Yaakov Dori

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Dori.
Yaakov Dori

Yaakov Dori (de son vrai nom Dostrovski) (1899 Odessa- 22 janvier 1973 Haifa), général et ingénieur israélien, né en Russie, chef du commandement de la Haganah et premier chef d'état major de Tsahal au rang de général-lieutenant (général de corps d'armée)

Biographie[modifier | modifier le code]

Yaakov Dori naît en 1899 à Odessa dans l'Empire russe (aujourd'hui en Ukraine), sous le nom Yakov Dostrovski. Il émigre avec sa famille en Palestine en 1905 à la suite des pogroms contre les Juifs dans sa ville natale. Il fait partie de la première promotion de l'École Réali (Lycée réel) à Haïfa. Dostrovski s'engage comme volontaire dans les rangs de la Légion juive. Lors des émeutes de mai 1921, il défend, au sein de la Haganah, Tel Aviv et les quartiers juifs de Jaffa des émeutiers arabes de Jaffa. IL devient connu sous les noms conspiratifs "Dani" et "Egoz". Avec la dissolution des bataillons, il part à l'étranger, en Belgique, pour parfaire sa formation d'ingénieur. Après son retour il s'adonne aux affaires sécuritaires et à l'organisation interne de la Haganah à Haïfa.

Le jeune Yaakov Dostrovski devient responsable de la sécurité de Haïfa. Il encourage le développement de techniques d'apprentissage et des cours de formation d'officiers. Il dirige un programme d'éducation physique en vue de la préparation militaire des jeunes lycéens de l'École Réali ; programme qui s'étendra plus tard à tout le pays. Dostrovski est nommé responsable du domaine éducatif de la Haganah, puis chef du commandement général, en 1938. Le 14 mai 1948 la Haganah devient l'Armée de Défense d'Israël, au sein de laquelle il remplit les fonctions de premier chef d'état major de Tsahal jusqu'en novembre 1949. À la demande de Ben Gourion, comme la plupart de l'élite civile et militaire du pays Yaakov Dostrovsky dut changé son nom de famille en un nom hébraïque - Dori.

De 1951 à 1965, il est nommé Président du Technion à Haïfa. Yaacov Dori a fait partie de la commission Olshan-Dori qui a enquetté l'Affaire Lavon.

Après l'exclusion de David Ben Gourion de son parti Mapai, Dori le suivit dans sa nouvelle formation politique Rafi, et fut, pour une période membre du conseil municipal de Haifa et maire adjoint de la ville. Yaacov Dori a été marié a l'enseignante Badana, née Pintov, originaire de la localité Kurenetz en Ukraine. Son fils, le général brigadier Yerakhmiel Dori a été le commandant des forces de génie de l'armée. Sa fille, Etana Padan, est biochimiste, professeur à l' Université hébraïque de Jérusalem au département d'écologie microbiale.

Il s'éteint le 22 janvier 1973 à Haifa. En sa mémoire un camp militaire à Tel Hashomer et des rues - dans le quartier Ahuza de Haifa, aussi à Beer Sheva et dans d'autres villes, ont reçu son nom.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]