David Anthony Kennedy

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
David Anthony Kennedy

David Anthony Kennedy (Washington, 15 juin 1955 – Palm Beach, 25 avril 1984) est le fils de Robert F. Kennedy et d'Ethel Skakel. Profondément marqué par l'assassinat de son père, en 1968, il plonge dans la drogue et succombe à une overdose.

Biographie[modifier | modifier le code]

David est le quatrième des onze enfants de Robert F. Kennedy et d'Ethel Skakel. L'année de sa naissance est marquée par les décès accidentels de ses grands-parents maternels, dans un accident d'avion (1955).

À l'âge de 13 ans, il assiste à l'assassinat de son père, en direct à la télévision, le soir du 5 juin 1968. David ne s'en remettra jamais et commencera à consommer de la drogue, peu de temps après.

En 1973, il est victime d'un grave accident de voiture, la jeep conduite par son frère aîné, Joseph Patrick Kennedy II, se renverse, laissant paralysée la petite amie de ce dernier. David a une fracture d'une vertèbre et s'adonne aux analgésiques, puis à l'héroïne.

Projets/Relations amicales[modifier | modifier le code]

David ambitionnait de devenir journaliste. Au sein de la grande famille Kennedy, il était très proche de son cousin Christopher Kennedy Lawford, et a une idylle avec l'actrice Rachel Ward, rencontrée en 1979.

Mort[modifier | modifier le code]

David connaît les pathologies liées à son addiction à la drogue, dont une endocardite bactérienne, des surdoses en 1976 et 1978.

Malgré plusieurs tentatives de détoxication, David succombe finalement à Palm Beach, à une surdose de cocaïne, le 25 avril 1984.

Il est inhumé dans le cimetière familial Holyhood, à Brookline, Massachusetts


Liens internes[modifier | modifier le code]