaire, emplacement géographique où ont lieu des combats, mais une grande unité, à peu près équivalente à une armée, ou un groupe d'armées occidentaux.

Les fronts étaient subordonnés à l'état-major général, la Stavka, ou à un théâtre d'opérations (TVD). Ils regroupaient de nombreuses unités de toutes armes, généralement regroupées en armées, et notamment, une armée aérienne, capable d'assurer la lutte aérienne dans le secteur, qui lui est directement subordonnée.

Ces unités n'avaient d'existence qu'en temps de guerre, en temps de paix, leurs unités subordonnées sont affectées au district militaire, correspondant à leur garnison, qui les administrent. En cas de conflit, l'état-major du district crée alors un état-major de front, et lui affecte des unités. Le front prend souvent le nom de son district d'origine, mais l'appellation évolue souvent lors d'opération prolongées, du fait des déplacements géographiques et des réorganisations.

Historiquement, l'armée soviétique leva à trois reprises des fronts : lors de la guerre russo-polonaise, puis de la campagne polonaise de septembre 1939, et enfin, au cours de la Seconde Guerre mondiale, cependant la plupart des districts militaires et des groupes de forces stationnés à l'étranger étaient censés rapidement en créer en cas de crise grave, ou de conflit, durant toute la durée de la guerre froide.

Fronts créés[modifier | modifier le code]

Seconde Guerre mondiale[modifier | modifier le code]