Étude de cas

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

L’étude de cas est une étude approfondie sur un cas en particulier, soit-il une personne, un groupe ou un sujet spécifique. C'est une démarche de recherche qui se situe dans l’horizon des méthodes qualitatives.

Elle peut être considérée à juste titre comme l’une des plus stimulantes d’entre elles tant par ce qu’elle comporte d’exigences pour le chercheur, que par les défis théoriques et méthodologiques qu’elle pose et enfin, par les connaissances du social qu’elle permet d’élaborer.

En effet, l’étude de cas compte parmi les rares démarches de recherche en sciences sociales qui conjugue l’observation directe (participante ou non) et différentes sources documentaires relatives aux pratiques et aux discours pertinents à l’objet d’étude.

La construction et l’analyse de ces données ont comme visées de saisir l’objet à l’étude dans ses dimensions de temps et d’espace tels qu’ils s’élaborent dans un milieu social donné. Par ses particularités, l’étude de cas pose avec acuité les spécificités de la production de la connaissance dans le domaine des sciences sociales en général et en sociologie, en particulier[1].

Dans le cadre des entretiens de recrutement des cabinets de conseil en général et en particulier des cabinets de conseil en stratégie, l’étude de cas est la pierre angulaire du processus de sélection. Le candidat consultant est mis en situation sur une problématique d'entreprise spécifique afin de démontrer ses capacités d'analyse, d'adaptation et de restitution[2].

Types de cas[modifier | modifier le code]

  1. Cas de découverte de problème (case study method)
  2. Cas de décision (case method)
  3. Cas de jugement (problem case method, stated problem method)
  4. Cas d'information (incident case method)
  5. Cas d'étude (stated problem method)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. [PDF] Source (www.socio.umontreal.ca)
  2. http://etudedecas.fr/pourquoi-les-entretiens-des-cabinets-de-conseil-sont-si-exigeants-ou-pourquoi-devenir-consultant/

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Michel Berry, "Diriger des thèses de terrain", Gérer et Comprendre, Annales des Mines, déc.2000, [1]
  • Jacques Hamel, Étude de cas et sciences sociales, Collection outils de recherche, Harmattan, 1997, 122 p.
  • (en) Kathleen M. Eisenhardt, "Building Theories from Case Study Research", The Academy of Management Review, Vol. 14, No. 4 (Oct., 1989), pp. 532-550; doi:10.2307/258557
  • (en) Kathleen M. Eisenhardt, Melissa E. Graebner, "Theory building from cases : opportunities and challenges", The cademy of Management Journal, vol. 50, n°1 (2007) : 25-32 (le texte en anglais et un résumé en français sont disponibles ici).
  • (de) Siegfried Lamnek. Qualitative Sozialforschung. Lehrbuch. 4. Auflage. Beltz Verlag. Weihnhein, Basel, 2005
  • (en) Roland W. Scholz and Olaf Tietje. Embedded Case Study Methods. Integrating Quantitative and Qualitative Knowledge. Sage Publications. Thousand Oaks 2002, Sage. ISBN 0-7619-1946-5
  • Robert E. Stake, The Art of Case Study Research (Thousand Oaks: Sage, 1995). [3]
  • (en) Bent Flyvbjerg, "Five Misunderstandings About Case Study Research." Qualitative Inquiry, vol. 12, no. 2, April 2006, pp. 219-245. [4]
  • (en) Robert K. Yin. Case Study Research. Design and Methods. Third Edition. Applied social research method series Volume 5. Sage Publications. California, 2002. ISBN 0-7619-2553-8

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]