12e Panzerdivision

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
12e Panzerdivision
Image illustrative de l'article 12e Panzerdivision

Période Octobre 1934 – Mai 1945
Pays Flag of German Reich (1935–1945).svg Allemagne
Branche Armée de terre (Heer)
Type Division blindée
Fait partie de District militaire (Wehrkreis) II
Ancienne dénomination 2. Infanterie-Division
"Artillerieführer II"
"Wehrgauleitung Stettin"
2. Motorisierte Infanterie-Division
Guerres Seconde Guerre mondiale

La 12e Panzerdivision était une division blindée de la Wehrmacht durant la Seconde Guerre mondiale issue de la réorganisation de la 2. Motorisierte Infanterie-Division. À ne pas confondre avec la 12e Panzerdivision SS Hitlerjugend de la Waffen-SS.


Emblèmes divisionnaires[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Histoire[modifier | modifier le code]

La 2e Infanterie Division a été créée à partir des composants de la vieille 2e division de la Reichswehr en 1934, d'abord sous le nom de Wehrgauleitung Stettin et plus tard d’Artillerieführer II. Elle n'a pas pris son véritable nom avant octobre 1935. Elle devient la 2e Motorisierte Infanterie-Division (division d'infanterie motorisée) en 1937 et combat sous ce nom dans le XIXe Corps de Guderian durant l'invasion de la Pologne en septembre 1939, en traversant le corridor de Dantzig pour atteindre la Prusse Orientale, afin d'apporter son appui sur le siège de Brest-Litovsk.
Elle a ensuite été transférée à l'ouest, où elle prend part en 1940 à la bataille de France.

En octobre 1940, la division a été réorganisée et reçoit l'appellation 12e Panzerdivision le 10 janvier 1941.
Au printemps 1941, elle participe à la bataille de Grèce

À la veille de l'opération Barbarossa, la 12e Panzerdivision avait une force totale de 220 blindés :

En juin 1941 elle participe à l'invasion de la Russie au sein du groupe d'armées centre, puis aux combats dans les batailles de Minsk et Smolensk.

Elle a combattu tout le reste de la guerre sur le front de l'Est, notamment à la bataille de Koursk au cours de l'été 1943 au sein de la 2e Panzerarmee et en automne le long du Dniepr.
Encerclée, elle se rendra aux forces soviétiques dans la poche de Courlande en mai 1945.

Commandants[modifier | modifier le code]

Début Fin Grade Nom
5 octobre 1940 15 janvier 1942 Generaloberst Josef Harpe
15 janvier 1942 1er mars 1943 Generalleutnant Walter Wessel
1er mars 1943 28 mai 1944 Generalleutnant Erpo Freiherr von Bodenhausen
28 mai 1944 16 juillet 1944 Generalmajor Gerhard Müller
16 juillet 1944 12 avril 1945 Generalleutnant Erpo Freiherr von Bodenhausen
12 avril 1945 8 mai 1945 Oberst Horst von Usedom

Ordre de batailles[modifier | modifier le code]

1940[modifier | modifier le code]

  • 12.Schutzen-Brigade
    • Schützen-Regiment 5
    • Schützen-Regiment 25
  • Kradschützen-Bataillon 22
  • Panzer-Regiment 29
  • Artillerie-Regiment (mot.) 2
  • Aufklärungs-Abteilung (mot.) 12
  • Panzerjäger-Abteilung 2
  • Panzer.Pionier-Bataillon 32
  • Panzer-Nachrichten-Abteilung 2
  • Felderstatz-Bataillon 2
  • Nachrichten Abteilung 2
  • Versorgungstruppen 2

Front de l'Est, 1941[modifier | modifier le code]

  • Panzer Regiment 29
    • Panzer-Abteilung I
    • Panzer-Abteilung II
    • Panzer-Abteilung III
  • Schützen Brigade 12
    • Schützen Regiment 5
    • Schützen Regiment 25
  • Kradschützen Bataillon 22
  • Artillerie Regiment 2
  • Feldersatz-Bataillon 12
  • Aufklärungs Abteilung 2
  • Panzerjäger Abteilung 2
  • Pionier Bataillon 32
  • Nachrichten Abteilung 2
  • Versorgungstruppen 2

Front de l'Est, 1943[modifier | modifier le code]

  • Panzergrenadier-Regiment 5
  • Panzergrenadier-Regiment 25
  • Panzer-Regiment 29
  • Artillerie-Regiment 2
  • Feldersatz-Bataillon 12
  • Panzer-Aufklärung-Abteilung 12
  • Panzerjäger-Abteilung 2
  • Panzer-Pionier-Bataillon 32
  • Panzer-Nachrichten-Abteilung 2
  • Heeres-Flak-Abteilung Abteilung 303
  • Felderstatz-Bataillon 2
  • Nachrichten Abteilung 2
  • Versorgungstruppen 2

Théâtres d'opérations[modifier | modifier le code]

Sources et bibliographie[modifier | modifier le code]

  • *

Articles connexes[modifier | modifier le code]