Arrondissement spécial de Tokyo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Les 23 arrondissements de Tokyo

Au Japon, la partie orientale de la préfecture de Tokyo est divisée en 23 arrondissements spéciaux (特別区, Tokubetsu-ku?), plus généralement désignés comme les 23 arrondissements (23区, nijūsan-ku?). Autrefois, ils formaient la ville de Tokyo, mais depuis 1943, celle-ci n'existe plus en tant qu'entité politique ou administrative en soi. Aujourd'hui, chaque arrondissement constitue à lui seul une municipalité urbaine. Il se trouve à un niveau administratif équivalent à celui d'une ville et immédiatement au-dessous de la préfecture[N 1]. Pris dans leur ensemble, ils regroupent environ huit millions d'habitants. Ils forment le coeur historique, et économique d'une très vaste conurbation, qui s'étend également sur d'autres parties de la préfecture et dans des préfectures voisines. Les grandes institutions politiques du pays se trouvent toujours dans les arrondissements spéciaux.

En japonais, chaque arrondissement est désigné par son nom suivi du suffixe ku (?).

Histoire[modifier | modifier le code]

Les 23 arrondissements spéciaux ont été créés en août 1947[1]. En 1974, une réforme a donné aux arrondissements spéciaux le droit d'élire leurs maires par un vote populaire, et des droits similaires aux autres villes japonaises. Cependant, des services comme l'eau et les pompiers restent du ressort de la préfecture de Tokyo[2].

Organisation administrative[modifier | modifier le code]

Liste des arrondissements spéciaux de Tokyo[modifier | modifier le code]

Nom Kanji Population densité
/km²
Sup.
(km²)
Principaux quartiers Description
Adachi 足立区 621 848 11 688,87 53,20 Kitasenju, Takenotsuka dans le nord-est
Arakawa 荒川区 186 275 18 262,25 10,20 Arakawa, Nippori, Minamisenju
Bunkyō 文京区 181 065 16 009,28 11,31 Hongō, Yayoi, Hakusan, Koishikawa
Chiyoda 千代田区 37 988 3 263,57 11,64 Nagatachō, Kasumigaseki, Otemachi, Marunouchi, Akihabara, Yurakucho, Iidabashi au centre : palais impérial, institutions politiques et grande gare
Chūō 中央区 81 996 8 078,42 10,15 Ginza, Nihonbashi, Kachidoki, Tsukishima, Tsukuda, Tsukiji, Hatchōbori, Kayabachō, Shinkawa Vieux quartier commerçant, commerce de luxe à Ginza, marché aux poissons, jardins Hamarikyu
Edogawa 江戸川区 637 571 12 787,22 49,86 Kasai, Koiwa
Itabashi 板橋区 525 969 16 349,67 32,17 Itabashi, Takashimadaira
Katsushika 葛飾区 426 403 12 238,89 34,84 Tateishi, Aoto, Kameari
Kita 北区 327 086 15 885,67 20,59 Akabane, Oji, Tabata
Kōtō 江東区 398 805 10 111,69 39,44 Kiba, Ariake, Kameido, Toyocho, Monzennakacho, Fukagawa, Kiyosumi, Shirakawa, Etchūjima, Sunamachi
Meguro 目黒区 255 833 17 403,61 14,70 Meguro, Nakameguro, Jiyūgaoka quartier aisé du centre ville
Minato 港区 167 098 8 215,24 20.34 Odaiba, Shinbashi, Shinagawa, Roppongi, Toranomon, Aoyama, Azabu, Hamamatsucho, Tamachi dans le centre, nombreuses ambassades ; touristes, art et vie nocturne à Roppongi
Nakano 中野区 313 325 20 097,82 15,59 Nakano
Nerima 練馬区 674 826 14 012,17 48,16 Nerima, Oizumi, Hikarigaoka résidentiel
Ōta 大田区 661 157 11 119,36 59,46 Ōmori, Kamata, Haneda, Den-en-chōfu, Ikegami résidentiel, aéroport de Haneda, lieu de transit pour les villes de Kawasaki et Yokohama
Setagaya 世田谷区 829 624 14 284,16 58,08 Setagaya, Sangenjaya, Shimokitazawa, Tamagawa l'arrondissement le plus peuplé. Au sud-ouest
Shibuya 渋谷区 201 524 13 337,13 15,11 Shibuya, Ebisu, Harajuku, Hiroo, Sendagaya, Yoyogi
Shinagawa 品川区 332 536 14 636,27 22,72 Shinagawa, Oimachi, Gotanda
Shinjuku 新宿区 297 135 16 299,23 18,23 Shinjuku, Takadanobaba, Okubo, Kagurazaka, Ichigaya affaires, et des plaisirs nocturnes (Kabukichō), point d'arrivée des banlieues ouest et sud
Suginami 杉並区 530 307 15 588,10 34,02 Koenji, Kamiogi, Asagaya
Sumida-ku 墨田区 221 093 16 079,49 13,75 Kinshicho, Morishita, Ryōgoku
Toshima 豊島区 252 764 19 428,44 13,01 Ikebukuro, Senkawa, Komagome
Taitō 台東区 162 685 16139.38 10,08 Ueno, Asakusa célèbre temple bouddhiste Sensō-ji à Asakusa
Total 8 324 913 13 500,22 616,65

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. A Hokkaido, il existe un échelon intermédiaire entre la ville et la préfecture: la sous-préfecture

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) History of Tokyo - Tokyo metropolitan Government
  2. (en) TMG and the 23 Special Wards - Tokyo metropolitan Government

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]