Dieu seul le sait

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Dieu seul le sait

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Tobago, site de tournage extérieur

Titre original Heaven Knows, Mr. Allison
Réalisation John Huston
Scénario John Huston et John Lee Mahin
d'après le roman de Charles Shaw, Heaven Knows, Mr. Allison (1952)
Acteurs principaux
Sociétés de production Twentieth Century Fox
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Comédie dramatique
Film de guerre
Sortie 1957
Durée 106 minutes

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Dieu seul le sait (Heaven Knows, Mr Allison) est un film américain réalisé par John Huston et sorti en 1957.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Le caporal Allison, marine rescapé du naufrage de son sous-marin, échoue en canot de sauvetage sur une île du pacifique où ne reste que sœur Angela, seule survivante d’une congrégation religieuse. Leur relation va évoluer au fil des événements, notamment lors de leur promiscuité dans une grotte, contraints d’y demeurer cachés lorsque les Japonais prennent possession de l’île après l’avoir bombardée. Le caporal, un homme fruste qui n’a jamais connu que la vie militaire, s’éprend de sœur Angela qui n’a pas encore prononcé ses vœux définitifs et auxquels il lui demande de renoncer. Bien que les épreuves les aient rapprochés jusqu’au débarquement final victorieux de l’armée américaine, sœur Angela, fidèle à sa foi, ne renonce pas à ses vœux, mais Dieu seul le sait, aura-t-elle peut-être éprouvé plus que de l’amitié pour le vaillant caporal…

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Récompense[modifier | modifier le code]

Nominations[modifier | modifier le code]

Tournage[modifier | modifier le code]

Thèmes et contexte[modifier | modifier le code]

  • Un huis clos original : au milieu de la guerre, confrontation de deux personnalités que tout semble séparer.

Réception critique[modifier | modifier le code]

Télérama[2] : « Tour à tour truculent, sensible, émouvant et parfois ambigu, le film évite les nombreux pièges, et l'ironie de Huston apparaît à plusieurs reprises, notamment dans sa volonté de comparer le monde militaire à celui de la religion. »

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Source : The TCM Movie Database États-Unis.
  2. Guide du cinéma chez soi, hors-série de Télérama, édition 2002, article Dieu seul le sait.

Liens externes[modifier | modifier le code]