Analyse du discours

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

L’analyse de discours est une approche méthodologique des sciences humaines et sociales. L’analyse de discours est une approche multidisciplinaire qualitative et quantitative qui étudie le contexte et le contenu du discours oral ou écrit.

Présentation générale[modifier | modifier le code]

L’analyse de discours est une approche multidisciplinaire qui s'est développée en France, en Grande-Bretagne et aux États-Unis à partir des années 1960. Elle emprunte de nombreux concepts aux champs de la sociologie, de la philosophie, de la psychologie, de l’informatique, des sciences de la communication, de la linguistique et de la statistique textuelle ou de l’histoire. Elle s'applique à des objets aussi variés que, par exemple le discours politique, religieux, scientifique, artistique. Contrairement à l’analyse de contenu, dans sa définition traditionnelle, l’analyse de discours s’intéresse aux concepts, à la linguistique et à l’organisation narrative des discours oraux et écrits qu’elle étudie.

Présupposés théoriques[modifier | modifier le code]

Socio-sémantique[modifier | modifier le code]

On dit que l’analyse de discours est une approche socio-sémantique. Elle prend en compte le contexte de l’énonciation, les caractéristiques des locuteurs ainsi que les caractéristiques sémantiques de l’énoncé. L’analyse de discours considère le fonctionnement linguistique des discours dans lesquels elle voit une réalité à analyser.

Analyse structurale[modifier | modifier le code]

L'analyse de discours emprunte généralement un bagage théorique et analytique en provenance de l'approche structurale ou post-structurale. L’analyse de discours étudie ce que Louis Althusser appelle les « formations imaginaires ». Ce sont les marques de subjectivité du locuteur, les figures rhétoriques (conscientes ou inconscientes), la grammaire et ses formes diverses. Elle étudie aussi ce que Mikhaïl Bakhtine appelle l’"intertextualité", c’est-à-dire la relation entre les textes ou la manière dont les textes réagissent entre eux. À l'instar de Michel Foucault, l'analyse du discours postule le discours oral ou écrit comme un univers dans lequel s'expriment des contraintes. L'analyste doit faire émerger, à l'intérieur du discours, les traces de contraintes, les oppositions et les résistances. Dans la perspective de Jacques Lacan (version de David Pavón Cuéllar), ces traces constituent des rapports "symboliques" (entre des représentants, des signifiants comme le sujet de l'énoncé) qui ne se distinguent pas seulement des relations "imaginaires" (entre des représentations comme le "moi" ou son "autre"), mais aussi au "réel" du support (des présences dans la structure, l'absence de l'objet, le sujet de l'énonciation).

Statistique textuelle et logométrie[modifier | modifier le code]

Article détaillé : logométrie.

Certaines approches en analyse du discours vont insister sur l'analyse statistique textuelle ; on parlera aussi de logométrie (logos = discours ; métrie = mesure). Le discours est conçu comme un ensemble de données textuelles auxquelles l'analyste apportera la plus grande attention (recherche d'attestation, fréquence d'utilisation des mots, distribution du vocabulaire, calcul des co-occurrences, etc.). Cette approche, qui existe surtout en histoire, en sociologie, en sciences politiques ou en littérature, utilise des logiciels scientifiques comme Alceste, Hyperbase, Prospéro, Lexico, Tropes ou SATO. Un logiciel comme Alceste opère une classification automatique des discours, dont il fournit une mise à plat inspirée des méthodes de la statistique descriptive. Hyperbase (CNRS - Université de Nice Sophia Antipolis), en s'articulant à des étiqueteurs-lemmatiseurs, permet une analyse statistique et documentaire complète du corpus (traitement des formes graphiques, des lemmes, des étiquettes morpho-syntaxiques) pour en faire ressortir les caractéristiques linguistiques (vocabulaire spécifique, thématiques majeures du discours, marqueurs grammaticaux, traits stylistiques, etc.). Prospéro fournit des outils interactifs d'investigation pour suivre l'évolution de grands dossiers dans lesquels les discours engagent des acteurs hétérogènes aux prises avec des conflits et des incertitudes. Lexico et SATO permettent une analyse textuelle dans laquelle le chercheur garde le contrôle de son processus de recherche et du cheminement de son analyse...

Analyse de discours et de contenu[modifier | modifier le code]

Article détaillé : analyse de contenu.

Similitude[modifier | modifier le code]

L’analyse de discours emprunte à l’analyse de contenu les étapes de l’analyse (constitution d'un ensemble de documents, la lecture, la classification et l'interprétation). Elles puisent également dans de nombreuses sources théoriques communes.

Distinction[modifier | modifier le code]

Puisque l'analyse de discours présume l'existence d'une réalité, existante dans l'énoncé, formée à travers l'argumentation, la stylistique, la forme et les enchaînements du discours oral ou écrit, celle-ci diffère de l'analyse de contenu. Pour l'analyse du contenu, le discours est un reflet de la réalité, pour l'analyse de discours, celui-ci constitue la réalité en soi. Pour l'analyse de contenu, on cherche parfois à trouver au travers de l'analyse de documents une représentation biaisée de la réalité alors que dans l'analyse de discours, dans les documents on trouve une série de positions et de commentaires qui sont des relations de pouvoir, d'exclusion ou d'inclusion.

D'un point de vue méthodologique, l'analyse du contenu va généralement prendre comme élément d'analyse un énoncé de la taille d'une phrase ou d'un paragraphe alors que l'analyse de discours se concentre sur les énoncés qui ont la taille d'un groupe de mots, de mots ou même parfois d'ensemble de lettres.

Les différences théoriques et les approches méthodologiques divergentes se sont amoindries et il est actuellement difficile de voir dans les analyses de contenu et de discours des approches fondamentalement différentes. Dans le cadre des humanités numériques du début du XXIe siècle, la logométrie constitue désormais un protocole méthodologique de synthèse visant à rallier les points de vue.

Sources et théoriciens de l’analyse de discours[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liste de logiciels pouvant servir à l'analyse du discours[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]