Vitrine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Une vitrine est l'espace aménagé d'un magasin rendant visible depuis la voie publique ou les allées intérieures les articles en vente dans ce commerce.

Le plus souvent garnie de mannequins lorsqu'il s'agit d'une boutique de vêtements, les vitrines sont généralement composées d'une grande plaque de verre qui lors de l'invention du verre plat a révolutionné le commerce de détail et a créé une forte demande de mannequins pour les étalages. Lors de manifestations, les vitrines font parfois une cible de choix pour les casseurs.

L'étalagiste est la personne chargée de mettre en valeur les marchandises dans des vitrines.

Symbolique[modifier | modifier le code]

Vitrine à Melbourne
  • Symbole de consommation :

Les vitrines sont perçues comme un appel parfois indécent à la consommation inutile, à la débauche de la mode, du superflu mais plus souvent elles attirent les clients qui peuvent faire du lèche-vitrines même quand le magasin est fermé.

Références[modifier | modifier le code]

Dans Le Système des objets, Jean Baudrillard écrit à ce sujet : « Emballage, fenêtre, ou paroi, le verre fonde une transparence sans transition : on voit, mais on ne peut toucher. La communication est universelle et abstraite. Une vitrine, c'est féerie et frustration mais aussi information qui est la stratégie même de la publicité. »

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]