Alessandro Gherardini

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Alessandro Gherardini (Florence, 16 novembre 1655 – Livourne, mars 1726[1]) est un peintre italien baroque de l'école florentine, actif à la fin du XVIIe et dans la première moitié du XVIIIe siècle.

Saint Jérôme pénitent.
Noces mystiques de sainte Catherine d'Alexandrie.

Biographie[modifier | modifier le code]

Alessandro Gherardini fut l'élève du peintre Alessandro Rosi[2]. Il a été influencé par Pietro da Cortona. Sebastiano Galeotti a été de ses élèves.

En 1675 il est à Pontremoli, une ville toscane, puis a voyagé dans le nord de l'Italie, séjournant à Parme à la décoration de la Chartreuse.

En 1688, il est de retour à Florence, où, commandité par Ferdinand II de Médicis, il décore une chapelle du Palazzo Pitti et un plafond à la Villa Médicis à Castello.

Il séjourna à diverses reprises à Livourne où il mourut au mois de mars 1726.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Saint Jérôme pénitent
  • Moïse (v. 1688), Neue Residenz, Staatsgal, Bamberg,
  • Solomon et Sheba (v. 1688), Munich, Neues Schloss, Schleissheim,
Pontremoli
  • Transfiguration et Martyre de sainte Christine église santa Cristina,
  • Samson et la destruction du Temple (detruite), fresque, Palazzo Negri,
  • Miracle de saint Nicolas de Bari (1689) ;
  • Fresques, église Santa Maria degli Angeli, Pistoia ;
Florence 
  • Crucifixion, monastère des Augustines adjacent à Santa Maria dei Candeli ;
  • Scènes de la Vie de saint Antoine (fresques), couvent San Marco ;
  • Pala dell'Assunta (1697), San Niccolò in Prato ;
  • Fresques, Sala delle Virtù, dei Vizi e delle Arti, Palazzo Roffia,
  • Vierge à l'Enfant et saint Filippo Neri, tabernacolo della Quarquonia,
  • Fresques, palais Ginori, Giugni et Orlandini (1693-1694)
  • Assomption, Villa Médicis a Castello, (1688)
  • Triomphe de la Foi, voûte de San Jacopo tra Fossi.
  • Noces mystiques de sainte Catherine d'Alexandrie (1712-1715), collection privée.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Maria Farquhar et Ralph Nicholson Wornum (éditeur), Biographical catalogue of the principal Italian painters, Woodfall & Kinder, Angel Court, Skinner Street, London; Digitized by Googlebooks from Oxford University copy on Jun 27, 2006,‎ 1855 (lire en ligne), p. 72
  • (en) James R. Hobbes, Picture collector's manual adapted to the professional man, and the amateur, T&W Boone, 29 Bond Street; Digitized by Googlebooks,‎ 1849 (lire en ligne)
  • (en) Jane Turner, The Dictionary of Art, vol. 12, New York, Grove,‎ 1996 (ISBN 1884446000), p. 527-529
  • (en) Marco Chiarini, Alessandro Gherardini : Prince Ferdinando de' Medici and the Pitti Palace, The Burlington Magazine,‎ 1985, p. 762.

Sources[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (it) « Alessandro Gherardini », sur Treccani.it
  2. Hobbes J.R. p.  101.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :