Château Howard

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Château Howard
Image illustrative de l'article Château Howard
Façade sur le jardin
Nom local Castle Howard
Période ou style Baroque
Architecte John Vanbrugh
Début construction 1699
Fin construction 1712
Propriétaire initial Charles Howard
Protection Grade I[1]
Site web www.castlehoward.co.uk
Coordonnées 54° 07′ 17″ N 0° 54′ 21″ O / 54.121389, -0.905833 ()54° 07′ 17″ Nord 0° 54′ 21″ Ouest / 54.121389, -0.905833 ()  
Pays Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Nation constitutive Drapeau de l'Angleterre Angleterre
Comté Yorkshire du Nord
Commune York

Géolocalisation sur la carte : Yorkshire du Nord

(Voir situation sur carte : Yorkshire du Nord)
Château Howard

Géolocalisation sur la carte : Angleterre

(Voir situation sur carte : Angleterre)
Château Howard

Le Château Howard est une grande résidence baroque située dans le Yorkshire, en Angleterre, à 40 km d'York. C'est l'un des plus grands châteaux du pays. Il fut construit entre 1699 et 1712 pour Charles Howard, 3e comte de Carlisle par John Vanbrugh.

Historique, description[modifier | modifier le code]

Charles Howard, le 3e comte de Carlisle, trésorier général du royaume, approche tout d'abord William Talman, mais commissionne ensuite John Vanbrugh, un fellow de son club politique, pour la construction de sa résidence campagnarde. C'est la toute première réalisation de Vanbrugh, un gentleman dilettante en architecture et, pour mener à bien son projet, il fait appel à Nicholas Hawksmoor.

Le projet de John Vanbrugh pour le château Howard, vue depuis le nord, publié dans Vitruvius Britannicus en 1725. Le projet initial n'a pas été réalisé dans son intégralité.
Façade de Castle Howard

Le plan inclut deux ailes symétriques de part et d'autre de l'axe nord-sud. Le dôme central fut ajouté dans la phase finale du projet, après que les travaux de construction eurent été entamés. L'édification s'est étalée dans le temps, commençant par l'aile est (1701-1703). Le corps de bâtiment est, donnant sur le jardin, suit entre 1701 et 1706, puis vinrent la partie centrale (y compris le dôme qui surmonte un Great Hall de 24 m de haut) entre 1703 et 1706, et le corps de bâtiment ouest donnant sur le jardin, entre 1707 et 1709. Le tout est conçu dans un style entièrement baroque, avec pilastres doriques, chérubins, vases, etc. La décoration intérieure fut en grande partie confiée aux soins de Giovanni Antonio Pellegrini.

L'architecture de Vanbrugh pour le château Howard est nettement historiciste. L'architecte et historien Christian Norberg-Schulz la décrit ainsi :
« L'entrée principale est conçue comme une tour médiévale, mais traitée avec un vocabulaire classique et entourée de quatre obélisques égyptiens. Les entrées latérales se rattachent a la fois a l'arc de triomphe romain et au kiosque turc. La cour d'honneur a de toute évidence une origine française, mais elle est revêtue d'une lourde ordonnance dorique qui dérive peut-être d'édifices maniéristes comme le Palais du Te de Jules Romain, à Mantoue. Le corps de logis central est surmonté d'un dôme romain et les cours latérales flanquées de hautes tours médiévales. La succession des immenses pilastres de la façade sur le jardin renvoie à Palladio. »[2]

Le comte tourne ensuite son énergie vers les jardins. La publication, en 1725, dans le Vitruvius Britannicus de Colen Campbell, montre un château complet, bien que cela ne soit pas encore le cas à l'époque. L'aile ouest, en dépit des remontrances de Vanbrugh, n'est pas terminée à la mort de celui-ci en 1726, pas plus qu'à la mort du comte Charles Howard, en 1738. Sa construction commence sous le quatrième comte de Carlisle qui change les plans initiaux et préfère le projet palladien de Sir Thomas Robinson, beau-fils du comte. Elle est toujours incomplète en 1758 (il manque alors le toit et le deuxième étage), quand le quatrième comte décède. Le toit est achevé en 1777 quand Robinson meurt et le tout ne sera complètement décoré qu'en 1811.

Le château fut gravement détruit, y compris le dôme central, par un incendie en 1940 et ne sera restauré que dans les décennies suivantes. Il est ouvert au public depuis 1952.

Jardins[modifier | modifier le code]

Temple des Quatre Vents

Le château Howard est entouré d'un jardin baroque classique « à la française » et d'un parc « à l'anglaise ».

Deux fabriques ornent les jardins : le « Temple des Quatre-Vents » au bout du jardin classique et le « Mausoleum » dans le parc anglais.

Un arboretum a été ajouté au XXe siècle.

Le château Howard au cinéma[modifier | modifier le code]

Le château a servi de décor pour des films ou séries télévisées :

Sources[modifier | modifier le code]

  1. http://www.heritagegateway.org.uk/Gateway/Results_Single.aspx?uid=1316030&resourceID=5
  2. Christian Norberg-Schulz, Architecture du Baroque tardif et rococo, Berger-Levrault, Paris, 1983, page 281.

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]