Bernardino Licinio

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Portrait d'un jeune homme.

Bernardino Licinio (Venise : 1485 - après 1549) est un peintre italien de la haute Renaissance de l'école vénitienne, spécialisé dans les portraits et tableaux religieux, principalement actif à Venise et en Lombardie.

Biographie[modifier | modifier le code]

Bernardino Licinio faisait partie d'une famille d'artistes, originaire de Poscante, une frazione de Bergame. Il fit son apprentissage auprès du Pordenone. Comme d'autres peintres provinciaux, il trouva sa place à Venise en se spécialisant dans les portraits (de famille par exemple) ou dans les sujets profanes avec personnages en buste.

Sa première œuvre datée est de 1522, quand il avait atteint ses 37 ans. La profusion de ses œuvres date des années 1530, un indice du succès croissant de l'artiste.

L'année de sa mort n'est pas connue : sa dernière œuvre datée est de 1546 et le dernier document le mentionnant de 1549[1].

Il a formé son neveu Giulio Licinio (1527-1584). Son frère Arrigo (père de Giulio) a été aussi un peintre tout comme son autre frère Fabio et son autre neveu Gian Antonio (frère de Giulio).

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • La Jeune femme allongée (1510), huile sur toile, 80 × 154 cm, Musée des Offices, Florence[2]
  • Vierge à l'Enfant avec saint Joseph et une femme martyre (1510-1530), National Gallery, Londres
  • Allégorie de l'amour (1520), Koelliker Collection, Milan.
  • Portrait de femme ( 1522), musée de Budapest, Budapest
  • Résurrection (1528),
  • Stefano Nani (portrait) (1528), National Gallery, Londres.
  • Sculpteur avec cinq apprentis (1530) (portrait), collection duc de Northumberland, Château d'Alnwick.
  • Conversation sacrée avec donateur (1532), Musée de Grenoble
  • Arrigo Licinio et sa famille (1535)(detail de portrait), Galerie Borghese, Rome.
  • Vierge avec l'Enfant en majesté avec saint Marc, saint François, saint Bonaventure, sainte Claire, saint Jean-Baptiste, saint Antoine, saint Louis de Toulouse et saint André (1535), bois, 280 × 190 cm, Église Santa Maria Gloriosa dei Frari, Venise. Cette œuvre présente les principaux protagonistes de l'ordre franciscain, mais c'est surtout une galerie de portraits naturalistes, pleine de bonhommie[3].
  • Martyrs franciscains, Église Santa Maria Gloriosa dei Frari, Venise.
  • Ottaviano Grimani (portrait)
  • Sainte Famille avec Marie-Madeleine,
  • Vierge à l'Enfant avec saint François, Galerie des Offices, Florence.
  • Portrait d'une Dame, Courtald Gallery, Londres.
  • Adoration des bergers,
  • Portrait d'un Ferramosca, musée de Vicence, Vicence.
  • Portrait d'un jeune homme avec un crâne, Ashmolean Museum, Oxford.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Mauro Lucco, « Biographies », dans Mina Gregori, Le Musée des Offices et le Palais Pitti, Paris, Editions Place des Victoires,‎ (ISBN 2-84459-006-3), p. 649
  2. Mina Gregori, Le Musée des Offices et le Palais Pitti : La Peinture à Florence, Editions Place des Victoires,‎ (ISBN 2-84459-006-3), p.260
  3. Giovanna Nepi Sciré, La Peinture dans les Musées de Venise, Editions Place des Victoires,‎ , 605 p. (ISBN 978-2-8099-0019-4), p.240

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Sydney J. Freedberg, Painting in Italy, 1500-1600, Londres, Pelican History of Art,‎ (réimpr. Penguin Books Ltd), p. 344–345

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :