Colette Boky

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Colette Boky (née Marie-Rose Élisabeth Giroux, le 4 juin 1935 à Montréal, au Québec) est une soprano québécoise de renommée internationale.

Biographie[modifier | modifier le code]

Colette Boky étudie d'abord à l'École de musique Vincent-d'Indy (1953-1955), puis au Conservatoire de musique de Montréal (1959-62) auprès de notamment Raoul Jobin, Roy Royal, Otto-Werner Mueller, Dick Marzollo et Rémus Tzincoca. Elle débute au Théâtre lyrique de Nouvelle-France en 1961, comme Rosina dans Il Barbiere di Siviglia, et l'année suivante y chante le rôle-titre dans Lakmé.

Après avoir gagné le Prix d'Europe en 1962, elle se perfectionne à Paris avec Janine Micheau et Raoul Jobin, et fait ses débuts européens à Versailles en 1964, dans Lo speziale de Joseph Haydn.

Elle chante alors à Brème (1964-66), Salzbourg (1965-66), Munich (1965-68), Vienne (1966-70), où elle s'illustre particulièrement dans les œuvres de Mozart.

De retour en Amérique, elle débute au Metropolitan Opera de New York en 1967, où elle demeure jusqu'en 1979, y chantant quelque 25 rôles différents, notamment Marguerite, Juliette, Pamina, Sophie, Adina, Lucia, Gilda, Violetta, Mimi, les quatre héroïnes dans Les contes d'Hoffmann, etc. Elle paraît aussi à Boston, Philadelphie, La Nouvelle-Orléans, San Francisco, etc.

Soprano lyrique-colorature, Colette Boky était aussi admirée comme récitaliste de mélodies françaises et de lieder.

Elle enseigne à l'université du Québec à Montréal à partir de 1981, où elle crée un « Atelier d'opéra » avec Joseph Rouleau, également professeur de chant.

Le fonds d'archives de Colette Boky est conservé au centre d'archives de Montréal de Bibliothèque et archives nationales du Québec[1].

Honneurs[modifier | modifier le code]

Sources bibliographiques[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Fonds Colette Boky (P880)- Bibliothèque et Archives nationales du Québec (BAnQ)