Altenberg Lieder

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Les Altenberg Lieder (allemand : Fünf Orchesterlieder, nach Ansichtkarten-Texten von Peter Altenberg), Op. 4, pour mezzo-soprano et orchestra, ont été composés par Alban Berg en 1911-12. Deux des lieder furent créés sous la baguette du maître de Berg, Arnold Schönberg au Musikverein de Vienne le 31 mars 1913[1]. Le concert, comprenant d'autres œuvres, donna lieu à ce qui fut qualifié de Skandalkonzert (un scandale musical), un chahut pendant l'exécution des deux chants de Berg. Les lieder ont été écrits à partir de textes de cartes postales (allemand : Ansichtskarten-Texten) rédigés par un poète viennois contemporain, Peter Altenberg (de là, s'explique le titre le plus fréquemment utilisé Altenberg Lieder). Le contenu des textes dévoile les faces à la fois tourmentées et belles de l'âme humaine, mais aussi une expression sensuelle de l'amour et du désir. L'orchestration de Berg est conçue pour un large orchestre. La musique est traversée de syncopes, d'ostinati et l'on y retrouve le lyrisme conflictuel très présent dans la plupart des œuvres de Berg.

Structure[modifier | modifier le code]

Les cinq chants sont successivement :

  1. Seele, wie bist du schöner (Âme, comme tu es belle)
  2. Sahst du nach dem Gewitterregen den Wald (As-tu vu les forêts après les pluies d'orage)
  3. Über die Grenzen des Alls (Au-delà des frontières de l'univers)
  4. Nichts ist gekommen (Rien n'est venu)
  5. Hier ist Friede (Là est la paix)

Instrumentation[modifier | modifier le code]

L'œuvre est écrite pour (mezzo-soprano) et :

Quelques interprétations[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (it) « Almanacco 31 March 1913 », AmadeusOnline (consulté le 3 novembre 2010)

Liens externes[modifier | modifier le code]

'Altenberg Lieder' : partitions libres dans l’International Music Score Library Project.