Auquainville

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Auquainville
L'église Notre-Dame.
L'église Notre-Dame.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Basse-Normandie
Département Calvados
Arrondissement Lisieux
Canton Livarot
Intercommunalité Communauté de communes du Pays de Livarot
Maire
Mandat
Philippe Soetaert
2014-2020
Code postal 14140
Code commune 14028
Démographie
Gentilé Auquainvillais
Population
municipale
309 hab. (2011)
Densité 32 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 03′ 25″ N 0° 14′ 21″ E / 49.056944, 0.23916749° 03′ 25″ Nord 0° 14′ 21″ Est / 49.056944, 0.239167  
Altitude Min. 67 m – Max. 184 m
Superficie 9,56 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Calvados

Voir sur la carte administrative du Calvados
City locator 14.svg
Auquainville

Géolocalisation sur la carte : Calvados

Voir sur la carte topographique du Calvados
City locator 14.svg
Auquainville

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Auquainville

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Auquainville

Auquainville est une commune française, située dans le département du Calvados en région Basse-Normandie, peuplée de 309 habitants[Note 1] (les Auquainvillais).

Géographie[modifier | modifier le code]

La commune est au cœur du pays d'Auge. Son bourg est à 10 km au nord-est de Livarot, à 12 km au sud de Lisieux et à 16 km à l'ouest d'Orbec[1].

Communes limitrophes d’Auquainville[2]
Saint-Germain-de-Livet Prêtreville Prêtreville
Le Mesnil-Germain Auquainville[2] Saint-Cyr-du-Ronceray
Fervaques Fervaques Fervaques

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la localité est attesté sous les formes Escanevilla vers 1080, Alchainvilla en 1142, Aukainville en 1225 et Auqueinvilla vers 1350[3]. Le toponyme serait issu d'un anthroponyme germanique tel que Alekinus[3] ou — féminin — *Asca[4]. Le second élément est l'ancien français ville dans son sens originel de « domaine rural » hérité du latin villa rustica.

Histoire[modifier | modifier le code]

En 1831, Auquainville (456 habitants en 1831[5]) absorbe Saint-Aubin-sur-Auquainville (91 habitants[6]), au sud de son territoire.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

La mairie.
Liste des maires
Période Identité Étiquette Qualité
1983[7] avril 2014 Raymond Géret SE Agriculteur
avril 2014[8] En cours Philippe Soetaert SE Chauffeur démonstrateur
Les données manquantes sont à compléter.


Le conseil municipal est composé de onze membres dont le maire et deux adjoints[9].

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 309 habitants. Depuis 2004, les enquêtes de recensement dans les communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans (en 2006, 2011, 2016, etc. pour Auquainville[10]) et les chiffres de population municipale légale des autres années sont des estimations[Note 2]. Auquainville a compté jusqu'à 639 habitants en 1806.

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
578 507 639 507 456 500 452 454 393
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
374 371 421 388 367 284 330 287 245
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
247 265 239 216 225 207 204 262 223
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 -
240 213 180 228 249 258 293 309 -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2004[11].)
Histogramme de l'évolution démographique
Évolution démographique de Saint-Aubin-sur-Auquainville avant la fusion
1793 1800 1806 1821 1831
111 143 114 110 91
Nombre retenu à partir de 1962 : population sans doubles comptes.
(Sources : EHESS[6])


Économie[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Activité et manifestations[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale 2011.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, afin de permettre les comparaisons entre communes selon une périodicité de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999, de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, outre les années correspondant à une enquête exhaustive de recensement, que les années 2006, 2011, 2016, etc. et la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Distances routières les plus courtes selon Viamichelin.fr
  2. « Géoportail (IGN), couche « Limites Administratives » activée »
  3. a et b Ernest Nègre, Toponymie générale de la France, t. 2 : Formations non romanes ; formations dialectales, Genève,‎ 1998 (lire en ligne), p. 925
  4. Albert Dauzat et Charles Rostaing, Dictionnaire étymologique des noms de lieux en France, Paris, Larousse,‎ 1963
  5. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  6. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Saint-Aubin-sur-Auquainville », École des Hautes Études en Sciences Sociales (EHESS) (consulté le 7 mai 2009)
  7. « L'adjoint Philippe Soetaert vers le fauteuil de maire », sur ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 2 août 2014)
  8. « L'ancien 2e adjoint, Philippe Soetaert élu maire », sur ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 2 août 2014)
  9. « Auquainville (14140) - Municipales 2014 », sur Ouest-france.fr - Municipales 2014 (consulté le 2 août 2014)
  10. Date du prochain recensement à Auquainville, sur le-recensement-et-moi.fr, site spécifique de l'Insee.
  11. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2011
  12. « Église », base Mérimée, ministère français de la Culture
  13. « Œuvres mobilières à Auquainville », base Palissy, ministère français de la Culture.
  14. « Église Saint-Aubin », base Mérimée, ministère français de la Culture.
  15. « Manoir de Caudemone », base Mérimée, ministère français de la Culture.
  16. « Manoir de Lortier », base Mérimée, ministère français de la Culture.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :