Comblanchien

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Comblanchien
Mairie de Comblanchien
Mairie de Comblanchien
Blason de Comblanchien
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bourgogne
Département Côte-d'Or
Arrondissement Beaune
Canton Nuits-Saint-Georges
Maire
Mandat
Pierre Blondan
2008-2014
Code postal 21700
Code commune 21186
Démographie
Population
municipale
692 hab. (2011)
Densité 192 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 06′ 08″ N 4° 55′ 19″ E / 47.1022222222, 4.92194444444 ()47° 06′ 08″ Nord 4° 55′ 19″ Est / 47.1022222222, 4.92194444444 ()  
Altitude Min. 213 m – Max. 351 m
Superficie 3,61 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Comblanchien

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Comblanchien

Comblanchien est une commune française, située dans le département de la Côte-d'Or en région Bourgogne.

Géographie[modifier | modifier le code]

La ville est célèbre pour ses carrières de pierre d'où l'on extrait un calcaire compact de teinte beige (appartenant à l'étage du Bathonien) et de dureté comparable à celle du marbre. Ce matériau fut notamment utilisé pour la construction de l'Opéra de Paris.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Chaux Rose des vents
Villers-la-Faye N Premeaux-Prissey
O    Comblanchien    E
S
Corgoloin

Histoire[modifier | modifier le code]

Le nom de Comblanchien serait un dérivé de « la combe aux chiens », lieu de chasse des ducs de Bourgogne. Mais l'hypothèse la plus plausible est celle remontant à la première trace écrite, en 874 : Curtis Bunciana, du nom d'une femme à l'époque mérovingienne. Bunciana est devenue la Dame Blanche.

La commune s'est distinguée dans la résistance durant la Deuxième Guerre mondiale. Dans la nuit du 21 au 22 août 1944, Comblanchien devint un village martyr : 52 maisons brûlées et 8 habitants sur 530 sont tués et 9 hommes déportés. Les troupes ayant pratiqué ce massacre étaient dans un train sur lequel des coups de feu ont été tirés, et ont cru a une attaque de Résistants, La commune a obtenu la Croix de Guerre avec l'étoile de vermeil.

Administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2001 en cours Pierre Blondan PS  
Les données manquantes sont à compléter.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason Blasonnement :
Écartelé, au 1 d'argent à la rose de gueules, au 2 et au 3 d'orangé, maçonné de sable de sept carreaux, au 4 d'argent au cep de vigne de sinople, fruité d'azur, l'échalas de sable.

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 692 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
120 212 211 216 252 261 226 253 250
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
261 284 301 317 351 402 530 538 555
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
635 690 630 518 524 741 520 430 478
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2008 2011
586 679 641 572 540 633 678 691 692
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[1] puis Insee à partir de 2004[2])
Histogramme de l'évolution démographique


Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Marcel Vigreux & Jacky Cortot: " Comblanchien, village martyr, 21-22 août 1944 ", Nuits-Saint-Georges, SIB, 118 p.
  • Jacky Cortot: " Histoire de Comblanchien "[3].
  • Jacky Cortot: " Histoire des carrières de Comblanchien ".site internet[4].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]


Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :