Dan Haloutz

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Dan Halutz.jpg

Dan Haloutz (hébreu: דן חלוץ) (né le 7 août 1948 à Tel-Aviv - ) a été le dix-huitième chef de l'état-major de l'armée israélienne Tsahal de juin 2005 au 17 janvier 2007, notamment lors du conflit israélo-libanais de 2006.

Biographie[modifier | modifier le code]

Dan Haloutz est né en 1948 à Tel-Aviv. Il grandit dans le moshav de Hagor dans la région du Sharon.

Il entre dans l'armée de l'air israélienne en 1966. En 1969, il lutte contre la guerre d'usure menée par l'Égypte. Il devient ensuite pilote de réserve jusqu'à la guerre du Kippour en 1973.

En 1978, il quitte l'armée pour étudier les sciences économiques à l'université de Tel-Aviv.

Au début de l'invasion du Liban de 1982, Dan Haloutz réintègre l'armée de l'air. Il est promu commandant d'une escadrille d'avions fantômes en 1984.

En 1995, il est nommé chef d'état-major de l'armée de l'air. En 1998, il est promu général et occupe un poste à l'état-major général. En 1999, il est nommé commandant de la direction des opérations. Durant la seconde Intifada, il participe à l'assassinat de dirigeants et leaders palestiniens.

En 2000, il est nommé commandant de l'Armée de l'air. En juin 2005, Ariel Sharon désigne Dan Haloutz au poste de chef de l'état-major pour remplacer Moshé Yaalon. C'est le deuxième commandant de l'armée de l'air à occuper ce poste (le premier était le général Chaim Laskov).

Suite au conflit israélo-libanais de 2006, l'opinion publique israélienne reproche à Dan Haloutz d'avoir échoué et d'avoir sous-estimé l'ennemi. Refusant dans un premier temps de démissionner, il devient le premier chef d'état-major de Tsahal à démissionner le 17 janvier 2007. Le chef d'état major adjoint le général Moshe Kaplinsky a été chargé d'assurer l'intérim à la tête de l'armée. Le 21 janvier 2007, le général Gabi Ashkenazi, jusqu'alors directeur général au sein du ministère de la défense, devient le nouveau chef d'état major. Au Liban, ce départ est fêté et considéré comme la preuve de la défaite d'Israël, et les images sont retransmises dans les chaînes de télévision israéliennes.

Une plainte a été déposée en Espagne contre lui pour crime de guerre, conduisant à l'ouverture d'une enquête, en janvier 2009, dans le cadre de l'affaire Salah Shehadeh.

Il est marié et père de trois enfants et a un petit-enfant.