Benk Korthals

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Benk Korthals
Image illustrative de l'article Benk Korthals
Fonctions
Ministre de la Défense des Pays-Bas
22 juillet 200216 octobre 2002
Ministre-président Jan Peter Balkenende
Prédécesseur Frank de Grave
Successeur Henk Kamp
Ministre de la Justice
3 août 199816 avril 2002
Ministre-président Wim Kok
Prédécesseur Winnie Sorgdrager
Successeur Piet Hein Donner
Biographie
Nom de naissance Albertus Hendrikus Korthals
Date de naissance 5 octobre 1944 (70 ans)
Lieu de naissance Rotterdam, Pays-Bas
Parti politique VVD
Diplômé de Université de Leyde
Profession Avocat
Procureur

Benk Korthals

Albertus Hendrikus Korthals, dit Benk, né le 5 octobre 1944 à Rotterdam, est un homme politique néerlandais membre du Parti populaire pour la démocratie et la liberté (VVD), ancien ministre de la Justice, et de la Défense des Pays-Bas.

Éléments personnels[modifier | modifier le code]

Formation et carrière[modifier | modifier le code]

À la suite de ses études secondaires et de son service militaire, accompli dans la marine royale, il entre à l'université de Leyde pour y étudier le droit. Il obtient son doctorat en 1973, et exercera, entre 1974 et 1998, les professions d'avocat, puis procureur, à Rotterdam.

Depuis septembre 2003, il préside le conseil de l'ordre des huissiers de justice et le conseil de la section de surveillance de la fédération des Pays-Bas de football (KNVB). Il est également représentant spécial pour la participation des industries au programme Joint Strike Fighter (JSF) depuis octobre 2004, et président de la fondation pour le code publicitaire pharmaceutique depuis novembre 2008.

Vie privée[modifier | modifier le code]

Il est le fils de Henk Korthals, Vice-ministre-président, ministre des Transports et ministre des Antilles néerlandaises entre 1959 et 1963. Vivant à Rotterdam, il est marié et père de deux enfants.

Vie politique[modifier | modifier le code]

Carrière parlementaire[modifier | modifier le code]

Il est élu député à la Tweede Kamer aux élections législatives de 1982, devenant quatre ans plus tard trésorier du groupe parlementaire VVD. En 1994, il renonce à cette fonction au profit de celles de vice-président du groupe, et président de la commission de la Défense, deux postes qu'il occupe jusqu'en 1998.

Activité ministérielle[modifier | modifier le code]

Benk Korthals est nommé ministre de la Justice des Pays-Bas dans la seconde « coalition violette » de Wim Kok le 3 août 1998, et conserve ce portefeuille jusqu'à la démission du gouvernement, le 16 avril 2002, un mois avant les élections législatives. Il continue toutefois d'exercer l'intérim de ses fonctions jusqu'à la formation d'un nouveau cabinet, qui intervient le 22 juillet suivant, date à laquelle il passe au ministère de la Défense dans l'alliance de droite conduite par Jan Peter Balkenende.

Celle-ci s'écroule dès le 16 octobre, et il se voit de nouveau chargé de l'intérim à la tête de son département ministériel. Il quitte toutefois le gouvernement le 12 décembre, après qu'il a été établi qu'il avait menti devant une commission d'enquête parlementaire sur les fraudes concernant la rénovation du tunnel ferroviaire de Schiphol. Lors de son audition comme ministre de la Justice, en novembre 2001, il avait en effet nié être informé d'un arrangement entre les entreprises de BTP, alors qu'il a ensuite été prouvé qu'il était au courant depuis le mois de juillet[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (fr) Presse néerlandaise du vendredi 13 décembre 2002, sur le site de l'ambassade de France aux Pays-Bas

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]