Fleuriste

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Fleuriste
Image illustrative de l'article Fleuriste
Vitrine de fleuriste rue Verrerie à Dijon en Bourgogne.

Code ROME (France) F1209

Un fleuriste est un artisan spécialisé dans la vente de fleurs et la confection de bouquets de fleurs et d'assemblages appelés compositions. Il s'approvisionne chez un horticulteur[1] ou chez un grossiste[2] ou même « au cadran » principalement en Hollande[3]. Il compose des bouquets et peut renseigner les clients sur les caractéristiques de chaque plantes ou fleurs.

Historique[modifier | modifier le code]

La première boutique de fleuriste aurait été celle de Madame Prévost, ouverte au Palais-Royal à Paris en 1830. Dix ans plus tard une boutique de Lachaume ouvrira rue de la Chaussée-d’Antin, puis en 1870 cette boutique déménagera au 10, rue Royale, où elle est encore[réf. nécessaire].

En 2009, la France compte 14 000 boutiques de fleuristes qui s'approvisionnement à 70% de Hollande[4].

Types de fleuriste[modifier | modifier le code]

Bouquet des fleurs de soie avec des roses et des brins d’herbe stabilisées

On peut distinguer les fleuristes artisans qui sont des PME indépendantes non subordonnées à une autre structure, et les fleuristes franchisés, indépendants ou non, dont la politique commerciale est dictée par un franchiseur et qui propose des plantes standardisées. Les marques commerciales de fleuristes les plus connues fonctionnant sous forme de franchise. Il existe également des réseaux de fleuristes traditionnels indépendant qui se regroupe pour effectuer des transmissions florales : Ces structures permettent de commander un bouquet, une plante ou une composition chez un membre du réseau, tandis qu'un autre fleuriste exécutera et livrera la commande.

À côté des fleuristes qui vendent des fleurs et plantes naturelles il y a un petit nombre de gens qui font des bouquets de fleurs en assemblent des fleurs de soie ou des plantes artificielles, les fleuristes artificiels. Il y a plus de 3 000 années que l’art de produire des fleurs artificielles s’établait en Chine, en Moyen-Orient[réf. nécessaire]. En Europe la production des fleurs artificielles commençait dans des couvents des religieuses en Italie dans le XVIe siècle. Dans le XVIIe siècle des fleuristes artificiels s’établissaient en France, en Bohême et en Prusse. Jusqu'aux années 1920 les fleurs artificielles étaient un véritable accessoire de la mode féminine[réf. nécessaire]. Aujourd’hui, grâce aux méthodes de production moderne et distinguée, les fleuristes sont capables d’assembler des bouquets de fleurs artificielles qui peuvent tromper même les abeilles.

Sur Internet, vous trouvez aussi des fleuristes dit online qui permettent d'acheter des fleurs de chez soi pour une livraison à domicile sur le modèle de la vente par correspondance. Il s'agit le plus souvent d'extension de boutiques, de réseaux ou de franchiseur déjà présent avec un mode de vente classique.

Description du métier[modifier | modifier le code]

Réalisation de compositions florales pour décorer les tables d'un repas de mariage, Budapest

Un fleuriste doit savoir réceptionner et nettoyer ses fleurs. Il doit connaître les procédures de conservation de ses fleurs coupées. D'autres occupations secondaires incombent également aux fleuristes, telles que le nettoyage et le rangement du point de vente, l'évaluation et la gestion des stocks, l'approvisionnement, les assemblages et associations de fleurs pour former des bouquets, etc... Un fleuriste doit avoir une créativité importante et doit aimer la conception florale. Avoir une grande connaissance de l'entretien des plantes et fleurs qu'il détient dans son magasin et doit pouvoir les nommer. Le métier comporte deux aspects fondamentaux, l'un étant l'art floral, l'autre étant la vente. Le fleuriste doit savoir accueillir, conseiller son client et le fidéliser en lui proposant un magasin bien approvisionné.

Niveaux de formation requis[modifier | modifier le code]

Il n'existe aucun diplôme obligatoire pour exercer le métier de fleuriste en France. Cependant, les études généralement suivies pour exercer ce métier sont :

Ces diplômes sont le plus souvent préparés en apprentissage.

D'autre part, la formation à la gestion étant plus ou moins insuffisante lors des préparations à ces deux diplômes, les franchiseurs préfèrent confier leurs nouvelles boutiques à des professionnels issus de formations commerciales comme les écoles supérieures de commerce. Ces patrons non formés au métier de la fleurs emploient des fleuristes diplômés à la fois pour effectuer la confection et la vente.

  • CAP: bases enseignées
  • BP: créativités, gestion, comptabilité ...

Syndicat professionnel français[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Producteur individuel ou coopérative.
  2. Grossiste sur marché, tel le marché international de Rungis, grossite hors marché tels les marchés de gros privés (généralement issus de la réunion d'un grossiste en fleur, d'un grossiste en plante et d'un grossiste en accessoire), grossiste en tournée dit « à la chine ».
  3. Les « bloemen veiling », marchés aux fleurs dont le plus célèbre est celui d'Aalsmeer.
  4. Etude du fonctionnement des circuits de commercialisation de la fleur coupée en France, Rapport de l'Office national interprofessionnel des fruits, des légumes, des vins et de l'horticulture, mars 2009

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]