Felix da Housecat

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Felix da Housecat

Description de cette image, également commentée ci-après

Felix da Housecat en concert à Madrid en 2007

Informations générales
Surnom Thee Maddkatt Courtship
Thee Maddkatt Chronicles
Aphrohead
Sharkimaxx
Virgo Blaktro
Nom de naissance Felix Stallings
Naissance 27 août 1971 (42 ans)
Chicago
Activité principale Disc jockey
Genre musical House, electro
Années actives années 1990 - présent
Labels Emperor Norton
Rykodisc

Felix da Housecat (de son vrai nom Felix Stallings), né le 27 août 1971 à Chicago, est un DJ et producteur américain en musique house. Il est considéré comme faisant partie de la seconde vague House de Chicago. Il s'est fait rapidement connaître dans le milieu house sous différents pseudonymes tels que Thee Maddkatt Courtship, Aphrohead et Sharkimaxx. Felix Stallings possède un label, Radikal Fear Records, qui est un des premiers labels des années 1990 de Chicago.

Il a notamment été en duo avec Miss Kittin. Son tube le plus connu est assurément le remix de Nina Simone : « Sinnerman ».

Biographie[modifier | modifier le code]

Débuts[modifier | modifier le code]

À ses débuts, Felix da Housecat est un artiste émergent de graffiti vivant à Chicago. Il est alors situé dans un endroit privilégié pour assister au développement de la house. Il fait ses études au Rich East High School à Park Forest dans l'Illinois au milieu des années 1980. C'est alors qu'il rencontre un des pionniers de l'Acid House, DJ Pierre, qui lui sert de guide et l'initie à la musique électronique alors qu'il a 15 ans. Cela le conduira à réaliser son premier single « Phantasy Girl », en 1987. Il commence alors à utiliser plusieurs alias parmi lesquels Carlos The Jackal, Afrohead, Electrikboy, Sharkimaxx et Thee Jamie Starr Scenario.

En 1987, il met de côté la musique pour rentrer à l'Alabama State University pour étudier les médias et la communication. Il s'imbue alors de tous les types de musique du moment avec, entre autres, Prince, A Tribe Called Quest ou Gang Starr. À ce niveau, il commence à s'intéresser au hip-hop et aux morceaux de R&B, deux genres de sonorités qu'il continue de mêler à ses productions d'aujourd'hui.

Années 1990[modifier | modifier le code]

Cependant, les parents plutôt religieux de Felix da Housecat désapprouvaient cet intérêt grandissant pour la scène de club et l'ont découragé dans le développement de son talent. Après avoir passé ses diplômes du secondaire, il quitte Chicago et arrête totalement la musique pour entrer à l'Alabama State College. Après avoir perdu tout intérêt pour la House pendant quelques années, Felix y revient avec le soutien de DJ Pierre : il recommence à produire et mixer.

En 1992, il crée son premier hit avec le single Thee Dawn sur Guerilla Records. La célébrité commence alors pour lui, surtout en Europe. L'année qui suivit, il créa dans le même style « By Dawn's Early Light » et « Thee Industry Made Me Do It » qui consolidèrent sa réputation.

Un des moments clés dans les années 1990 pour Felix Da Housecat a aussi été la sortie de son single In The Dark We Live (Thee Lite) sous son pseudonyme Aphrohead. L'original avait été réalisé sur le label anglais Bush, et diffusé aux États-Unis sur le label Emotive Records. Dave Clarke signera un remix de ce titre qui est alors plutôt joué dans les clubs underground.

Peu après Felix fonde le label Radikal Fear Records, qui est devenu rapidement un des plus avant-gardistes labels House au monde, produisant des artistes tels que Mike Dunn, DJ Sneak et Armando aussi bien que Felix lui-même et beaucoup d'autres. En 1995, il a réalisé sa première longue réalisation Alone in the Dark (sous le nom de Thee Maddkatt Courtship) sur le label Deep Distraxion, suivi d'une compilation sur Radikal Fear, The Chicago All Stars, et un album de mix nommé Clashbackk Compilation Mix. Un autre LP, Metropolis Present Day? Thee Album! suivit en 1998. En 1999, il revint avec le single electro estival My Life Musik qui faisait partie de son nouveau contrat avec le label London Records. Il a aussi annoncé le début de créations en studio avec son camarade de classe Tyrone 'Visionary' Palmer, qui chantera plus tard le single de Slam This World. L'album, I Know Electrikboy, reste cependant comme une anomalie. Les politiques internes du label auraient fait que l'album n'est jamais sorti ni aux États-Unis ni au Royaume-Uni, même si quelques copies sont bizarrement apparues sur le marché.

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums[modifier | modifier le code]

Singles et maxis[modifier | modifier le code]

  • Phantasy Girl (1987)
  • Anotha Level (1987)
  • Little Bloo (1987)
  • Marine Mood (1987)
  • Trippin' On A Trip (1987)
  • Footsteps of Rage (1995)
  • Smak Dat Ass (1996)
  • Dirty Mother (1997)
  • Silver Screen (2002)
  • Madame Hollywood (2002)
  • Madame Hollywood Remixes (2002)
  • Silver Screen Shower Scene (écrit par Tommie Sunshine) (2003)
  • Cyberwhore (2003)
  • Rocket Ride (écrit par Tommie Sunshine) (2004) (apparaît dans Need For Speed: Underground 2 comme une chanson EA Trax de Electronic Arts)
  • Ready 2 Wear (2004)
  • Watching Cars Go By (2004)
  • Jack U (2006)
  • Tweak (2006)
  • Future Calls the Dawn/Sweetfrosti (2007)
  • It's Been A Long Time (2007)
  • It's Your Move (2007)
  • Something 4 Porno (2007)
  • Radio (2008)
  • Artificial (avec Kris Menace) (2008)
  • Thee Anthem (2010)

Remixes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :