Patrick Joseph Kennedy

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
P. J. Kennedy vers 1900

Patrick Joseph Kennedy dit P.J. Kennedy ou Patrick Kennedy II (Boston, 14 janvier 1858 - Boston, 18 mai 1929), est un homme d'affaires et un politicien américain. Il est le grand-père de John Fitzgerald Kennedy (1917-1963), 35e président des États-Unis.

Biographie[modifier | modifier le code]

Patrick Joseph Kennedy est le cinquième et dernier enfant de Patrick Kennedy (vers 1819/1823 - 22 novembre 1858), le fondateur de la branche américaine de la famille Kennedy, et de Bridget Murphy (1821-1888).

Il a quatre sœurs et frère aînés : Mary (1851-1926), Joanna (1852-1926), John (1854-1855), Margaret (1855-1929).

Son père décède alors que P.J Kennedy n'a que quelques mois.

Marié en 1887 à Mary Augusta Hickey (1857-1923), P.J a quatre enfants :

  • Joseph Patrick Kennedy (1888-1969), dit « Joe » ;
  • Francis Benedict Kennedy (1891-1892), sans descendance ;
  • Mary Loretta Kennedy (1892-1972), épouse George Connely ;
  • Margaret Louise Kennedy (1898-1974), épouse Charles Burke.

Carrière[modifier | modifier le code]

D'abord docker sur les quais de Boston, P.J Kennedy achète une première taverne à Boston-Est, puis grâce à ses économies, rapidement, une seconde.

Il investit des parts dans un important hôtel de Boston, le Maverick House et ouvre une maison d'importation de spiritueux, la « P.J Kennedy § Company », vendant ainsi principalement le whisky Haig and Haig dans les principaux hôtels et restaurants de la ville[1].

Fort de ses économies, P.J spécule alors en bourse et se lance en politique en 1884 : il est élu représentant de la 2ème circonscription à la Chambre des représentants du Massachusetts, et cinq ans plus tard, au sénat de l'État du Massachusetts.

En 1888, il participe à la Convention nationale du Parti démocrate chargée de soutenir la candidature de Grover Cleveland.

En revanche, il est battu par son grand rival, John Francis Fitzgerald (1863-1950), au poste de maire de Boston. La fille de ce dernier, Rose épousera en 1914 son fils Joe, et le couple engendrera neuf enfants, dont John F. Kennedy.

En 1907, P.J Kennedy se rend en Irlande, sur les traces de ses ancêtres et pour rendre hommage à son père, Patrick Kennedy.

Il meurt le 18 mai 1929.

Références[modifier | modifier le code]

  1. voir Sous l'influence du destin familial, J.F. Kennedy et les programmations secrètes de l'arbre généalogique de Elisabeth Horowitz - Editions DERVY - 2003.

Voir aussi[modifier | modifier le code]