Bernard de Jussieu

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les autres membres de la famille, voir Famille de Jussieu.

Bernard de Jussieu

Description de l'image  Bernard de Jussieu.jpg.
Naissance 17 août 1699
à Lyon (Drapeau du Royaume de France Royaume de France)
Décès 6 novembre 1777 (à 78 ans)
à Paris (Drapeau du Royaume de France Royaume de France)
Nationalité Française
Champs Botanique

Bernard de Jussieu (né à Lyon le 17 août 1699 et mort à Paris le 6 novembre 1777) est un botaniste français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Bernard, frère d'Antoine et de Joseph de Jussieu, commence ses études au collège jésuite de Lyon, puis les poursuit à Paris. Elles sont interrompues par l'invitation de son frère Antoine à venir herboriser à ses côtés lors de voyages naturalistes en Espagne et au Portugal.

À son retour, en 1720, il passe le grade de docteur en médecine à Montpellier. Mais sa passion pour la botanique le conduit à abandonner l'exercice de la médecine. Il revient à Paris et, en 1722, prend le poste de professeur de botanique au Jardin du roi qu'a laissé vacant la mort de Sébastien Vaillant. Il reste à cette place toute sa vie et contribue à l'augmentation de l'herbier, souvent à ses frais. Sous sa direction, le droguier du Jardin prend une dimension considérable et adopte le nom de Cabinet du roi.

D'une grande modestie, il se contente de son poste au Jardin du roi et refuse même la charge de botaniste du roi, libre après la mort de son frère Antoine. Bernard de Jussieu ne publie que fort peu d'ouvrages. En 1725, il fait paraître une version augmentée de l'Histoire des plantes des environs de Paris de Tournefort et est admis la même année à l'Académie des sciences. En 1727, il devient membre de la Royal Society. En 1735, il publie anonymement le Catalogue des arbres, et arbrisseaux qui se peuvent élever en pleine terre aux environs de Paris ; ce catalogue dont on ne connaît qu'un petit nombre d'exemplaires offre la liste de plusieurs centaines d'arbres.

Il explore les côtes de Normandie en 1742 et publie ses Mémoires, relatant son voyage et décrivant les espèces végétales, mais aussi animales qu'il y a rencontrées. C'est le premier à avoir séparé la baleine des poissons. En zoologie, il propose la création de familles, comme les vers ou les crustacés[1]. En 1758, Louis XV lui confie la création d'une école de botanique dans les jardins de Trianon, dirigés par Claude Richard. Bernard ne suit pas pour cela la classification de Linné, mais développe un système nouveau, basé sur les caractères morphologiques des plantes. Il subdivise d'abord les espèces en monocotylédones et en dicotylédones, puis en familles regroupées suivant leurs affinités morphologiques.

C'est ce système que reprend et affine son neveu Antoine-Laurent de Jussieu.

Le convoi de Bernard de Jussieu, âgé de 79 ans, décédé rue des Bernardins, paroisse Saint-Nicolas du Chardonnet, secrétaire du roi, professeur et sous-démonstrateur de botanique au Palais royal, de l'Académie royale des sciences et de la Société royale de Londres a lieu le 7 novembre 1777.

La maison de Bernard de Jussieu au Palais de Versailles (Petit Trianon), maintenant Centre de recherche du château de Versailles.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Iconographie[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Duhamel du Monceau, Bruno de Dinechin p. 322, Connaissance et mémoires européennes, 1999 ISBN 2-919911-11-2
B.Juss. est l’abréviation botanique officielle de Bernard de Jussieu.
Consulter la liste des abréviations d'auteur ou la liste des plantes assignées à cet auteur par l'IPNI