Strudel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Strudel (homonymie).
Strudel
Image illustrative de l'article Strudel
Strudel aux pommes

Lieu d’origine Autriche
Place dans le service Pâtisserie
Température de service froide
Ingrédients Pâte phyllo

Le strudel (en allemand : Strudel, en hongrois : rétes) est une spécialité pâtissière fine d'Europe centrale, principalement Autriche, République tchèque, Allemagne, Hongrie, Suisse alémanique, qui est connue parfois dans les autres pays germaniques ou slaves voisins, voire les contrées latines voisines. Les contrées francophones le connaissent sous le nom de chausson ou parfois autrement de (petits gâteaux) roulés ou de pâtisseries enroulées.

Description[modifier | modifier le code]

Il s'agit d'une pâtisserie parfumée à la cannelle composée de plusieurs couches de pâte filo beurrées au pinceau qui entourent une garniture pour former un cylindre qui sera doré au four. La garniture se compose généralement d'un mélange de pommes hachées accompagnées de fruits secs (raisins secs, amandes, etc.) comme pour l'Apfelstrudel (Strudel aux pommes). Parfois il est garni d'une base de fromage blanc.

Une variante à cette recette et assez différente dans sa confection et sa composition[précision nécessaire] constitue l'une des recettes les plus populaires et typiques de la cuisine juive ashkénase sous l'appellation strudel aux pommes. Une variante de sa garniture est le Kirschenstrudel, à base de cerises au lieu de pommes.

Exportation[modifier | modifier le code]

Inspirée du baklava turc, la recette de cette pâtisserie fine viennoise aurait été introduite en France par Marie-Antoinette d'Autriche[1].

Il faut signaler que le progrès dans l'art de la meunerie raffinée en Autriche à la fin du XVIIe siècle et au début du XVIIIe siècle ont permis de disposer communément de farine blanche et fine de froment, ce qui a permis la réinvention aristocratique et populaire de gamme de pâtisseries, puis leur lente diffusion, avec les techniques sophistiquées de meunerie, vers l'Europe occidentale[2].

En Israël son nom sert à désigner familièrement le symbole arobase @. En Hongrie, il est connu sous le nom de rétes, en Bosnie-Herzégovine, Croatie et Serbie, štrudla ou savijača, en Slovénie comme štrudelj ou zavitek, en République tchèque, závin ou štrúdl, en Pologne et en Roumanie, Bulgarie comme strudel, et en Slovaquie comme štrúdľa ou závin.

Étymologie[modifier | modifier le code]

Der Strudel/der Strodel est un emprunt lexical au Moyen haut-allemand tardif signifiant littéralement « remou, tourbillon, courant enroulé ou tourbillonnant, en forme de roue »[3]. Le verbe strudeln/strodeln signifie "tourbillonner". Il provient de l'ancien haut allemand stredan.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Le strudel au pommes
  2. Cette mutation est plus rapide vers les milieux de cour ou princiers que les couches populaires et paysannes.
  3. (en)etymonline.